À l'IFA de Berlin, des smartphones pour tous les goûts, de 49,99 à plus de 1 000 euros

Beaucoup de Nougat, un soupçon d'Oreo 31
Accès libre
image dediée
Crédits : Manuel-F-O/iStock
Smartphones IFA
Par
le mardi 05 septembre 2017 à 08:19
Sébastien Gavois

Alcatel, Blu, Cat Phone (Caterpillar), Fairphone, LG, Motorola, Samsung, Sony, Wiko... sont autant de fabricants à avoir présentés des smartphones à l'IFA de Berlin. Nous avons compilé le gros des annonces des uns et des autres, avec parfois un grand écart au niveau des caractéristiques techniques.

Si l'IFA de Berlin était au départ un salon destiné aux produits très grand public, il s'est peu à peu transformé à usine pour communiqués de presse de l'industrie high-tech. Pour rappel, il se tient tous les ans dans la capitale allemande, début septembre. L'occasion pour certains de préparer la rentrée en attendant les fêtes de fin d'année et... le CES de Las Vegas.

Plutôt que de reprendre la longue liste d'annonces au gré des conférences des uns et des autres, nous avons décidé de faire le point sur les différents secteurs concernés. Il s'agit ainsi du début de la série de nos récapitulatifs de la rentrée.

Commençons par le domaine des smartphones qui, bien qu'il ne soit pas celui où l'innovation s'exprime toujours le mieux, est prolifique en nouveautés en tout genre à l'approche d'une série d'annonces de la part d'Apple (ce 12 septembre).

Notre dossier sur l'IFA 2017 de Berlin :

Des smartphones étanches et résistants, des selfies et un peu d'Android Oreo

L'une des tendances de cette année est le selfie (et oui, encore...) avec des capteurs en façade qui affichent jusqu'à 20 Mpixels. On notera aussi la présence de plusieurs modèles avec une coque renforcée, en plus de ceux annoncés comme étanches (certifiés IP 68) qui sont désormais monnaie courante.

Annoncé très récemment, Android 8 (Oreo) commence à faire parler de lui, notamment avec certains Xperia qui en seront équipés dès leur sortie (prévue en septembre). De manière générale, Android 7 (Nougat) est toujours présent sur une écrasante majorité des nouveautés du salon. Trêve de bavardage, passons au détail des annonces des uns et des autres.

 Le Samsung Galaxy Note8 à 1 000 euros comme mise en bouche

Quelques jours avant l'ouverture de l'IFA de Berlin, Samsung a annoncé son Galaxy Note8, qui aura la lourde tâche de succéder à feu le Galaxy Note7 retiré de la vente et rappelé pour cause de batteries explosives. L'écran Super AMOLED est plus grand sur cette 8e édition, avec une diagonale de 6,3 pouces (2 960 x 1 400 pixels) au lieu de 5,7 pouces. Il est animé par un SoC avec huit cœurs (Exynos 8895, notamment en France, ou Snapdragon 835) avec 6 Go de mémoire vive.

Il dispose pour la première fois de deux capteurs optiques de 12 Mpixels à l'arrière : un grand-angle avec une ouverture f/1.7 et un « téléobjectif » avec f/2.4. La combinaison des deux permet à Samsung d'annoncer un zoom optique 2x, une technique déjà utilisée par LG sur son G6 par exemple. En façade, un modèle de 8 Mpixels est de la partie.

Probablement afin d'éviter de nouveaux déboires, Samsung a réduit la capacité de sa batterie : 3 300 mAh sur le Note8, contre 3 500 mAh sur le Note7. La charge rapide est évidemment conservée. Le lecteur d'empreintes digitales a été déplacé sur l'arrière, tandis que la certification IP68 reste. Android 7.1.1 est livré par défaut (une mise à jour vers Android Oreo devrait arriver rapidement selon le fabricant) et un lecteur de cartes microSD permet d'augmenter la capacité de stockage.

Toutes les caractéristiques techniques se trouvent par ici, tandis que la page de présentation du Note8 se trouve là. Le nouveau smartphone de Samsung sera disponible à partir du 15 septembre. Les précommandes sont déjà ouvertes avec un tarif de 1 009 euros pour la version avec 64 Go de stockage, sauf chez Amazon qui propose le Galaxy Note8 Or pour 959 euros. La station d'accueil DeX est offerte par Samsung jusqu'au 14 septembre.

Galaxy Note8

LG V30 : fini le second écran, la vidéo et l'audio toujours à l'honneur

LG a également profité du salon berlinois pour dévoiler le successeur de son V20, le V30. Après deux générations de smartphones de la série V avec deux écrans, cette version revient à un seul écran OLED de 6 pouces (2 880 x 1 440 pixels). Le constructeur explique qu'il a remplacé le second par une technologie Always-on Display (AOD, que l'on retrouve également chez Samsung) et une barre flottante sur l'écran. Il sera possible de la personnaliser avec un maximum de cinq applications.

Là encore, le Snapdragon 835 est aux commandes, avec 4 Go de mémoire vive. Le stockage est de 64 Go sur le V30 de base, contre 128 Go sur le V30+ (c'est la seule différence). Dans les deux cas, un lecteur de cartes microSD (jusqu'à 2 To) est de la partie. Le smartphone peut être déverrouillé de quatre manières différentes, explique LG : un code évidemment, une empreinte digitale, une empreinte vocale (avec des mots clés) et la détection faciale. 

Le fabricant met en avant ses capacités sur la photo, avec deux capteurs optiques à l'arrière, dont un avec une ouverture f/1.6 (16 Mpixels et angle de vision à 71°). Le second est un grand-angle (120°) de 13 Mpixels avec une ouverture f.1.9. À l'avant, il faudra se contenter d'un modèle de 5 Mpixels (f/2.2). Le smartphone propose un mode Cine Video qui devrait permettre « à tout le monde de produire des films comme un professionnel » avec des filtres, des effets (via Cine Effect), des fonctions de zoom avancées, etc. De belles promesses qu'il faudra vérifier dans la pratique.

Comme sur le V20, la partie audio dispose d'une puce Quad DAC. Le partenariat avec B&O a de nouveau été reconduit sur le V30 afin d'améliorer la qualité du son. Des améliorations ont également été apportées sur les micros et l'enregistrement de l'audio.

Pour le reste, il est certifié IP68, dispose d'une batterie de 3 300 mAh (avec charge rapide) et d'Android 7.1.2. Il sera disponible peu après le Galaxy Note8 : à partir du 21 septembre. Toutes les caractéristiques techniques se trouvent sur cette page.

LG V30

Wiko View : écran 2:1 et capteur de 16/20 Mpixels en façade, dès 179,99 euros

Wiko dévoile pour sa part une nouvelle série de trois smartphones avec Android 7 (Nougat) et lecteur d'empreintes digitales : les View, View Prime et View XL. Comme leur nom le laisse supposer, ils mettent en avant l'affichage avec un format 2:1 – comme le G6 de LG par exemple – et des bordures relativement minces pour cette gamme de produits. Les dalles IPS affichent respectivement 5,7 pouces pour les deux premiers et 5,99 pouces pour la version XL. La définition n'est par contre pas bien élevée avec 1 440 x 720 pixels dans tous les cas.

Hormis la taille de l'écran, les View et View XL sont relativement proches : SoC avec quatre cœurs (Snapdragon 825) avec 3 Go de mémoire vive et jusqu'à 32 Go de stockage, extensibles via une carte microSD. Les capteurs optiques sont de 16 Mpixels à l'avant (les selfies sont évidemment à l'honneur dans la communication du fabricant) et de 13 Mpixels à l'arrière, avec la possibilité de grimper jusqu'à 52 Mpixels grâce à un mode « Super Pixel » dont on attendra de voir les résultats.

De son côté, le View Prime est une version améliorée du View de base, avec deux fois plus de cœurs dans le SoC (Snapdragon 835), 4 Go de mémoire vive, 64 Go de stockage et des capteurs optiques avant et arrière avec quelques Mpixels de plus.

Côté tarif, il est question de 179,99 euros pour le View de 16 Go et de 199,99 euros pour la version de 32 Go, avec une disponibilité prévue pour ce mois-ci. La version XL sera vendue 229,99 euros (32 Go) en octobre. Le View Prime arrivera au même moment, pour 269,99 euros (64 Go de stockage). 

Wiko View

Blu Vivo 8 : 250 dollars pour un smartphone qui aimerait viser le haut de gamme

Blu, que nous avions déjà évoqué pour ses smartphones d'entrée de gamme sous Windows 10, revient à l'IFA avec un Vivo 8 sous Android 7 (Nougat). Il dispose de caractéristiques techniques milieu de gamme avec un SoC Helio P10 annoncé il y a deux ans déjà (64 bits, 8 cœurs que l'on retrouve aussi sur les Pop 4S, Oppo R9 et U Play), 4 Go de mémoire vive et 64 Go de stockage (extensible via une carte microSD).

L'écran de 5,5 pouces affiche une définition Full HD et il est recouvert d'une couche de protection Corning Gorilla Glass 3... alors que la cinquième génération est sortie depuis l'année dernière.  Un lecteur d'empreintes digitales est placé sous le bouton de la face avant du smartphone.

Le capteur optique arrière affiche 13 Mpixels, contre 16 Mpixels pour celui de devant, exactement comme les Wiko View. Lecteur d'empreintes digitales et batterie de 4 010 mAh avec charge rapide (100 % en 90 minutes) sont également au programme. La technologie MAXXAudio est présente afin d'améliorer le rendu sonore du smartphone, enfin si l'on en croit les promesses du fabricant ; à confirmer évidemment.

Toutes les caractéristiques techniques sont disponibles sur cette page. Le Blu Vivo 8 est d'ores et déjà disponible sur Amazon.com, pour 250 dollars environ.

Blu Vivo 8

Sony Xperia XZ1 (Compact) : 5,2 et 4,6 pouces avec Android Oreo et capteur 960 ips

Sony est venu à Berlin avec deux smartphones qui seront en vente ce mois-ci : les Xperia XZ1 de 5,2 pouces et XZ1 Compact de 4,6 pouces. Hormis la taille de l'écran, les deux sont relativement proches et partagent une bonne partie de leurs caractéristiques techniques.

Au niveau des points communs : certification IP68, SoC Snapdragon 835, 4 Go de mémoire vive et jusqu'à 64 Go de stockage (extensible via carte microSD), lecteur d'empreintes digitales (sur certains marchés seulement, sans plus de précisions), USB Type-C, verre de protection Corning Gorilla 5, capteur optique de 19 Mpixels Exmor RS capable d'enregistrer jusqu'à 960 ips, fonction 3D Creator permettant « une analyse rapide et facile des objets 3D », etc. 

Plusieurs différences sont tout de même à noter. Le Xperia XZ1 a droit à une définition Full HD, 64 Go de stockage et un modem 4G jusqu'à 1 Gb/s, contre respectivement « HD », 32 Go et 800 Mb/s pour la version Compact. Point étonnant, ils disposent tous les deux de la même batterie de 2 700 mAh (avec charge rapide Quick Charge 3). Tous les détails des deux Xperia XZ1 et Xperia XZ1 Compact sont disponibles par là. Ils arriveront dans le courant du mois.

Signalons enfin le Xperia XA1 Plus chez Sony, un smartphone de 5,5 pouces (1080p) qui vient donc se placer entre les Xperia XA1 et XA1 Ultra présentés au MWC de Barcelone. Le constructeur met encore l'accent sur la photo avec un capteur arrière de 23 Mpxiels (Exmor RS avec lancement et prise de photo en 0,6 seconde).

SoC Helio P20 avec 3 ou 4 Go de mémoire sont de la partie suivant les versions. Si les Xperia XZ1 (Compact) auront droit à Android O dès leur lancement, le Xperia XA1 Plus se contentera d'Android 7 (Nougat) dans un premier temps. Disponibilité prévue pour cet automne. 

Sony Xperia XZ1 Sony Xperia XZ1 CompactSony Xperia XA1 Plus
Xperia XZ1, Xperia XZ1 et XZ1 Compact, Xperia XA1 Plus

Motorola Moto x4 : pas de grosse surprise pour ce modèle à 400 euros

Le nouveau Moto x4 ne mise pas sur la personnalisation, mais sur la photo (et il n'est pas le seul, loin de là). Le constructeur explique ainsi qu'il « suffit de pointer l'objectif vers un objet et le téléphone vous demandera automatiquement si vous souhaitez en savoir plus sur ce que vous voyez », tout un programme... Deux capteurs sont présents à l'arrière : 12 et 8 Mpixels (grand-angle), accompagnés d'un de 16 Mpixels en façade.

Pour le reste, pas de surprise : écran Full HD de 5,2 pouces, Snapdragon 630, 3 Go de mémoire vive, 32 Go de stockage (extensible via carte microSD), NFC, USB Type-C, lecteur d'empreintes digitales et batterie de 3 000 mAh. On notera tout de même la présence du Bluetooth 5, de trois micros et l'intégration de l'assistant Alexa d'Amazon

Sachez enfin qu'Android 7.1 (Nougat) sera aux commandes. La fiche technique est disponible par ici. Le Moto x4 sera disponible en septembre en Europe (sans plus de précision), à partir de 399 euros.

Moto X4

Alcatel A5, A5s, A7 et A7 XL : pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué

Chez Alcatel, commençons par la série Idol qui gagne deux nouveaux représentants : les A5s et A5. Comme la génération précédente annoncée au MWC 2016, ils sont pensés pour les « millenials ». Ils partagent plusieurs points communs : écran Full HD de 1 920 x 1 080 pixels, Android 7 (Nougat), lecteur d'empreintes digitales, châssis relativement proche (mais pas identique) et une limite à 150 Mb/s pour la 4G (catégorie 4).

De nombreuses différences sont également à noter. À l'intérieur, l'Idol A5s dispose d'un SoC Helio P20 avec 3 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage, alors que l'Idol 5 se contente d'un plus ancien MediaTek MT6753 (3 Go de mémoire vive également), avec seulement 16 Go de stockage. Si l'Idol 5s a droit à deux haut-parleurs, son faux jumeau se contente d'un seul.

Les capteurs optiques de l'Idol 5s sont de 12 Mpixels (1/2,8 pouces, ouverture f/2.0 et 1,25 µm) et 8 Mpixels, contre respectivement 13 Mpixels (1/3 pouces, ouverture f/2.0 et 1,12 µm) et 5 Mpixels. Ceux de la version « s » devraient donc donner de meilleurs résultats, à confirmer évidemment.

Enfin, l'Idol 5s dispose d'un bouton « Now Key » sur le côté, qui n'est pas sans rappeler le « Boom Key » des Idol 4, et il est livré avec des écouteurs JBL. Les deux nouveaux Idol 5(s) seront disponibles au cours du quatrième trimestre de l'année. En attendant, vous pouvez les étudier sous toutes les coutures par ici.

Alcatel Idol 5 5s A7 xl

Plus haut de gamme, le A7 et A7 XL disposent tous les deux d'un SoC avec huit cœurs, épaulé par 3 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage. Alors que l'on pouvait penser que la version XL serait simplement plus grande avec une batterie plus importante, ce n'est pas le cas...

Ainsi, l'Alcatel A7 dispose d'un écran de 5,5 pouces (1080p) avec deux capteurs optiques de 16 et 8 Mpixels. De son côté, l'A7 XL intègre un écran de 6 pouces (1080p) et trois capteurs : deux de 12 et 2 Mpixels à 'arrière, un autre de 5 Mpixels en façade. Par contre, dans les deux cas la batterie est de 4 000 mAh.

Pour finir, Alcatel annonce Android 7.0 sur l'A7 et Android 7.1 sur l'A7 XL... vous suivez ? Le premier sera disponible dans le courant du mois, tandis que l'A7 XL arrivera d'ici la fin de l'année. 

Archos Access, Core, Sense et Diamond+ : de 49,99 à 399,99 €, il y en a pour tous les goûts

Cette année, Archos n'est pas venue les mains vides, loin de là. Nous ne nous attarderons pas sur les Access de 4 à 5,5 pouces qui visent l'entrée de gamme, comme leur nom l'indique. Ils sont animés par un SoC à quatre cœurs, 1 Go de mémoire vive, 8 Go de stockage, deux capteurs optiques de 5/8 et 2 Mpixels, etc. Bref, ce que l'on peut attendre de smartphones annoncés entre 49,99 et 99,99 euros, avec Android 7 (Nougat).

Un peu plus haut de gamme, l'Archos Core propose un écran IPS de 5 pouces avec 2 Go de mémoire vive (SoC toujours avec quatre cœurs) et 16 Go de stockage. Les caméras affichent 13 et 5 Mpixels, pour un prix annoncé de « moins de 100 euros ». Il profite lui aussi d'Android 7.

Vient ensuite le Sense 47X. Son écran IPS de 4,7 pouces prend place dans un boîtier renforcé et étanche (certifié IP68). Il ne faudra par contre pas attendre de miracles avec un smartphone vendu 129,99 euros. SoC quatre cœurs, 1 Go de mémoire vive et 16 Go de stockage sont au programme.

De son côté, le Sense 50X Ushuaïa propose une dalle 1080p de 5 pouces (Corning Gorilla 3, ancienne génération donc). Il est lui aussi certifié IP68 et résiste à une chute d'un mètre, mais propose des prestations plus haut de gamme, notamment avec 3 Go de mémoire vive et 32 Go de stockage (13 et 8 Mpixels pour les caméras). Prix de vente annoncé : 249,99 euros. Les deux Sense sont livrés avec Android 7.

Enfin, le Diamond Alpha+ met tout le monde d'accord avec un écran Full HD de 5,2 pouces (Corning Gorilla, génération non précisée). Les caractéristiques techniques sont largement revues à la hausse avec un SoC Snapdragon 653 à huit cœurs, 6 Go de mémoire vive et 128 Go de stockage. 

Deux capteurs optiques de 13 Mpixels sont présents à l'arrière (un en couleur, l'autre en noir et blanc), et un de 16 Mpixels à l'avant. La batterie affiche une capacité de 3 000 mAh et peut être rechargée rapidement via le connecteur USB Type-C. Tarif du Diamond Alpha+ : 399,99 euros. Là encore, Nougat est aux commandes.

  • Archos Access Core
  • Archos Sense 47X
  • Archos Sense 50X
  • Archos Diamond Alpha+

Cat S31 et S41 : smartphones durcis, étanches et avec une grosse batterie, dès 329 euros

Deux nouveaux Cat Phone viennent compléter la gamme de Caterpillar : les S31 et S41, tous deux sous Android 7.0 (Nougat). Ils sont tous les deux durcis, étanches (IP68) et disposent d'une couche de protection Corning Gorilla 5. Ils peuvent ainsi survivre à des « chutes répétées sur béton jusqu’à 1.8 mètre de hauteur, et quelle que soit la position dans laquelle ils tombent », mais aussi à des chocs thermiques de -25°C à +55°C. 

Le Cat S31 dispose d'un écran de 4,7 pouces (720p) avec un SoC quatre cœurs, 2 Go de mémoire vive, 16 Go de stockage, deux caméras de 8 et 2 Mpixels et supporte la 4G jusqu'à 150 Mb/s. Disponibilité prévue pour le courant de l'année, à un tarif de 329 euros.

De son côté, le Cat S41 grimpe en gamme avec un écran Full HD de 5 pouces, SoC huit cœurs, 3 Go de mémoire vive, 32 Go de stockage, de la 4G à 300 Mb/s et deux caméras de 13 et 8 Mpixels. Le Cat S41 est d'ores et déjà disponible pour 449 euros.

Cat Phone S31 S41

Un SoC Kirin 970 pensé pour l'intelligence artificielle en approche chez Huawei

À défaut d'annoncer de nouveaux smartphones, Huawei présente brièvement un SoC : le Kirin 970 (successeur du Kirin 960). Il disposera de 8 cœurs CPU et 12 pour la partie GPU (contre 8 et 8 pour son prédécesseur), avec une finesse de gravure en 10 nm. Pour rappel, MediaTek, Qualcomm et Samsung sont également au 10 nm pour leurs derniers SoC.

Le fabricant explique qu'il s'agira de la première puce d'une série pensée pour l'intelligence artificielle.  Le Kirin 970 intégrera un Neural Processing Unit (NPU) dédié aux réseaux de neurones. Par contre, pour les détails techniques on repassera.

Mise à jour matérielle pour le Fairphone 2 : 70 € pour changer les deux capteurs optiques

Terminons enfin avec une annonce qui ne concerne pas directement un smartphone, mais plutôt la concrétisation d'une promesse : Fairphone propose une mise à jour matérielle pour son smartphone Fairphone 2. Pour rappel, ce dernier est en partie modulaire et se veut simple à démonter et réparer ; il avait d'ailleurs obtenu 10/10 lors de son passage chez iFixit.

Le fabricant propose ainsi un module arrière de 12 Mpixels et un autre de 5 Mpixels pour l'avant, contre respectivement 8 et 2 Mpixels par défaut lors de son lancement. Les tarifs sont par contre élevés : 45 euros pour la caméra arrière, 30 euros pour celle de devant, ou 70 euros les deux. 

Fairphone explique qu'il « suffit d’utiliser un tournevis pour insérer le nouveau module ». Une guide des étapes à suivre est disponible par ici. Si vous le désirez, vous pouvez vendre votre ancien module sur le marketplace proposé par le fabricant. De leur côté, les nouveaux clients recevront directement le Fairphone 2 avec les nouveaux capteurs optiques. Il est vendu 529,38 euros sur le site officiel.

Fairphone 2


chargement
Chargement des commentaires...