Portables, fixes et hybrides et accessoires : des évolutions sans révolution à l'IFA de Berlin

Prochain rendez-vous : le CES de Las Vegas 1
Accès libre
image dediée
Crédits : eranicle/iStock
Portable IFA
Par
le mercredi 13 septembre 2017 à 09:00
Sébastien Gavois

Cette année, l'IFA était placée sous le signe de la continuité au niveau des ordinateurs fixes et portables. Quelques initiatives intéressantes tout de même avec les monstres ASUS ROG Chimera et Acer Predator Orion 9000, le tout-en-un Aspire S 24 et le clavier Craft de Logitech.

Sans aucune surprise, les processeurs Intel Core de 8e génération étaient les stars du salon berlinois, aussi bien sur les fixes que les portables. Il s'agit pour rappel de la gamme Kaby Lake Refresh, pour le moment uniquement déclinée en Core i5 et i7 (les Core i3 arriveront plus tard).

Les tendances sont cette année encore aux machines de plus en plus fines et légères, qui se concentrent toujours sur la modularité (convertibles, 2-en-1, etc.). Du côté des ordinateurs de bureau, la course à la puissance continue avec par exemple l'intégration chez Acer de processeurs Core i9 Extreme Edition dans un de ses modèles. Le fabricant présentait aussi un tout-en-un de 23,8 pouces avec la partie ordinateur intégrée dans le socle de l'écran.

Du côté des écrans, les modèles de 34/35 pouces (avec une définition de 3 440 x 1 440 pixels) avaient toujours la côte. Des moniteurs USB Type-C étaient annoncés, ainsi qu'un écran 8K chez Philips, il vient donc jouer sur les plates-bandes de l'UltraSharp UP3218K de Dell.

Notre dossier sur l'IFA 2017 de Berlin :

Acer : tournée de Core de 8e génération pour les Spin et Swift 5...

Acer renouvelle certains de ses portables et lance de nouveaux Spin 5, Swift 5 et Swift 7 Black Edition. Au-delà de quelques ajustements au niveau du design, tous les trois exploitent un processeur Intel Core i5 ou i7 de 8e génération (Kaby Lake Refresh). 

Le Spin 5 dispose d'un écran inclinable à 360° et sera disponible en deux versions : 13,3 pouces avec un poids de 1,5 kg et une épaisseur de 15,9 mm, ou bien 15,6 pouces avec respectivement un peu plus de 2kg et 17,9 mm. Les machines peuvent accueillir jusqu'à 16 Go de DDR4, une batterie avec une autonomie annoncée de 13 heures et, pour la version de 15,6 pouces uniquement, une GeForce GTX 1050 en option.

Le Spin 5 sera disponible dès ce mois-ci, à partir de 899 euros pour 13,3 pouces et de 999 euros pour la version de 15,6 pouces. Comptez 1 199 euros minimum et une disponibilité en octobre pour la version Nitro du Spin 5 avec une GeForce GTX 1050 (et son clavier rétroéclairé en rouge).

De son côté, le Swift 5 est un ultrabook de 14 pouces, avec une dalle tactile IPS Full HD. Le fabricant met en avant son poids plume : moins de 1 kg. Il faudra attendre le mois de novembre pour qu'il arrive en Europe, à partir de 1 099 euros.

Acer Spin 5Acer Swift 5
Acer Spin 5 et Swift 5

...Swift 7 Black Edition : un portable 2-en-1 passif avec une GeForce MX150

Plus haut de gamme, le Swift 7 Black Edition est, selon le fabricant, « le premier ordinateur portable 2-en-1 passif équipé d'une carte graphique dédiée ». Il s'agit évidemment d'une puce d'entrée de gamme : une GeForce MX150 (remplaçante du 940MX) en l'occurrence. Le portable dispose d'une dalle IPS de 13,5 pouces avec une définition de 2 256 x 1 504 pixels. 

À l'arrière de l'écran, le constructeur a installé un pied baptisé AutoStand : il se déploie automatiquement lorsque vous posez le portable sur une table (à condition de le faire dans le bon sens évidemment). Cette fois-ci, la disponibilité est annoncée pour décembre, avec un tarif minimum de 1 999 euros tout de même.

Dans ces cartons, Acer avait également apporté un nouveau Chromebook de 15,6 pouces (1080p), avec un écran tactile en option. À l'intérieur, on retrouve « les derniers Celeron dual core ou Pentium quad core d'Intel » (référence non précisée), avec 4 ou 8 Go de mémoire vive et 32 ou 64 Go de stockage.

La connectique est relativement complète avec deux ports USB 3.1 Gen 1 Type-C, deux USB 3.0, une sortie vidéo HDMI, un lecteur de cartes microSDXC, etc. Ce nouveau Chromebook (CB515-1HT pour la version tactile, CB515-1H sinon) sera disponible en octobre, à partir de 499 euros.

ASUS ZenBook : des machines haut de gamme avec des Core de 8e génération...

À l'IFA de Berlin, ASUS y va également de son petit record personnel avec son ZenBook Flip 14 (UX461). Il s'agit d'un portable 2-en-1 de 14 pouces (1080p) équipé d'une carte graphique dédiée, « le plus fin au monde » selon le fabricant : 13,9 mm pour un poids de 1,4 kg. Comme Acer, le constructeur intègre ici une GeForce MX150.

Il ne faudra pas le confondre avec son grand frère le ZenBook Flip 15 (UX561) de 15,6 pouces (4K UHD ou 1080p), mais avec une GeForce GTX 1050 aux commandes (il existe un monde entre une MX150 et une GTX 1050). Les deux portables exploitent un processeur Intel Core i5 ou i7 de 8e génération avec un maximum de 16 Go de DDR4. Le modèle de 15,6 pouces a droit à un port USB Type-C compatible Thunderbolt 3.

Toujours aussi friand de superlatifs, ASUS annonce ensuite le portable convertible (écran inclinable à 360°) « le plus fin du monde » : le ZenBook Flip S (UX370). Il mesure 10,9 mm d'épaisseur pour un poids de 1,1 kg. Core de 8e génération, SSD PCIe et dalle de 13,3 pouces avec une définition 1080p ou 4K UHD sont au programme. 

ASUS présentait aussi des ultraportables plus conventionnels, avec le ZenBook 13 (UX331) pour commencer. Il propose une dalle IPS de 13,3 pouces (4K UHD ou 1080p), un processeur Intel Core de 8e génération et une GeForce MX150. Son épaisseur est de 13,9 mm pour un poids de 1,12 kg. 

Enfin, le ZenBook 3 Deluxe (UX490) est un portable de 14 pouces (on aime faire simple chez ASUS pour les dénominations) de 12,9 mm d'épaisseur pour 1,1 kg seulement. Un Core de 8e génération est évidemment de la partie, ainsi qu'un port USB Type-C compatible Thunderbolt 3.

  • ZenBook Flip 14 UX461
  • ZenBook Flip 15
  • ZenBook Flip S
  • ZenBook 13
  • ZenBook 3 Deluxe

... des VivoBook d'entrée de gamme avec Core de 7e ou de 8e génération...

Deux machines plus entrées de gamme sont également annoncées, dans la série VivoBook cette fois-ci. Commençons avec le VivoBook Flip 14 (TP401), un convertible plus accessible que le ZenBook Flip 14. Si l'écran Full HD de 14 pouces est toujours présent, la machine est moins compacte : 15,4 mm d'épaisseur, pour 1,5 kg sur la balance. Le processeur pourra grimper jusqu'au Core i7-7Y75 (7e génération, deux cœurs et quatre threads).

Enfin, le VivoBook S14 (S410) est un portable de 14 pouces avec une définition HD (1 280 x 800 pixels) ou Full HD (1 920 x 1 080 pixels). Il faudra bien être prudent sur les caractéristiques techniques car elles varient fortement d'une référence à l'autre, comme souvent dans l'entrée de gamme : Core i3 de 7e génération (7100U) ou bien i5/i7 de 8e génération (8250U/8550U), avec une GeForce MX150 épaulée par 2 ou 4 Go de GDDR5, etc. 

VivoBook Flip 14 (TP401)VivoBook S14 (S410)
VivoBook Flip 14 (TP401) et VivoBook S14 (S410) 

... et un Chimera de 17,3 pouces (G-Sync) à 144 Hz

Pour les joueurs, ASUS présente enfin un imposant portable Chimera de 17,3 pouces (on est loin du Zephyrus avec design Max-Q de NVIDIA et plus proche du ROG GX800). Alors que tout le monde ou presque passe au Core de 8e génération, le constructeur est resté sur un Core i7 7820HQ avec une GeForce GTX 1080

Pour rappel, les Core i7 de 8e génération ne sont pour le moment disponibles qu'en série U avec un TDP de 25 watts, ce qui explique peut-être le choix d'ASUS. Le point particulier du Chimera est son écran : la dalle IPS de 17,3 pouces (1080p) est compatible G-Sync et supporte un taux de rafraichissement de 144 Hz.

Pour le reste, motus et bouche cousue de la part du fabricant, y compris sur le prix et la date de disponibilité.

Razer Blade Pro : une version avec GTX 1060, mais ce n'est pas le seul changement

Alors que les fabricants jouent généralement de la surenchère au niveau des caractéristiques techniques en essayant de faire toujours plus performant (et cher), Razer prend le chemin inverse avec son Blade Pro de 17,3 pouces. Il est pour le moment vendu avec un écran 4K UHD et une GeForce GTX 1080 pour 4 499,99 euros, mais une version Full HD avec une GeForce GTX 1060 arrivera au troisième trimestre, à partir de 2 399,99 euros. Pour baisser son prix de plus de 1 000 euros, ce ne sont pas les seules concessions faites, loin de là.

En effet, les 512 Go de SSD minimum laissent leur place à 256 Go de SSD et 2 To de disque dur. Si l'écran affiche toujours une diagonale de 17,3 pouces, la dalle IGZO G-Sync n'est plus et il faudra se « contenter » d'IPS à 120 Hz. Le Core i7-7820HK redescend d'un cran avec un  i7-7700HQ (voir ici pour un comparatif entre les deux), tandis que la mémoire vive n'est plus que de 16 Go (au lieu de 32 Go). La certification THX Mobile Device saute au passage, tout comme le clavier mécanique. La machine perd un peu plus de 400 grammes (3,07 kg), tandis que les dimensions restent exactement les mêmes : 424 x 281 x 22,5 mm.

Bref, le nouveau Razer Blade Pro de 17,3 pouces avec GeForce GTX 1060 ressemble beaucoup à son ainé d'extérieur (le design et la connectique sont identiques), mais de nombreuses concessions ont été faites sur les caractéristiques techniques pour proposer une machine à moins de 2 400 euros. Attendons maintenant les premiers tests afin de voir comment elle se place face à la concurrence.

Razer Blade Pro

Des convertibles aussi chez Dell, un Inspiron 15 7000 Gaming Max-Q

Avec sa série Inspiron 7000 (version 2017), Dell présentait à l'IFA deux portables hybrides dotés d'un écran inclinable à 180°. Disponibles en 13,3 et 15,6 pouces, ils intègrent un processeur Intel Core de 8e génération, un port USB Type-C et de SSD PCIe NVMe en option. S'ils disposent d'une caméra infrarouge compatible Windows Hello, seule la version de 13,3 pouces à droit à un lecteur d'empreintes digitales. Les nouveaux 2-en-1 sont disponibles à partir de 899,09 euros.

Dans la série Gaming, l'Inspiron 15 7000 va laisser de côté la GeForce GTX 1050 pour une GeForce GTX 1060 avec un design certifié Max-Q de NVIDIA, en gagnant au passage un port USB 3.1 Type-C compatible Thunderbolt 3 et un lecteur d'empreintes digitales.

Pas de changement par contre au niveau du processeur : il est toujours question d'un Core i7 de 7e génération. Le tarif débute à partir de 999 dollars pour un écran Full HD et à 1 449 dollars pour une dalle 4K UHD. Un prix bien en deçà des machines Max-Q vues au Computex. Attendons maintenant de voir les performances de l'Inspiron 15 7000 Gaming.

Plus haut de gamme, le XPS 13 de 13,3 pouces – le « plus petit sur la planète » selon Dell – passe lui aussi aux derniers processeurs de chez Intel, toujours avec une dalle de 3 200 x 1 800 pixels en option (1080p par défaut). Il faudra compter 1 399,99 dollars pour ce XPS 13 avec un Core i7, mais d'autres configurations (plus accessibles) arriveront d'ici octobre. 

Le fabricant en profite aussi pour mettre à jour le reste de sa gamme. Ainsi, les Inspiron 5000 et l'Inspiron 17 7000 2-en-1 profitent eux aussi d'un processeur Core de 8e génération. Il annonce aussi un ordinateur équipé d'une Radeon RX Vega 64 : l'Alienware Aurora, vendu à partir de 1 549,99 dollars.

  • Dell Inspiron 13 7000
  • Dell Inspiron 15 7000
  • Dell Inspiron 17 7000 2-en-1
  • Dell XPS 13

Des tablettes Windows 10 renforcées chez Dell et Cat Phone

En plus des portables, Dell annonçait aussi une tablette renforcée : la Latitude 7212 Rugged Extreme de 11,6 pouces. Fonctionnant sous Windows 10, elle peut résister à des environnements extrêmes (froid, chaleur, humidité, eau douce, salée, etc.). Elle dispose d'un écran Full HD, exploite un processeur Core de 6e ou 7e génération suivant les cas et peut intégrer un SSD PCIe NVME de 1 To. Un clavier certifié IP-65 est disponible en option. Tarif : 1 899 dollars minimum.

Cat Phone (à qui l'on doit déjà des smartphones durcis), ne compte pas laisser Dell seul sur ce créneau et annonce sa tablette T20 de 8 pouces (1 280 x 800 pixels) certifiée IP67 également sous Windows 10. Elle exploite un Atom Z8350, 2 Go de mémoire vive et 64 Go de stockage, et se place donc bien en deçà de la Latitude 7212 de Dell. Ces différences se ressentent évidemment au niveau du tarif : 599 livres.

Latitude 7212 Rugged ExtremeCat Phone T20
Dell Latitude 7212 Rugged Extreme et Cat Phone T20

Des évolutions en douceur chez Lenovo, un Yoga 920 prometteur

Lenovo y va également de sa petite mise à jour. Le Yoga 920 reprend ainsi les grandes lignes du Yoga 910, avec des dimensions légèrement revues à la baisse : le nouveau venu ne fait plus que 13,95 mm d'épaisseur pour 1,37 kg, contre respectivement 14,3 mm et plus de 1,4 kg. Un comparatif entre les deux versions est disponible par ici.

Nous retrouvons toujours un écran de 13,9 pouces et un lecteur d'empreintes digitales, mais avec processeur Core de 8e génération et deux ports USB 3.1 Type-C compatibles Thunderbolt 3. Le Yoga 920 sera vendu à partir de 1 599,99 euros dans le courant du mois.

Deux variantes sont annoncées, avec un dessin spécifique au dos, et recouvert d'une couche protection Corning Gorilla : Vibes et Star Wars (une licence que Lenovo compte visiblement rentabiliser). Le premier sera vendu dès 1 799 euros, contre 1 899 euros pour avoir droit à la saga de La Guerre des Étoiles. 

Dans la série des 2-en-1, le Miix 520 est une évolution du Miix 510. Les deux partagent exactement les mêmes mensurations, mais le nouveau a droit à un processeur Core de 8e génération uniquement en Core i5 ou i7. En Core i3, c'est toujours un CPU de 7e génération... probablement en attendant qu'Intel décline sa gamme. D'autres petits ajustements sont de la partie, comme la caméra avant qui passe de 2 à 5 Mpixels.

Le Miix 520 sera disponible en novembre, à partir de 899 euros. En option, il est possible de profiter d'un lecteur d'empreintes digitales, d'une caméra 3D WorldView de 8 Mpixels et d'un stylet.

Lenovo Yoga 920Miix 520
Lenovo Yoga 920 et Miix 520

Acer : un tout-en-un Aspire S 24 fin et un monstre de puissance, le Predator Orion 9000

Du côté des ordinateurs de bureau, Acer dévoilait son Aspire S 24. Il s'agit d'un tout-en-un avec un écran IPS de 23,8 pouces de 5,97 mm d'épaisseur seulement. Toute la partie matérielle n'est évidemment pas dans l'écran : elle se trouve dans le pied. Ce dernier fait également office de chargeur sans fil (QI).

Processeur Core de 8e génération et technologie Intel Optane sont de la partie, mais nous n'avons pour le moment pas beaucoup plus de détails. L'Aspire S 24 sera disponible au mois de janvier, à partir de 999 euros. 

Dans un registre différent, le Predator Orion 9000 est une machine de guerre avec un processeur pouvant grimper jusqu'au Core i9 Extreme Edition d'Intel (18 cœurs, 36 threads), épaulé par un maximum de 128 Go de DDR4. Côté carte graphique, vous pouvez demander jusqu'à quatre AMD Radeon RX Vega ou deux GeForce GTX 1080 Ti de NVIDIA.

La connectique n'est pas en reste avec deux ports USB 3.1 Gen 2 (Type-A et Type-C), huit USB 3.1 Gen 1, trois emplacements M.2 pour SSD, etc. Le Predator Orion sera disponible à partir du mois de novembre dès 1 999 euros.

Acer Aspire S 24Acer Predator Orion 9000
Acer Aspire S 24 et Predator Orion 9000

Plusieurs écrans de 34/35 pouces, USB Type-C chez Samsung, Philips passe à la 8K

ASUS, Acer, Dell et Samsung ont tous les quatre présenté des écrans à l'IFA de Berlin. Chez ASUS, il s'agit du ROG Strix XG35VQ de 35 pouces avec une définition de 3 440 x 1 440 pixels et un taux de rafraichissement de 100 Hz. Le fabricant ne donne pas de prix ou de date de disponibilité.

De son côté, Acer ressort le Predator X35 que l'on avait déjà vu au Computex. La définition est toujours de 3 440 x 1 440 pixels, avec un taux de rafraichissement de 200 Hz et une compatibilité G-Sync de NVIDIA. La dalle est rétroéclairée par 512 LED, la technologie Quantum Dot et HDR Ultra sont de la partie. L'écran sera disponible au premier trimestre 2018, sans plus de détails.

Ensuite, Samsung profitait du salon berlinois pour annoncer trois moniteurs pensés pour les professionnels avec une connectique USB Type-C : SH85 de 23,8 ou 27 pouces (2 560 x 1 440 pixels), CH80 avec une dalle incurvée de 27 pouces (1 920 x 1 080 pixels) et enfin CH89 également incurvé, mais de 34 pouces (3 440 x 1 440 pixels). Tous les détails techniques sont disponibles par là.

De son côté, Philips présentait un écran 328P8K de 31,5 pouces avec une définition de 7 860 x 4 320 pixels, comme l'indiquent nos confrères d'AnandTech. Il ne s'agit pas d'une première puisque Dell a déjà annoncé son UltraSharp 32 Ultra HD 8K (UP3218Kau CES du début d'année. Initialement annoncé à 4 999 dollars, il est déjà descendu à 3 699 dollars. Un peu de concurrence avec l'arrivée de Philips en 2018 ne fera certainement pas de mal. 

Rog Strix XG35VQSamsung ecran IFA 2017
Rog Strix XG35VQ et les écrans USB Type-C de Samsung

Logitech : clavier avec molette, souris trackball et produits Lightspeed pour joueurs

Bien évidemment, l'IFA ne se résume pas uniquement aux écrans et des accessoires ont aussi été présentés par les fabricants. Logitech signait le retour du trackball avec la souris sans fil MX Ergo (inclinable jusqu'à 20°) au prix de... 109 euros tout de même. Le fabricant dévoile également ses enceintes Bluetooth MX Sound à 99,99 euros et surtout son clavier sans fil (Unify et Bluetooth LE) Craft avec molette de contrôle contextuel à... 199 euros.

Le fabricant explique que « la molette de contrôle contextuelle s'adapte à l'application que vous utilisez et vous donne un accès instantané aux fonctions spécifiques à la tâche en cours ». Pour le moment, seule une poignée de programmes sont compatibles : Word, PowerPoint, Excel, Photoshop CC, Illustrator CC et Premiere Pro CC. On retrouve ici un concept assez similaire au Surface Dial de Microsoft.

Enfin, pour les joueurs, Logitech annonce une souris sans fil G603 (Lightspeed ou Bluetooth) avec une autonomie de 500 heures, la première à exploiter le nouveau capteur optique HERO de la marque (jusqu'à 12 000 DPI). Grâce à sa technologie Lightspeed, le fabricant annonce une réactivité de 1 ms lorsque le récepteur USB maison est utilisé. Elle est d'ores et déjà en précommande pour 79,99 euros.

Pour l'accompagner, le fabricant présente un clavier mécanique sans fil G613 (avec des switchs Romer-G), exploitant également la technologie (et le récepteur USB) Lightspeed ou du Bluetooth. L'autonomie annoncée est de 18 mois avec deux piles AA. Le G613 sera disponible la semaine prochaine, pour 149 euros. Afin d'accueillir tout ce beau monde, un tapis de souris XL G840 (40 x 90 mm) sera également vendu à 49,99 euros.

  • Logitech MX Ergo
  • Logitech Craft
  • Logitech G603
  • Logitech G613
  • Logitech G840

chargement
Chargement des commentaires...