Réseaux et objets connectés à l'IFA : de la domotique aux enfants en passant par les animaux

Et les objets sécurisés, c'est pour quand ? 5
Accès libre
image dediée
Crédits : SolStock/iStock
Réseau IFA
Par
le mardi 12 septembre 2017 à 17:00
Sébastien Gavois

Avec l'hiver qui approche, plusieurs fabricants dévoilent leurs solutions de thermostats et vannes connectées. La maison « intelligente » ne s'arrête pas là et s'intéresse aussi aux enfants et animaux de compagnie. Alors que la sécurité des objets connectés est souvent remise en question, Bitdefender lance un outil de vérification : Home Scanner.

Comme c'est le cas durant tous les grands salons internationaux, les annonces vont bon train concernant les objets connectés. Ils touchent de plus en plus de domaines et on les trouve parfois sous des formes relativement inattendues. L'IFA de Berlin ne déroge pas à la règle.

Notre dossier sur l'IFA 2017 de Berlin :

Comme au CES de Las Vegas d'ailleurs, la maison, les enfants et les animaux de compagnie sont des « cibles » de choix. Si les annonces sont nombreuses, qu'en est-il de la sécurité et de la confidentialité des données ? Des problématiques réelles, décuplées lorsqu'il s'agit d'information sur la santé des personnes ou la sécurité d'une maison, mais trop peu souvent abordée de manière explicite par les fabricants, dommage.

Bitdefender : un outil de diagnostic de la sécurité de vos objets connectés

Bitdefender a décidé de se pencher sur ce problème à sa manière et lance un outil gratuit de diagnostic gratuit : Home Scanner. Il détecte les machines de votre réseau local et « identifie les risques présents sur chacun de ces appareils, tels que les mots de passe faibles, les communications non-chiffrées ou d’autres vulnérabilités afin de proposer un état complet ».

En cas de problème, il détaille les risques détectés et les solutions qu'il faut envisager (par exemple une mise à jour du firwmare si elle est disponible) :

Bitdefender Home Scanner

Le résultat permet de rapidement visualiser les risques de sécurité dont Bitdefender a connaissance. Sa base évoluant rapidement, l'entreprise recommande de procéder à des vérifications régulières. Si Home Scanner ne permet pas d'éliminer les risques, elle permet au moins de poser un premier diagnostic rapide.

Somfy : un thermostat et des serrures connectés, la box Tahoma s'ouvre à IFTTT et Alexa 

Somfy avait de nombreuses nouveautés sur la domotique à présenter à l'IFA. Le fabricant a tout d'abord annoncé une ouverture de sa box Tahoma aux chaudières et pompes à chaleur Atlantlic, et prochainement aux produits Sonos. Le fabricant ne s'arrête pas en si bon chemin et précise qu'il en sera de même pour IFTTT et Alexa d'Amazon, à partir de cet automne. Google Assistant serait aussi prévu prochainement, mais cela reste à confirmer.

Le constructeur n'était pas uniquement venu avec des annonces côté logiciel, il avait également dans ses cartons de nouveaux produits à présenter. Tout d'abord, un thermostat connecté tactile (mais sans écran LCD)... un de plus dans la myriade de produits disponibles. La promesse est toujours la même : « personnaliser votre confort en fonction de votre habitat et de vos habitudes, tout en vous aidant à réduire votre facture ».

Le thermostat vous demandera de répondre à quelques questions puis se programmera tout seul et s'adaptera automatiquement en fonction de vos habitudes et besoins. Il peut également détecter les départs en vacances et anticiper votre retour. Autant de fonctionnalités que l'on retrouve déjà chez la concurrence depuis longtemps.

Enfin, dernier point : avec la box Tahoma de Somfy il peut contrôler vos volets afin de les ouvrir au bon moment pour profiter de la chaleur du Soleil par exemple. le constructeur annonce une compatibilité avec Alexa d'Amazon et IFTTT. Tous les détails se trouvent par ici. Le thermostat connecté est d'ores et déjà disponible sur la boutique en ligne du fabricant, à partir de 169 euros.

Thermostat Netatmo

Le fabricant profitait du salon berlinois pour présenter deux nouvelles serrures connectées. La première s'ouvre grâce à votre smartphone, via la technologie Bluetooth LE. Il s'agit d'une mise à jour esthétique par rapport à la version originale, avec l'intégration de piles au lithium pour améliorer l'autonomie. Le mécanisme d'ouverture n'a pas été modifié affirme le fabricant à l'Usine Digitale. Elle sera disponible en début d'année prochaine, pour 279 euros.

La seconde est différente : elle dispose d'un clavier permettant de saisir un code pour entrer ou être déverrouillée via un badge ; elle ne nécessite donc pas que l'utilisateur (ou une personne autorisée) dispose d'un smartphone à portée de main. La disponibilité est prévue pour le premier trimestre 2018, pour 149 euros.

Enfin, le fabricant présente son application Somfy Keys pour Android et iOS. Un client peut ainsi « créer un jeu de clé digital et l’attribuer à qui il le souhaite, en paramétrant les conditions d’accès (jours, horaires). Le propriétaire reçoit des notifications en temps réel et peut donc savoir qui accède chez lui ».

Somfy Keys serrure connectéeSomfy Keys serrure connectée

Netatmo : des caméras compatibles HomeKit, des vannes thermostatiques connectées

En plus de plusieurs périphériques (claviers avec molette de contrôle et souris, nous y reviendrons), Logitech annonce que sa caméra IP Circle 2 dévoilée mi-juin est désormais compatible avec la solution HomeKit d'Apple... mais uniquement pour la version filaire. Celle en Wi-Fi n'a en effet pas (encore ?) droit au même traitement de faveur. 

Chez Netatmo, ce sont les caméras Presence et Welcome qui s'intègrent dans l'écosystème Apple avec une compatibilité HomeKit et Siri. Une mise à jour sera déployée dès cet automne pour la Presence et d'ici la fin de l'année pour Welcome.

Le fabricant en profite pour indiquer que ses vannes thermostatiques connectées sont désormais disponibles en France, à partir de 79 euros pièce. Un kit avec deux vannes et un point de liaison Netatmo est proposé à 199,99 euros. Elles permettent pour rappel de réguler la température de chaque pièce individuellement pour les installations avec une chaudière, permettant ainsi de réduire la consommation.

Les vannes Netatmo disposent de plusieurs fonctionnalités : détection de fenêtre ouverte (pour éviter de chauffer inutilement), régulation intelligente en fonction de la météo et de l'inertie de la maison, etc. Elles sont également compatibles avec HomeKit et Google Home.

Vannes Netatmo

Vannes thermostatiques aussi chez Elgato avec serrure, détecteur de fumée, etc.

Elgato montre aussi qu'il est présent à cet IFA 2017 avec pas moins de cinq nouveaux objets connectés pour la maison. Il y a pour commencer une nouvelle vanne thermostatique Eve Thermo avec commandes tactiles capacitives et affichage intégré de la température. Les fonctionnalités restent les mêmes. 

Vient ensuite Eve Lock, une serrure connectée qui « transforme votre porte en porte à verrouillage automatique ». Vous pouvez évidemment la commander à distance pour ouvrir la porte à des personnes de votre choix. Elgato annonce aussi un détecteur de fumée Eve Smoke, un capteur de contact de fermeture de fenêtre Eve Windows Guard et un système de gestion automatique de l'arrosage Eve Aqua.

Tous les produits de la gamme Eve annoncés aujourd'hui sont compatibles avec HomeKit d'Apple. Eve Thermo sera disponible à partir du 26 septembre, pour 69,95 euros. Le prix et la disponibilité des autres ne sont pas connus.

  • Elgato Eve Thermo
  • Elgato Eve Lock
  • Elgato Smoke
  • Elgato Window Guard
  • Elgato Aqua

Nest Thermostat E : un modèle plus discret et moins cher, à 169 dollars

Nest, une filiale d'Alphabet, la maison mère de Google, a présenté une nouvelle version de son thermostat connecté, simplement baptisé Thermostat E. Il est toujours de forme circulaire (3,19 pouces de diamètre ou lieu de 3,3 pouces pour le Thermostat de 3e génération), mais utilise du polycarbonate (plastique dur) à la place du métal.

L'écran passe de 2,08 pouces avec une définition de 480 x 480 pixels à respectivement 1,76 pouce et 320 x 320 pixels, toujours avec des couleurs sur 24 bits. Autre différence de taille, le nouveau venu est pensé pour s'installer discrètement dans votre maison avec sa façade en verre dépoli, ce qui n'était pas le cas des précédents modèles.

Les fonctionnalités sont les mêmes en ce qui concerne la gestion intelligente de votre chauffage. Deux différences sont à noter : le Thermotat E ne vous affichera pas l'heure, la température extérieure et la météo, tandis que la liste de compatibilité des chaudières est plus petite (vous pouvez vérifier ce qu'il en est pour la votre sur cette page).

Avantage indéniable : un prix de 169 dollars pour le Thermostat E, contre 249 dollars pour le modèle de 3e génération. 

Nest Thermostat E

Philips uGrow : une plateforme pour un bébé « connecté »

Entre les brosses à dents connectées et les purificateurs d'air, Philips (re)présente sa plateforme uGrow pour les jeunes parents. Il s'agit d'une « application de qualité médicale » dédiée à ses produits connectés. Elle n'est pas nouvelle et avait déjà été annoncée au CES de cette année.

L'IFA, un salon très grand public, est l'occasion pour Philips de revenir dessus et d'annoncer des nouveautés à venir. Puis la presse ne fait de toutes façons pas toujours la différence entre les redites et les réelles nouveautés, c'est donc toujours cela de pris en couverture médiatique.

Pour rappel, le fabricant propose depuis longtemps des thermomètres et caméras connectées afin de suivre l'évolution d'un bébé au fils des mois (et des années). uGrow va plus loin et veut commencer dès la grossesse. L'occasion pour Philips de rappeler qu'il propose déjà des échographes connectés Lumify (à relier à un smartphone ou une tablette Android).

Afin d'aller plus loin, le fabricant annonce aussi un biberon connecté permettant de suivre la quantité de lait ingurgité par votre chérubin lors de ses repas. Ce n'est pas tout puisque dans uGrow vous pouvez ajouter manuellement des informations, notamment sur l'allaitement (durée sur chaque sein, etc.).

La plateforme vous donne des conseils personnalisés qui se veulent adaptés à votre enfant (qu'il soit né à terme ou prématuré, que son poids soit dans la norme ou en dessous/dessus, etc.). uGrow veut également être une tour de contrôle de la maison des jeunes parents en prenant en charge les lampes connectées Hue afin d'ajuster la luminosité de la pièce, les purificateurs d'air ambiant de la marque, etc.

L'esnemble propose enfin une Timeline afin de suivre l'évolution du bébé et permet aux parents de la partager avec leurs familles et amis. Bref, uGrow veut être un élément incontournable du bien-être de votre bébé... mais cela ne risque-t-il pas d'aller trop loin ? Cela dépendra comme toujours des besoins et des affinités de chacun.

La question est maintenant de savoir qu'elles sont les protections et les sécurités mises en place sur cette plateforme. Il s'agit d'informations personnelles sensibles, mais le fabricant ne s'attarde pas vraiment sur le sujet, dommage. 

Pawbo (Acer) pense aux animaux : capteur d'activité, GPS et distributeur de nourriture

Acer aussi était relativement en forme à l'IFA : le fabricant a publié des communiqués de presse tous azimuts, y compris chez sa filiale Pawbo spécialisée dans les objets connectés pour les chiens et chats. Pour rappel, l'année dernière à l'IFA, elle avait déjà annoncé une caméra pour amuser son chat à distance : la Pawbo+. 

Ce genre de produit n'est pas nouveau et on en croise régulièrement au CES de Las Vegas par exemple. Certains poussent même le concept très loin, à l'image du distributeur de croquette connecté CatFi Pro qui utilise la reconnaissance facile pour ne donner à manger qu'au bon minou. 

Cette année, il est question du Pawbo iPuppyGo, un capteur pour suivre l'activité de votre animal de compagnie : exercices physiques, sommeil, humeur et état de santé sont au programme. Vous récupérez les résultats sur votre smartphone, via une connexion Bluetooth. Pour le bien-être de votre animal (et le votre), Pawbo incite son propriétaire à sortir de chez lui avec un jeu de « chasse au trésor » proposé dans l'application mobile iPuppyGo. Le capteur se veut discret : il mesure 35 mm de diamètre et s'attache ainsi sur un collier par exemple.

De son côté, le WagTag permet de suivre son animal à la trace. Il intègre pour cela plusieurs techniques de géolocalisation (GPS, AGPS, Wi-Fi et 3G). L'autonomie annoncée est de plusieurs jours, sans plus de détails. Le WagTag peut évidemment envoyer une alerte lorsque l'animal quitte une zone géographique définie, ou bien lorsqu'il s'éloigne trop durant une balade. Mais ce n'est pas tout : cet accessoire détecte également des « aboiements inhabituels » selon le fabricant, et peut les enregistrer afin de les transmettre au propriétaire. Amazing comme dirait certains...

Enfin, Pawbo Munch est un distributeur automatique de nourriture. Pas d'inquiétude, votre chien ou votre chat n'aura pas besoin d'insérer une pièce de monnaie pour s'acheter ses friandises, vous gérez l'appareil depuis votre smartphone ou via une télécommande. Munch peut également diffuser de la musique et, cerise sur le gâteau, vous pouvez le combiner avec la caméra Pawbo+ afin de voir en direct votre chien manger sa friandise. 

Dans tous les cas, le fabricant ne donne pas d'indication sur les tarifs et la disponibilité. Il précise simplement qu'ils seront différents en fonction des pays. 

Pawbo
Pawbo iPuppyGo, Munch et WagTag

Netgear : les caméras Arlo Baby et Go refont parler d'elle, Orbi passe en version Pro

Pour connecter tout ce petit monde, les fabricants de routeurs dévoilent de nouveaux routeurs Wi-Fi. Si Netgear exposait ses caméras Arlo Baby (écoute bébé avec veilleuse multicolore et berceuses) et Go (résiste aux intempéries avec 3G/4G), mais celles-ci n'ont rien de nouveau puisqu'elles ont déjà été annoncées il y a plusieurs mois (au CES notamment).

Le fabricant présente par contre une version Pro de sa solution Wi-Fi Orbi (RBK60) qui permet de couvrir jusqu'à 400 m². Elle reprend les mêmes fonctionnalités que le modèle classique le plus rapide (RBK50) avec du Wi-Fi 802.11ac jusqu'à 3 Gb/s. Version Pro oblige, quelques différences sont à noter : pas de port USB, prise en charge du PoE (Power over Ethernet) et firmware modifié avec des fonctionnalités dédiées aux entreprises.  

Tout n'a pas encore été détaillé, mais l'on a par exemple par défaut trois SSID : business, employés et clients. Une manière pour la société de commencer à attaquer d'autres marchés avec ses solutions, alors que des évolutions logicielles sont attendues pour Orbi d'ici la fin de l'année.

Il devra néanmoins faire face à des spécialiste du genre comme Unifi. Ces derniers auront aussi souvent l'avantage de proposer des solutions moins coûteuses, le pack de base d'Orbi Pro étant annoncé à pas moins de 529,99 euros.

Netgear Orbi Pro

D-Link : routeurs Wi-Fi 802.11ac jusqu'à 2,6 Gb/s, Covr mélange Wi-Fi et CPL

D-Link n'est pas en reste avec deux nouveaux routeurs haut de gamme : DIR-878 EXO AC1900 et DIR-882 EXO AC2600. Le design des deux est relativement proche et ils partagent certaines caractéristiques techniques comme un switch avec quatre ports réseau Gigabit.

Comme leur nom l'indique, le premier grimpe jusqu'à 1 900 Gb/s, contre 2 600 Mb/s pour le second. Le DIR-882 dispose en plus d'un port USB 3.0 et d'un USB 2.0. Bref, rien de bien exceptionnel puisque la concurrence fait déjà mieux avec parfois plus de 3 Gb/s et des fonctionnalités supplémentaires. Pas de prix ou de date de disponibilité pour le moment.

D-Link dévoile aussi sa solution Covr permettant d'étendre la couverture Wi-Fi 802.11ac (jusqu'à 1 200 Mb/s). Il s'agit de boîtiers Wi-Fi/CPL que l'on branche donc sur des prises de courant. Ils communiquent entre via courant porteur et proposent un réseau Wi-Fi unique à travers toute la maison.

Routeur D-Link DIR-878  DIR-882Routeur Covr

Enfin, le fabricant annonce deux caméras IP avec une définition 720p : DCS-8000LH et DCS-8100LH avec un angle de vision à 180°. Cette dernière permet d'enregistrer du son, mais aussi d'en diffuser. On retrouve également les fonctions basiques de ce genre de produits : détection de mouvement, vision nocturne, etc. Comme pour les routeurs Wi-Fi, il faudra attendre de connaitre le prix pour juger de leur intérêt.

TP-Link annonce le routeur le « plus puissant au monde » et recycle ses objets connectés

TP-Link montre ses muscles sur les routeurs et annonce l'Archer C5400X qui serait rien de moins que le « plus puissant au monde ». Attention, ce n'est pas le plus rapide (d'autres atteignent de telles vitesses, voire les dépassent), mais simplement le premier « équipé d'un processeur quadri‐core 64 bits à 1,8 GHz » précise le fabricant. Il sera disponible d'ici la fin de l'année, pour 300 euros environ.

Le fabricant annonce aussi qu'il « étoffe » sa gamme de produits connectés, mais il ne s'agit que de réchauffé. Il y a ainsi le routeur SR20 compatible ZigBee et Z-Wave, de détecteur d'ouverture CS100, le capteur de mouvement MS100 et la prise connectée faisant aussi répéteur Wi-Fi (RE370K). Autant de produits déjà annoncés l'année dernière

Du Wi-Fi 802.11ax jusqu'à 6 Gb/s chez ASUS, avec le RT-AX88U

Alors que le Wi-Fi 802.11ac est confortablement installé depuis des années et que le 802.11ad (WiGig) commence à pointer le bout de son nez, voilà qu'ASUS présente déjà un routeur 802.11ax. Cette norme n'est pas encore finalisée par la Wi-Fi Alliance, mais on sait déjà qu'il s'agira d'une évolution du 802.11ac (elle sera d'ailleurs rétrocompatible).

Avec son RT-AX88U, le fabricant annonce des débits de 5 952 Mb/s au maximum : 1 148 Mb/s sur les 2,4 GHz et 4 804 Mb/s sur les 5 GHz. Pour rappel, le 802.11ad (WiGig) exploite une bande de fréquence dans les 60 GHz pour obtenir des débits allant jusqu'à plus de 7 Gb/s. Ce n'est donc pas le cas du 802.11ax qui reste sur les 2,4 et 5 GHz classiques du Wi-Fi.

Bien évidemment, aucun prix ou date de disponibilité n'ont pour le moment été annoncé.

Archer C5400X TP-LinkRT-AX88U Asus 802.11ax
Archer C5400X de TP-Link / RT-AX88U d'ASUS


chargement
Chargement des commentaires...