Les TV veulent se fondre dans le décor, les dalles OLED, 8K et HDR10+ assurent le show à l'IFA

Tout ça pour regarder des screeners ? 151
Accès libre
image dediée
Ecran IFA
Par
le jeudi 07 septembre 2017 à 09:00
Sébastien Gavois

Comme à chaque salon, les constructeurs rivalisent de superlatifs pour présenter leurs nouvelles télévisions (mais ils sont bien moins bavards sur les prix). Si l'OLED et le 4K UHD sont les stars de cette édition 2017 de l'IFA, ce ne sont pas les seuls. Une chose est sûre, la TV veut se faire de plus en plus discrète.

Cette année encore, l'OLED est la star du salon de Berlin pour les télévisions. Les écrans sont de plus en plus grands, à l'image de Samsung et Panasonic qui annoncent tous les deux des modèles 4K UHD de 77 pouces. Bien évidemment, certains pensent déjà à l'après avec des TV 8K.

L'IFA signe aussi le retour de Toshiba avec moult références, mais surtout la Poster TV qui s'inscrit dans une tendance actuelle : transformer la télévision pour qu'elle se fonde dans le décor en prenant l'apparence d'un cadre (dans la lignée de The Frame de Samsung), avec une connectique aussi discrète que possible. Dans le même temps, le HDR10+ fait parler de lui.

Si vous préférez les vidéoprojecteurs, sachez que de nouveaux modèles ont également été dévoilés par Acer et Sony, dont deux utilisant la technologie laser. 

Notre dossier sur l'IFA 2017 de Berlin :

Le HDR10+ débarque en force à l'IFA de Berlin et veut piétiner Dolby Vision

Avant d'attaquer les TV à proprement parler, commençons par revenir sur le HDR10+, une évolution du HDR10 qui vient concurrencer Dolby Vision. Les deux technologies partagent le même ADN : les métadonnées liées au traitement de l'image ne sont plus statiques, mais dynamiques et peuvent donc s'adapter aussi souvent que nécessaire (voire en temps réel) au lieu d'être définies pour l'ensemble du film.

Il existe néanmoins une différence de taille entre les deux technologies : HDR10+ propose une profondeur des couleurs sur 10 bits (d'où son nom), alors que Dolby Vision grimpe jusqu'à 12 bits. On obtient donc un maximum de 1 024 nuances par couleur pour le premier, contre 4 096 pour le second. 

Samsung HDR10+

Mais Dolby Vision souffre aussi d'un problème : son utilisation est payante, contrairement à HDR10+ qui est une norme ouverte et utilisable gratuitement explique Samsung. En partenariat avec Panasonic et la 20th Century Fox, le fabricant annonce la mise en place d'un programme de certification et de logo pour la norme HDR10+.

Les premières licences seront délivrées en janvier 2018 selon les protagonistes, avec des frais administratifs uniquement (sans précision sur leurs montants). Sont concernés les fabricants de télévisions, de décodeurs/box, de lecteurs Blu-Ray, de SoC, etc. De son côté, Samsung affirme que l'ensemble de ses TV 4K UHD (y compris les nouvelles QLED que nous allons évoquer juste après) prend en charge le HDR10+.

Le service de streaming Amazon Video est d'ores et déjà sur les rangs pour diffuser du contenu en HDR10+. De son côté, Netflix lui a préféré Dolby Vision à ses débuts. Il faudra certainement attendre plusieurs mois pour voir si l'une des deux technologies prendra l'avantage.

Samsung : deux nouvelles TV QLED dès 2 600 euros, une version de 43" pour The Frame

Samsung renforce sa série de télévisions Q8 (lancée au CES, en même temps que les Q7 et Q9) avec les Q8F – F pour Flat, ou écran plat – de 65 et 55 pouces avec des bordures très fines. Elles arriveront très rapidement promet le fabricant, pour respectivement 3 599 euros et 2 599 euros. Cette gamme comprenait jusqu'à maintenant des Q8C à dalle incurvée. 

Pour rappel, la technologie QLED de Samsung exploite des Quantum Dots, ou points quantiques, qui permettent d'obtenir des « couleurs plus vives et plus précises » selon le fabricant. Cette technologie ne doit par contre pas être confondue avec l'OLED (Organic Light-Emitting Diode) car il s'agit toujours d'une dalle LCD (VA), avec un rétroéclairage amélioré. On la retrouve déjà dans les télévisions SUHD de Samsung de l'année dernière

Comme les Q8C, les nouvelles TV Q8F proposent une « connexion invisible ». Il s'agit d'un câble optique transparent relié au boîtier One Connect du fabricant, ce dernier regroupe toute la connectique pour y brancher des périphériques externes (décodeur, lecteur Blu-ray, console de jeux, etc.)... « mais pas le câble d'alimentation du téléviseur » précise le fabricant.

Samsung en profite pour lancer une nouvelle taille de TV dans sa série The Frame, qui dispose également de la « connexion invisible ». Pour rappel, celle-ci avait été présentée au CES de Las Vegas et propose un Art Mode qui permet d'afficher une œuvre d'art lorsque la TV est éteinte, faisant ainsi office de tableau. Elles ont ensuite été lancées au Computex de cette année, en version de 55 et 65 pouces.

Aujourd'hui, Samsung indique qu'une nouvelle version de 43 pouces arrivera en octobre en Europe, pour 1 499 euros. Bref, le constructeur se contente pour le moment de décliner ses gammes.

Samsung Q8F The FrameSamsung Q8F The Frame

Toshiba aussi a une TV qui voudrait être un tableau... et un modèle Star Wars

Toshiba revient à l'IFA pour y présenter plusieurs télévisions LCD et OLED aux bordures très fines, dont un prototype Poster TV. Il s'agit d'un modèle « conçu pour être accroché au mur grâce sa finesse, comme un tableau » explique le constructeur.

Comme avec la TV OLED LG Signature ou The Frame de Samsung, la connectique et une partie de l'électronique sont déportées dans un boîtier séparé afin d'éviter les câbles dans tous les sens. Pour le reste, il est question d'un écran OLED de 65 pouces, d'une définition 4K Ultra HD, de HDR10, de Dolby Vision et de la technologie HLG (Hybrid Log Gamma). Pour le prix par contre, on repassera.

Dans un registre différent, Toshiba annonce aussi un téléviseur de 24 pouces aux couleurs de Star Wars. Que propose-t-il donc de spécial ? Et bien... un cadre avec des motifs de X-Wing dessus, le rêve non ? « Son design fait basculer le téléspectateur dans la fièvre Star Wars » s'exclame le fabricant dans une envolée lyrique.

L'équipe marketing a décidément bien planché son sujet et ajoute que « le téléviseur est livré dans une boîte thématisée Star Wars, permettant aux spectateurs de vivre l'expérience du film même avant d'ouvrir l'emballage »... Et les caractéristiques, le prix ? Probablement passé du côté obscur de la force...

Poster TV ToshibaToshiba TV Star Wars
Crédits : SlashGear / Toshiba

Sony : une TV Bravia A1 OLED 4K UHD de 77 pouces...

Sony vendait déjà des versions de 55 et 65 pouces de sa télévision très haut de gamme Bravia A1 avec écran OLED 4K UHD (3 840 x 2 160 pixels). Désormais, ceux qui ont de la place dans leur salon (et un portefeuille en conséquence) pourront acheter le KD-77A1 avec sa diagonale de 77 pouces. 

Le reste des caractéristiques techniques ne change pas et le téléviseur conserve par exemple son processeur d'image X1 Extreme avec le X-Reality Pro 4K pour améliorer le rendu. Le prix n'a pas été annoncé par le fabricant, mais l'addition sera sans aucun doute salée. Pour rappel, le Bravia A1 de 65 pouces (4K UHD, OLED) se trouve à près de 5 000 euros.

... Une EZ1000 OLED 4K UHD aussi chez Panasonic

Panasonic ne compte pas se laisser distancer par Sony et annonce également une télévision 4K UHD (3 840 x 2 160 pixels) OLED de 77 pouces : la TX-77EZ1000. Elle vient donc prendre place aux côtés de la TX-65EZ1000 de 65 pouces. Hormis la diagonale de l'écran, les caractéristiques techniques sont identiques entre les deux.

Comme avec son petit frère, le fabricant intègre son processeur HCX2 Studio Colour afin d'améliorer le rendu des images. Le téléviseur TX-77EZ1000 est certifié THX 4K et Ultra HD Premium. Là encore commencez à économiser puisque la version de 65 pouces est vendue près de 7 000 euros.

Sony Bravia A1

Sharp mise sur la 8K et les « premières mondiales » pour se distinguer

Comment s'assurer que l'on parle de sa marque dans un salon tel que l'IFA ? Facile : en mettant en avant les bons mots clés. Sharp annonce ainsi sa gamme AQUOS 8K Series (définition de 7 680 x 4 320 pixels), dont le premier représentant est le LC-70X500 de 70 pouces. Selon le fabricant, il s'agirait de la première TV LCD 8K HDR de 70 pouces « au monde ». La disponibilité est prévue à partir d'octobre en Chine, et il faudra attendre mars 2018 pour l'Europe. Encore une fois, les détails techniques manquent à l'appel. 

Ce n'est évidemment pas la première fois que l'on parle de 8K pour des téléviseurs. Sharp rappelle qu'il présentait déjà un modèle de 85 pouces en 2015, tout comme LG la même année au CES de Las Vegas . En 2016, c'était de nouveau au tour de LG d'annoncer une TV 8K (Super UHD) de 98 pouces. Et c'est sans compter les moniteurs, comme l'UltraSharp de Dell.

De manière plus générale, nous avons déjà régulièrement croisé des écrans 8K sur les différents salons que nous couvrons (CES de Las Vegas, MWC de Barcelone et Computex de Taipei), mais souvent à l'état de prototypes. 

Sharp veut aller plus loin en développant tout un écosystème autour de la 8K (TV, écrans d'ordinateur, caméras, etc.) en partenariat avec Foxconn, mais là encore sans vraiment donner de détails pour le moment. Il faudra donc attendre et voir si l'essai sera transformé, ou bien s'il ne s'agira que d'une énième annonce et démonstration du genre.

Ce n'est pas la seule excentricité de Sharp qui expose aussi un écran de 60 pouces prenant la forme d'un rouleau. Il s'inscrit dans l'idée de développer des écrans de toutes les formes, via son concept « Free Form ». Si les dalles incurvées sont légion, Sharp pousse le bouchon bien plus loin avec une courbure beaucoup plus importante cette fois-ci, avec là encore une première mondiale si l'on en croit le panneau à côté de l'écran. 

Rappelons au passage que depuis plusieurs années les constructeurs planchent sur de nouvelles formes d'écran et exposent régulièrement leurs avancées dans le domaine. Enfin, dernier record mondial selon Sharp : l'écran LCD 4K UHD le plus grand, soit 120 pouces. Il ne s'adresse évidemment pas vraiment aux particuliers avec sa diagonale de 3 mètres.

  • Sharp IFA 2017
  • Sharp IFA 2017
  • Sharp IFA 2017

Philips : Quantum Dots, Ambilight, Android TV, Google Assistant, application mobile...

De son côté, Philips présente sa série 8602, qui sera disponible en version de 55 et 65 pouces avec une définition 4K Ultra HD. Elle utilise des Quantum Dots (comme chez Samsung) et exploite le nouveau processeur P5 de la marque qui serait 50 % plus performant que le précédent Perfect Pixel Ultra HD selon le constructeur. Les deux modèles disposent du système Ambilight sur trois côtés et fonctionnent sous Android TV. 

L'OLED n'est évidemment pas délaissé par le fabricant avec une série 9 de 65 pouces. Là encore, une définition 4K Ultra HD, un processeur P5, Ambilight sur trois côtés et Android TV sont au programme. Elle intègre aussi un système audio 6.1 de 60 watts. 

Le fabricant en profite pour annoncer que ses TV 2017 disposeront du Google Assistant via une mise à jour qui sera déployée lors du passage d'Android TV à Nougat (Marshmallow pour le moment). Le début de la migration est prévu pour l'automne.

Ce mois-ci, une application AmbiSmart sera disponible sur Android (plus tard sur iOS, sans plus de précision). Elle s'adressera aux TV Philips de 2017 et plus récentes. Elle permettra « d'interagir avec Ambilight de manière amusante et simple ». Vous pourrez ainsi ajuster les couleurs manuellement et modifier d'autres réglages (luminosité, saturation, etc.). Une télécommande virtuelle sera aussi de la partie pour contrôler votre télévision depuis votre smartphone.

Philips 8602 TVPhilips OLED 65 pouces
Série 8602 et OLED Série 9 de 65 pouces 

TCL : Android TV (6.0 et bientôt 7.0), QLED et pour des TV 4K UHD

TCL non plus n'est pas venu les mains vides et présente son X2 Xess, « l’unique téléviseur QLED du marché équipé d’Android TV et d’un son JBL ». Comme chez Philips, il s'agit pour le moment de Marshmallow (alias Android 6), mais une mise à jour vers Android 7.0 est « prévue prochainement », sans plus de détails. Des versions de 55 et 65 pouces sont annoncées, avec une définition 4 UHD, HDR Pro et système audio 3 voies signé JBL dans les deux cas.

Si vous avez besoin d'une dalle encore plus grande, le Private Theatre Xess X6 vous tend les bras avec sa diagonale de 85 pouces. Là encore le QLED est à l'honneur, avec une partie audio renforcée. Il n'est plus question d'un partenariat avec JBL, mais de  « 12 canaux de son, d'un son Surround stéréo à 360°, et de 8 amplificateurs indépendants ». TCL ne donne par contre aucune date de disponibilité pour l'Europe.

Xess X2 TCL

Acer : un vidéoprojecteur laser 4K UHD compact, un P8800 à 5 000 lumens

En avril dernier lors de sa conférence Next@Acer (lire notre compte rendu), Acer présentait ses vidéoprojecteurs H7850 et V7850, tous deux capables d'afficher une image HDR de 120 pouces avec une définition de 3 840 x 2 160 pixels. Aujourd'hui, le constructeur dévoile déjà deux autres références : les VL7860 et P8800, avec là encore la 4K UHD à l'honneur.

Le premier affiche 110 % de l'espace colorimétrique Rec. 709, une luminosité de 3 000 lumens et intègre deux haut-parleurs de 5 watts. Acer affirme qu'il s'agit du vidéoprojecteur 4K UHD laser « le plus compact au monde ». De son côté, le P8800 grimpe jusqu'à 5 000 lumens et propose la même gestion de l'espace Rec. 709. 

Acer VL7860Acer P8800
VL7860 et P8800

Des vidéoprojecteurs aussi chez Sony, dont un laser

Sony n'est pas en reste avec deux vidéoprojecteurs : les VW260ES et VW360ES. Ils partagent le même châssis, avec des caractéristiques techniques assez proches : 4K Ultra HD avec matrice SXRD et luminosité de 1 500 lumens dans les deux cas. Seule différence notable pour le moment, le contraste dynamique du VW360ES est annoncé à 200 000:1 et n'est pas précisé sur le VW260ES.

Enfin, plus haut de gamme, le VPL-VW760ES est un vidéoprojecteur laser avec une luminosité de 2 000 lumens et un contraste dynamique (ne voulant pas dire grand-chose) virtuellement infini. 4K UHD et HDR sont évidemment de la partie. Dans tous les cas, Sony est avare en détails, nous n'en saurons donc pas davantage pour le moment.

VPL-VW360ES SonySony VPL-VW760ES
VPL-VW360ES et VPL-VW760ES

Un premier vidéoprojecteur laser focale courte chez Epson, mais 1080p seulement

De son côté, Epson annonce son premier vidéoprojecteur laser (3LCD) avec une focale ultra courte (il peut se placer avec seulement 6 cm de recul par rapport à la surface d'affichage) : le EH-LS100. Le fabricant annonce une taille d'écran allant de 70 à 130 pouces (à condition de le reculer un peu plus, quelques dizaines de centimètres environ), mais avec une définition Full HD seulement.

Le fabricant annonce une luminosité de 4 000 lumens, pour un prix de près de 3 000 euros tout de même. Il sera disponible à partir du mois de novembre.

EH-LS100 Espon


chargement
Chargement des commentaires...