#LeDebrief : les GAFAM publient leurs nouveautés aussi pendant l'été

Alors que le libristes est sur le sable chaud ? 18
Accès libre
image dediée
Services
Par
le lundi 18 septembre 2017 à 13:37
David Legrand

Alors que #LeBrief, notre bilan de l'actualité dans le domaine des nouvelles technologies, s'apprête à revenir, nous avons décidé de faire le tour de toutes les petites informations que vous avez pu louper pendant l'été. Le tout regroupé sous forme de thématiques.

Chaque jour, le domaine du numérique est percuté par de nombreuses informations. Et même si nous nous concentrons désormais sur l'essentiel, il n'en reste pas moins de nombreux éléments qui peuvent avoir de l'importance. 

Pour cela, nous avons lancé #LeBrief, qui revient dans une nouvelle formule la semaine prochaine, ouverte à tous. Pour la suivre il vous suffit de suivre nos flux RSS et nos comptes sociaux ou de vous inscrire :

Recevoir #LeBrief par email

En attendant, nous avons décidé de faire le point sur les nombreuses informations à côté desquelles vous êtes sans doute passé pendant l'été, notamment du fait de vos vacances. Exceptionnellement, cette rubrique est réservée à nos abonnés pour une période d'une semaine. 


Le RGPD pour les nuls – Comment mieux commencer un résumé des annonces des GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft) que par un petit rappel salutaire ? En effet, dès le mois de mai prochain le Règlement général sur la protection des données entrera en vigueur en Europe.

Au programme : nouvelles règles et obligations, meilleure définition du consentement, sanctions plus lourdes, etc. Pour vous aider à mieux comprendre, la Commission européenne a décidé de vous expliquer tout ce qui change avec une petite infographie animée :


Qwant aussi se bouge pendant l’été – Quand on parle de GAFAM, on pense en premier lieu au géant Google qui est combattu en Europe par les Français de Qwant sur le terrain de la recherche. Ce dernier a décidé de mieux se faire connaître à travers une campagne publicitaire réalisée par Alexandre Aja (La colline a des yeux, Piranha 3D).

Slogan de la campagne : « Pourquoi accepter d'un moteur de recherche, ce que vous n'acceptez pas dans la vie ? » Bon, elle sera surtout diffusée sur M6 et 6Play, qui ne sont pas les meilleurs exemples dès lors qu’il s’agit de ne pas collecter des données d’internautes… mais pour toucher la masse, il faut parfois faire quelques sacrifices.


Vie privée : Google rénove son Dashboard – Le panneau dédié à la vie privée change de look. Google annonce l’avoir entièrement remanié, notamment pour le rendre consultable depuis un appareil mobile. Les informations seraient plus claires, avec une mise en avant de ce qui est censé être le plus important pour l’utilisateur.

Des accès plus directs ont été ajoutés, notamment pour récupérer une archive des données personnelles. Attention, il est possible que vous n’ayez pas encore la nouvelle interface. Le déploiement a commencé le 11 septembre et se fait progressivement.


Nougat dépasse les 15 % – Selon les derniers chiffres de la fragmentation publiés par Google, Android 7.x est désormais présent sur 15,8 % des terminaux en circulation. Marshmallow est sur un tiers des appareils, ce qui en fait la version majoritaire. Au total, plus de trois smartphones sur quatre exploitent Android 5.0 au minimum…

Bien qu’officiellement disponible, Android 8 (Oreo) n’est pas encore présent dans le relevé de Google du mois de septembre. Il faudra sans doute encore attendre un bon moment afin qu'il le soit de manière significative.


Walmart s'associe à Google – Si Amazon peut compter sur son enceinte Echo pour faire entrer sa boutique en ligne dans les foyers, Walmart ne peut pas en dire autant. La chaîne de magasins annonce donc un partenariat avec Google : d’ici la fin du mois, il sera possible de passer une commande via l’Assistant du moteur de recherche.

De nouvelles fonctionnalités seront ajoutées l’année prochaine, avec la commande de produits frais locaux et la possibilité de retirer vos achats dans une boutique Walmart. Notez au passage qu'il est possible de lier ses comptes Walmart et Google afin que l’Assistant personnalise les résultats.

L’API de Google peut alors puiser dans l’historique d’achats du client pour lui rappeler des informations pratiques, par exemple la contenance d’un produit, la quantité achetée, la référence quand on ne se souvient que de la marque, etc.

Les doutes éventuels sur la manière dont toutes ces données sont brassées ne sont guère levés : dans son annonce, Google ne l’évoque tout simplement pas.


Google Home : musique et appels gratuits – Comme sur les smartphones Android, vous pouvez désormais lancer un appel via les enceintes connectées Google Home. Ils sont gratuits vers les fixes et mobiles, mais cette fonctionnalité n’est disponible qu’aux Etats-Unis et au Canada pour le moment.

D’ici la fin de l’année, il sera possible d’afficher votre numéro de téléphone à votre correspondant. Pour le moment, il verra simplement que l’appel vient d’un numéro « inconnu ». Ce n’était pas la seule nouveauté pour les enceintes connectées de Google : si vous avez un abonnement à Deezer, vous pouvez désormais l’utiliser via Google Home. Spotify était déjà présent, mais s’ouvre maintenant aux comptes gratuits.


Chrome Enterprise pour gérer les appareils Chrome OS – On aurait pu penser à une version de Chrome disposant d’un support allongé, mais non : Google propose un service permettant de gérer les flottes d’ordinateurs sous Chrome OS. Boutiques internes, sécurité, support, gestion des extensions, intégration à VMWare Workspace ou encore compatibilité avec Active Directory de Microsoft sont prévus. Le tarif est fixé à 50 dollars par machine et par an.


Nest présentera un nouveau produit le 20 septembre – Le constructeur, qui avait été racheté par Google, n’a rien lancé depuis un bon moment excepté son Thermostat E. Un évènement est prévu le 20 septembre, et on s’attend à ce qu’au moins un nouveau produit soit présenté.

Sur l’invitation, on peut voir un canapé et du popcorn, laissant supposer un appareil connecté (spécialité de l’entreprise) lié au divertissement, ce qui serait une première chez Nest.


Google publie les sources de son application I/O 2017 – L’évènement n’est pas majeur en soi, mais l’éditeur explique le fonctionnement de son application et les améliorations qui ont été portées. Pour les développeurs, il s’agit presque d’un cas pratique, avec notamment l’utilisation de Firebase, que Google met largement en avant depuis la version 2.0 sortie l’année dernière. Les sources sont disponibles via un dépôt GitHub.


Google Maps gère mieux les parkings – Dans 25 villes hors des États-Unis (dont Paris), il devient possible d’appuyer sur un bouton permettant de trouver des parkings proches. La destination change alors ou s’ajoute comme point d’étape dans un voyage. Ces mêmes villes disposeront également des indicateurs représentant la difficulté à se garer dans le parking visé, en clair son taux de remplissage. Ces améliorations sont déjà déployées dans les applications pour Android et iOS.

Google met également les utilisateurs à contribution pour indiquer si les endroits visités ont des équipements adaptés aux personnes en fauteuil roulant, via une extension du programme Local Guides. Dans l’historique des lieux visités (Vos contributions dans le menu général), on peut ainsi répondre à une nouvelle série de questions sur ces aspects pratiques.

La version Android peut mettre en avant d’elle-même la liste des lieux ayant besoin de cette information. L’impact pour les personnes concernées peut être important. Pour Google, le bénéfice est tout aussi présent : le fonctionnement communautaire de la fonction assure un remplissage de ses bases de données.


Google Trips disponible en France – L’application dédiée à l’organisation des voyages peut maintenant être utilisée dans l’Hexagone. Visites des lieux importants, réservations dans les hôtels ou restaurants et autres activités touristiques pourront donc être gérées au sein d’une même interface.

Trips tâche de composer un itinéraire selon les informations dont il dispose. L’application tient compte également des données récupérées dans Gmail, notamment les emails de confirmation de vol, de réservation et autres. L’application est disponible sur Android et iOS.


YouTube améliore son Live – Google a mis en place un nouveau réglage débloquant une latence « ultra-basse », permettant aux diffuseurs de répondre à leur public avec une latence d’environ deux secondes.

Plusieurs outils de modération ont également été ajoutés. L’un permet par exemple de mettre en pause le flux des commentaires en appuyant sur la touche Alt, puis de supprimer ou approuver les messages par survol de la souris.

L’application iOS s’accommode en outre de ReplayKit et peut donc directement diffuser une partie de jeu en cours, en l’accompagnant ou non d’un flux audio/vidéo, depuis le micro et la caméra avant de l’iPhone ou iPad.


Gmail pour iOS avertit en cas de phishing – Cette protection existe dans la version Android de l’application depuis mai dernier. Elle est désormais intégrée depuis quelques semaines dans celle pour iOS, avec un fonctionnement identique : si l’utilisateur clique sur un lien que Gmail considère comme douteux, il affichera une alerte.

Si Google considère le lien comme dangereux, un message expliquera pourquoi (souvent pour des malwares). Dans tous les cas, il sera cependant là aussi possible de continuer, comme dans Chrome.


Google renforce nettement la collaboration dans Docs – Le service a reçu le mois dernier un lot de fonctionnalités assez importantes pour les groupes travaillant ensemble sur des documents. Par exemple, chaque participant peut donner un nom personnalisé à une version particulière d’un rapport ou d’une feuille de calcul.

Il est par ailleurs possible de prévisualiser une version propre du document, sans commentaire ou autre, d’accepter ou rejeter toutes les suggestions d’une traite, d’en créer depuis les applications Android et iOS, ou encore d’utiliser les nouveaux modèles intégrant directement des extensions.


L’alphabet grec dans Gboard – Sur Android, le clavier de Google prend en charge cette langue. Cela permet non seulement d’écrire, mais aussi d’utiliser les symboles couramment utilisés en sciences par exemple. Rien n’est par contre précisé concernant iOS.


Apple et Google se cherchent des responsables de contenus en France – Apple a effectué ses annonces lors d'une conférence de rentrée. Il était notamment question de l'Apple TV et de son application dédiée aux contenus qui débarque en France : TV. Et pour l'enrichir, l’entreprise recrute.

Dans une annonce parue récemment, elle cherche un éditeur qui s’occupera de la curation du contenu, tout en travaillant sur l’expérience utilisateur. Apple exige pour ce poste une grande expérience de l’industrie audiovisuelle en France.

Dans le même temps, Google se cherche un responsable de contenus pour YouTube Gaming. L’annonce indique qu’il devra notamment servir de voix pour la communauté, jouant les intermédiaires entre elle et toutes les personnes impliquées dans les équipes de Google.


Les abonnements arrivent dans Instant Articles – Après Apple News (voir cette actualité), c’est donc au tour du réseau social de sauter le pas, c’est du moins ce qu’annonce Mark Zuckerberg. Ce dernier affirme que l’intégralité des revenus ira aux éditeurs et que Facebook ne prendra aucune commission, contrairement à Apple... tout du moins au début ?

Une première expérimentation aura lieu dans le courant de l’année, avec des éditeurs américains et européens triés sur le volet. Toujours dans Instant Articles, le logo de l’éditeur apparait désormais à côté de l’article lors d’une recherche ou quand il est dans les tendances du moment, permettant ainsi d’identifier d’un coup d'oeil la source.

À terme, « notre objectif est de mettre le logo de l’éditeur à côté de chaque article » explique Facebook.


Facebook va lutter contre le clickbait vidéo… promisDepuis plusieurs mois, la société explique qu’elle veut réduire le clickbait afin de valoriser le contenu de qualité. Cette lutte va s’étendre aux vidéos avec deux pistes d’action : les images avec un faux bouton de lecture renvoyant vers des sites jugés de mauvaise qualité, et les vraies vidéos ne comportant qu’une seule image statique.

Au cours des prochaines semaines, ce genre de contenu sera moins mis en avant affirme le réseau de Mark Zuckerberg, sans donner plus de détails pour l’instant.


La marketplace disponible en France – Le réseau social annonce l’ouverture de son service à 17 nouveaux pays européens. Il permet pour rappel à tout un chacun de proposer des objets à vendre, un peu à la manière de ce que propose Le bon coin. Dans l’application mobile Facebook, rendez-vous sur l’onglet dont l’icône représente une boutique pour retrouver les produits en vente à proximité.


Safety Check plus facilement accessible – Lancée il y a près de trois ans, cette fonctionnalité permet de signaler à vos proches que vous êtes en sécurité en cas de catastrophe (naturelle ou attentat). Depuis peu, il permet également de lever des fonds aux États-Unis.

Désormais, en vous rendant dans le menu « hamburger » de l’application mobile, un menu Safety Check est disponible : il permet de voir où cette fonctionnalité a été récemment activée dans le monde.


Petites retouches sur le fil d’actualité – Une mise à jour des applications mobiles change légèrement le design avec de nouvelles icônes pour le fils d’actualité, la marketplace et les notifications.

D’autres ajustements sont de la partie : les commentaires s’affichent dans des bulles afin d’apporter un peu plus de lisibilité, le contraste est amélioré afin de rendre les textes plus lisibles, les photos de profils sont rondes, etc. Tous les détails se trouvent sur cette page.


Toujours plus de souvenirs – Le réseau social propose depuis longtemps de vous rappeler des publications/événements dont c’est la date anniversaire afin de les repartager avec vos amis. Désormais, il peut faire de même pour des récapitulatifs mensuels ou saisonniers (l’été dernier par exemple).

Facebook en profite également pour annoncer l’arrivée de deux « trophées » : la barrière des 100 amis et des 1 000 j’aime sur vos publications. Enfin, la société explique avoir renforcé son algorithme afin d’éviter de remémorer de mauvais souvenirs à ses utilisateurs.


Les dons caritatifs débarquent en France – 16 pays européens sont concernés par le déploiement de cette fonctionnalité. Les associations disposent d’outils afin d’inciter les utilisateurs à faire des dons : un bouton (pour les bannières des Pages, les publications et les Lives) et la possibilité de créer une page Fundraisers dédiée.

La phase de bêta test sera lancée le 25 septembre en France avec La Fondation de France, Les Restos du Cœur, l’UNICEF et Action Contre la Faim comme partenaires. Contrairement à ce qui a été annoncé pour les abonnements à la presse, ici, Facebook prélève sa commission. Comme quoi... 


Un nouveau laboratoire de recherche sur l’IA – En plus de ceux à Menlo Park, New York et Paris, Facebook va ouvrir un nouveau centre de recherche sur l’intelligence artificielle à Montréal. Cette équipe sera spécialisée sur le dialogue et dirigée par Joelle Pineau, co-directrice du pôle Reasoning and Learning Lab à l’université de McGill.


Après Instant Articles, Instant Videos ?Nos confrères de TechCrunch indiquent que le réseau social teste un service du genre. Il permet de pré-charger une vidéo lorsque le smartphone est connecté en Wi-Fi afin de la diffuser plus tard, sans avoir besoin d’une connexion à Internet.

Les vidéos sont identifiées par un petit éclair, comme les Instants Articles, indiquant ainsi aux utilisateurs qu’ils peuvent les regarder en toutes circonstances. Un bon moyen d’augmenter les vues des vidéos ainsi mises en avant, et aussi des revenus publicitaires le cas échéant.


Instagram met à niveau sa version pour Windows 10 – Les améliorations de la nouvelle version sont du coup très nombreuses. La gestion des Stories s’enrichit nettement avec les effets, l’ajout du titre en haut à gauche, la possibilité de répondre avec une photo ou encore l’affichage du champ de réponse plutôt que le bouton d’envoi.

Ajoutons l’affichage des statistiques pour les contenus, la possibilité d’archiver des messages ou encore le déplacement de l’icône des paramètres dans l’édition de profil. En clair, un alignement de la version Windows 10 sur ce qui existe déjà depuis des mois sur Android et iOS.


WhatsApp propose des statuts colorés – Depuis le mois dernier, WhatsApp permet de publier des statuts sous forme de simple texte sur fond coloré. Une fonctionnalité qui ressemble trait pour trait à celle qui existe sur Facebook depuis un moment. Une manière de remplir son statut sans passer obligatoirement par une photo ou une vidéo. La fonction est disponible sur les versions Android, iOS et web de la messagerie.


Départ du cofondateur de WhatsApp – Brian Action a annoncé qu’il quittait l’entreprise afin de démarrer une nouvelle fondation à but non-lucratif, comme plusieurs autres milliardaires de la Silicon Valley avant lui. Brian Action dispose d’une fortune personnelle estimée à 6,5 milliards de dollars.


Alexa et Cortana se disent oui ! – L’union fait la force, surtout face à l’imposante présence des assistants numériques d’Apple et Google via les terminaux iOS et Android contre laquelle Amazon et Microsoft ne peuvent évidemment pas lutter avec leurs gammes Fire et Windows Phone…

Les deux partenaires annoncent donc qu’« Alexa pourrait parler à Cortana, et Cortana pourra parler à Alexa ». Ainsi, il sera possible de demander à Alexa de lancer Cortana, et vice-versa, afin de profiter des fonctionnalités proposées par l’un et l’autre. La mise en place se fera dans le courant de l’année.


Alexa passe en mode multi-roomAmazon indique que l’on peut désormais demander à son assistant numérique de jouer la même musique sur une ou plusieurs enceintes Echo (Dot) et Echo Show. Le géant de la vente en ligne annonce également l’arrivée d’un SDK permettant aux autres enceintes connectées de prendre en charge le multi-room d'Alexa.


Amazon Musique disponible en France... – Spotify, Deezer, Qobuz, Play Musique, etc. ont désormais un nouveau concurrent dans l'Hexagone : Amazon Music Unlimited. Pas de surprise sur les tarifs : 9,99 euros par mois, ou 14,99 euros par mois pour l’offre Famille.

Les clients Prime peuvent profiter d’une réduction en échange d’un paiement annuel : 99 ou 149 euros respectivement. Ils ont également droit à 20 euros offerts, utilisables pour un abonnement mensuel ou annuel.


… Demi-tarif aux États-Unis pour les étudiants – Outre-Atlantique, Amazon Music est déjà disponible depuis plusieurs mois. Le service propose désormais une promotion dédiée aux étudiants : 4,99 dollars par mois, soit deux fois moins que le tarif normal. Pour rappel, en France les jeunes de 18 à 24 ans peuvent déjà bénéficier de six mois de Prime offerts, puis d’un tarif de 24 euros par an.


Des extensions et une nouvelle API pour Twitch – Twitch a été très actif cet été et a apporté plusieurs améliorations à sa plateforme, à commencer par les Twitch Extensions. Celles-ci permettent aux développeurs de proposer aux streamers d’intégrer des surcouches pour favoriser les interactions avec les spectateurs.

Ces extensions reposent sur une toute nouvelle API lancée début septembre qui a été reconstruite depuis zéro. Toute sa documentation est disponible par ici, elle permet notamment une meilleure gestion des metadonnées.


Une application Twitch pour MacOS et Windows – Un peu plus tôt les adeptes de la plateforme de streaming ont pu mettre la main sur une nouvelle application pour MacOS et Windows, en version finale cette fois-ci. Elle propose l’ensemble des fonctionnalités présentes sur la version web.


ReFS disparaît avec la Fall Creators Update – Le système de fichiers ne sera plus présent dans la prochaine révision majeure de Windows 10, du moins pour une grande majorité des machines. Seules les éditions Entreprise et Pro for Workstations pourront continuer à s’en servir.

Pour cette dernière, il s’agira même du système de fichiers par défaut. Notez que les volumes déjà créés avec ReFS continueront de fonctionner. Pour rappel, ReFS a été créé pour résister aux pannes de toute sorte.


To-Do débarque sur iPad – L’application iOS, qui permet de planifier des tâches (voir notre analyse) est disponible en version 1.13. En plus des traditionnelles corrections de bugs, Microsoft ajoute la pleine compatibilité avec l’iPad (on se demande pourquoi elle n’était pas présente dès la première version). To-Do profite donc du plus grand écran, au lieu de simplement étirer l’image.


Skype fait peau neuve pour Linux et macOS, et intègre... un éditeur de code – On ne peut pas dire que Microsoft s’ennuie actuellement avec Skype, même si tous ces projets parallèles donnent une impression d’errance.

La nouvelle interface, tant décriée par une partie des utilisateurs, débarque ainsi sur Linux et macOS sous forme d’une préversion. Elles reprennent les nouveautés introduites depuis plusieurs mois sur Android et iOS, avec les thèmes, l’organisation, les médias échangés, les mentions, les réactions aux messages et autres. Pour Linux, cela signifie également un partage d’écran enfin disponible.

Parallèlement, les utilisateurs de Skype.com dans un navigateur configuré en anglais (obligatoire) peuvent afficher une vue partagée présentant un éditeur de code, qui peut être envoyée via un lien. Microsoft présente cette fonction comme un moyen de recruter efficacement un développeur, en testant directement ses capacités sans qu’il ait besoin de se déplacer. Elle reste cependant en préversion pour le moment.

Enfin, Skype tire désormais parti automatiquement de Microsoft Family, qui permet de déclarer des comptes comme faisant partie d’une même famille. L’intégration dans Skype affiche du coup les contacts correspondants dans un groupe dédié, « Ma famille » utilisée notamment pour le contrôle parental (voir notre analyse).


Skype for Business remplacé à terme par Teams ? – Mary Jo Foley de ZDnet se pose la question, après avoir noté des surprises en ce sens. Certains utilisateurs, en se connectant sur Skype for Business, auraient ainsi eu brièvement un message leur indiquant que Teams prenait le relais.

Un message étonnant quand on sait que le concurrent de Slack manque encore de certaines fonctionnalités essentielles en entreprise, surtout s’il doit remplacer S4B, notamment tout ce qui touche à la téléphonie. Microsoft devrait cependant expliquer plus clairement sa vision au cours de prochaines conférences, notamment Ignite, du 25 au 29 septembre.


Clippy de retour… dans Visual Studio – Ce n’est pas un projet de Microsoft, mais une extension tierce pour l’environnement de développement. Le fameux trombone s’ajoute depuis cette page et sera là pour réagir à certaines actions. Bien qu’il s’agisse d’un petit module extérieur, la société de Redmond en fait quand même la promotion sur son site Channel9, sans doute pour propager une petite touche de nostalgie. Ou d’agacement nostalgique.


.NET Core 2.0 disponible, avec de nombreux apports – La version 2.0 de .NET Core est disponible. Pour rappel, il s'agit d'un « reboot » de la technologie, passée pour l’occasion en open source. Sont donc présents .NET Core lui-même (déjà déployé dans Azure Web Apps), ASP.NET Core et Entity Framework Core, chacun avec une longue de liste de nouveautés.

Dans la foulée, .NET Standard est passé lui aussi en mouture 2.0, avec un nombre d’API largement accru (de 13 000 à 32 000). Pour rappel, Standard définit le socle commun des fonctions multiplateformes utilisables sous Windows, macOS et Linux. Debian Stretch, SUSE Linux Enterprise Server 12 SP2 et macOS High Sierra ont d’ailleurs été ajoutés à la liste des systèmes pris en charge. Une vidéo permet de voir la nouvelle version en action sur Channel9.

Parmi les nouveautés importantes, on citera des améliorations majeures de performances, l’utilisation par défaut de RyuJIT pour la compilation JIT sur x86, le support de Live Unit Testing ou l’intégration des C# Azure Functions.

Notez que nous reviendrons plus en détail prochainement sur les nouveautés de .NET Core/Standard 2.0.


Project Brainwave pour de l’IA en faible latence – C’est le nouveau projet de Microsoft, constitué de trois parties. On trouve donc un compilateur accompagné d’un moteur d’exécution, une plateforme matérielle avec des puces FPGA (plateforme Stratix d’Intel) et une architecture système distribuée.

Selon l’éditeur, l’ensemble est plus souple que les projets concurrents, parce qu’il n’est pas nécessaire de définir les opérateurs et types de données durant la conception. Brainwave sera disponible prochainement pour les clients Azure.


La clé Xbox Wireless n’arrivera qu’en janvier 2018 aux États-Unis – L’adaptateur, qui permet l’utilisation des manettes Xbox One sur les ordinateurs Windows 10, est en retard outre-Atlantique, alors qu’il est déjà disponible en Australie et au Japon. En Europe, aucune date n’a pour l’instant été donnée, bien que la page française existe pour ce produit. On ne connaît pas son futur tarif en euros, le prix américain prévu étant de 24,99 dollars.


Un client OneDrive complètement réécrit sur iOS – la version 9.1 de l’application, lancée le mois dernier, contenait une foule d’améliorations. Microsoft évoque une réécriture complète avec de meilleures performances, mais également la synchronisation hors ligne pour les dossiers, la possibilité de scanner plusieurs éléments au sein d’un document unique et une présentation des documents intéressants (compte entreprise ou éducation)


My Workspace, un outil centré sur Office pour macOS – La petite application installe une icône dans la barre de statut sur les Mac. Elle permet d’ouvrir un menu affichant une vue de synthèse de ses documents, avec accès rapide aux composants de la suite bureautique et autres informations.

L’utilisateur peut le personnaliser. Les prochains évènements du calendrier sont par ailleurs indiqués. Dommage que ce petit outil, créé initialement par le Garage, ne soit finalement disponible que pour les ordinateurs d’Apple, en tout cas pour l’instant.


Teams ajoute un accès invité – Le concurrent maison de Slack permet désormais d’inviter une personne extérieure à l’entreprise pour la faire participer à un projet, une conversation, une conférence ou autre.

Les comptes invités sont préparés par les administrateurs et disposent, selon Microsoft, des mêmes sécurité et gestion. La fonctionnalité a été déployée pour l’ensemble des clients Office 365 disposant déjà de Teams. L’éditeur annonce également que son service est maintenant supporté par Botkit.


Fall Creators update : des soucis de performances avec certains jeux – Ces soucis se manifestent le plus souvent par des chutes aléatoires d’images par seconde. Microsoft a indiqué début septembre surveiller ces problèmes, l’un d’entre eux étant désormais corrigé (avec les dernières préversions). Par contre, les « tickets » restent ouverts pour les autres, et l’éditeur continue d’enquêter.


Windows Mixed Reality compatible avec SteamVR : l’ascenseur émotionnel – Les casques Mixed Reality font leur rentrée, avec des tarifs débutant vers 350 dollars. Aussi l’annonce par Microsoft d’une compatibilité avec SteamVR avait de quoi réjouir. Il a fallu cependant qu’un responsable précise finalement durant l’IFA que ce ne serait pas prêt pour la version finale de la Fall Creators Update. Il faudra donc attendre un peu plus longtemps, sans précision pour l’instant.


Des statuts dans la messagerie LinkedIn – Microsoft remédie à un souci récurrent dans la messagerie du service qu’elle a racheté : le statut de connexion. Il est possible depuis longtemps de démarrer une conversation avec un contact, mais on ne pouvait pas savoir jusqu’à présent s’il était disponible.

Désormais, comme dans Messenger ou Skype, une pastille verte indiquera sa présence active. Un point blanc au centre précisera qu’il utilise l’application mobile. Il est possible de changer ce statut et de choisir qui peut vous contacter.

LinkedIn a également ajouté dans ses applications Android et iOS la publication de vidéos dans son profil. Un utilisateur pourra ainsi faire la démonstration de son savoir-faire. Entreprises, titres, positions géographiques, vues, likes et commentaires seront indiqués dans la partie audience.

Notez que tout le monde n’a pas encore forcément cette fonctionnalité débloquée. Le déploiement a commencé le 22 août, mais LinkedIn précise qu’il se fait sur plusieurs semaines.


chargement
Chargement des commentaires...