Microsoft rachète LinkedIn pour 26,2 milliards de dollars

On pense à SurfacedIn ou BingedIn comme prochain nom 194
En bref
image dediée
Crédits : Microsoft
Finances
Kevin Hottot

Surprise ! Microsoft a finalement trouvé comment utiliser ses insolentes réserves de cash. Le géant de Redmond vient de casser sa tirelire en acquérant l'ensemble des actions de LinkedIn à 196 dollars l'unité, soit un total de 26,2 milliards de dollars.

LinkedIn aura connu un énorme ascenseur émotionnel en l'espace de six mois. Le réseau social américain dédié aux professionnels affichait un bilan tout à fait satisfaisant et se voyait valorisé à plus de 25 milliards de dollars. Ce jusqu'à la présentation de ses résultats du quatrième trimestre 2015

L'art du yoyo selon LinkedIn

L'entreprise a eu le malheur de présenter des chiffres d'audience peu satisfaisants, avec un nombre de visiteurs uniques en stagnation et un nombre de pages vues en recul, ce alors que les revenus et l'EBITDA du réseau social affichaient une croissance solide. 

Las, les chiffres d'audience ont suffi à convaincre les marchés que l'entreprise avait perdu beaucoup de sa valeur. En l'espace d'une séance, le cours de l'action LinkedIn passe d'environ 200 dollars à seulement 140. Sa valorisation chute alors à environ 18 milliards de dollars, un point bas qui n'avait pas été atteint depuis janvier 2013, et a continué de baisser pendant les semaines suivantes. 

Depuis, la société a montré d'autres chiffres trimestriels, avec là encore une croissance des revenus, de la rentabilité et surtout un rebond important de l'audience en nombre de visiteurs uniques et de pages vues. Pour cette dernière donnée, il s'agissait d'ailleurs de la plus forte progression jamais enregistrée par LinkedIn. Un score qui ne permettra toutefois pas à la société de retrouver sa valorisation d'antan.

Microsoft à la rescousse

C'était sans compter sur Microsoft. Le géant de Redmond disposait de substantielles réserves de liquidités – plus de 105 milliards de dollars au 31 mars dernier – et ne s'était pas lancé dans de grandes acquisitions depuis le rachat de Mojang en 2014, pour 2,5 milliards de dollars.

En proposant 196 dollars par action LinkedIn, la firme de Satya Nadella s'apprête à dépenser 26,2 milliards de dollars pour faire l'acquisition du réseau social.  Il s'agit du montant le plus important jamais dépensé par Microsoft pour racheter une autre entreprise, le précédent record étant détenu par Skype, croqué en mai 2011 pour 8,5 milliards de dollars. 

Si Satya Nadella promet qu'il n'y aura pas de grands changements à la tête du réseau social (Jeff Weiner restera PDG de LinkedIn), il estime que ce rapprochement permettra « d'accélérer la croissance de LinkedIn tout comme celle de Microsoft Office 365 et de Dynamics, alors que nous cherchons à atteindre chaque personne et chaque organisation sur la planète ». De son côté, Jeff Weiner assure que « la combinaison entre le cloud de Microsoft et le réseau de Linkedin nous donne une chance de changer la façon dont le monde travaille ». Un programme aussi flou qu'ambitieux. 

La firme de Redmond compte financer cette acquisition principalement au travers de l'émission de nouvelles dettes. Microsoft assure que cela ne remet pas en cause son programme de rachat d'actions (pour 40 milliards de dollars d'ici fin 2016) et que cette opération aura un effet positif sur ses bénéfices par action d'ici 2019.

En bourse, le cours de LinkedIn a évidemment explosé, avec une hausse de 48 % dans les instants précédents l'ouverture de la séance du jour à Wall Street. Du côté de Microsoft, les investisseurs font grise mine et sanctionnent le groupe avec une baisse de 4 % de son cours.


chargement
Chargement des commentaires...