Contrôle parental de Windows 10 : comment le configurer et l'utiliser

Sur PC et Xbox 43
Accès libre
image dediée
Crédits : Sneksy/iStock
Sécurité GUIDE
Par
le lundi 11 septembre 2017 à 11:08
Sébastien Gavois

Microsoft propose un contrôle parental relativement poussé, mais assez méconnu. Il permet de gérer des plages horaires, des limites de temps, des listes de sites autorisés ou interdits, etc. Il a l'avantage d'être gratuit, mais ne fonctionne que sur les machines sous Windows 10.

Avec la rentrée des classes, peut-être avez-vous fini par céder – ou proposer – à votre enfant d'utiliser un ordinateur avec son propre compte (via une machine partagée ou sur son propre ordinateur). Une transition pas toujours facile et que les parents appréhendent souvent à cause des dangers potentiels.

Entre l'envie de liberté des enfants et l'inquiétude des parents

Avant d'entrer dans le vif du sujet, rappelons l'importance de discuter avec son enfant et de l'accompagner dans son apprentissage du Net. La CNIL donne par exemple des pistes de réflexion sur la question de la vie privée, tandis que de nombreuses associations proposent leur aide, au niveau local ou national.

C'est notamment le cas d'e-Enfance, reconnue d'utilité publique et agréée par le ministère de l'Éducation nationale. « Notre positionnement plaide clairement en faveur des nouvelles technologies, car nous considérons qu’Internet et le téléphone portable, au-delà de leur caractère divertissant, sont les outils d’une nouvelle forme de socialisation, d’échanges, et d’accès au savoir indispensables pour les enfants et adolescents d’aujourd’hui » explique-t-elle. 

Il existe également le permis Internet – une initiative de l'éducation nationale, de la gendarmerie nationale et d'Axa –s'adressant aussi bien aux parents, qu'aux enfants et aux enseignants. Le site propose une comparaison imagée du contrôle parental : « il le faut voir comme une alarme de piscine. Ce n'est pas parce que la piscine est équipée d'une alarme qu'il ne faut pas surveiller les enfants au bord de l'eau ».

e-Enfance

Vous pouvez donc mettre en place des protections (sites accessibles, applications utilisables, etc.) et des limitations sur le nombre d'heures où votre enfant peut utiliser l'ordinateur. Ayez à l'esprit que toutes les protections du monde peuvent laisser passer des informations et/ou avoir de bugs, il ne faut donc pas leur faire confiance les yeux fermés.

Il existe de nombreux logiciels de contrôle parental sur le marché, chacun avec ses avantages : disponibles sur les appareils mobiles, intégrés aux forfaits, à un routeur, open source, etc. Nous avons donc décidé de leur consacrer un dossier complet. Pour commencer, attardons-nous sur celui que vous avez sous le nez, souvent sans en avoir conscience : celui intégré à Windows 10, qui propose de nombreuses fonctionnalités.

À la découverte du contrôle parental de Windows 10

Depuis la Creators Update (Windows 10 build 1703) il est mis en avant dans Windows Defender. La Fall Creators Update – attendue pour le 17 octobre prochain – ne devrait rien y changer, comme en attestent les dernières préversions.

Comme c'était le cas auparavant, la gestion des paramètres se fait en ligne. D'ailleurs, Defender ne fait qu'une présentation succincte du service avec des liens renvoyant vers le site de Microsoft :

Notez que si l'utilisation du contrôle parental est gratuite, Microsoft indique que 50 centimes peuvent vous être facturés. La société annonce respecter la loi américaine COPPA (Children’s Online Privacy Protection Act) relative à la création de comptes en ligne pour les enfants de moins de 13 ans : 

« Pour vérifier qu’un adulte donne l’autorisation à un enfant de créer un compte Microsoft, la COPPA requiert qu’un petit montant soit débité sur la carte de crédit de l’adulte. Nous facturons 50 centimes pour cette vérification. Ce montant n’est pas remboursable »

L'argent ainsi récolté est reversé au Centre national pour les enfants disparus et exploités des États-Unis affirme-t-elle.

Centre névralgique : le groupe famille

Pour créer un groupe famille et y ajouter vos enfants, il suffit de vous rendre sur la page famille de votre compte Microsoft, puis de cliquer sur le bouton Ajouter un membre de la famille. Il peut s'agir d'un adulte ou d'un enfant. Les premiers peuvent gérer les paramètres de la famille et consulter l'activité récente de tous les enfants du groupe.

Si le bambin dispose déjà d'un compte Microsoft, saisissez simplement son adresse email. Dans le cas contraire, vous pourrez en créer un. Il faudra pour cela disposer d'une adresse email valide et d'un numéro de téléphone. Dans tous les cas, une invitation pour rejoindre le groupe famille est ensuite envoyée par email, avec un lien pour valider la demande.

Windows 10 contrôle parentalWindows 10 contrôle parental

Attention, lorsque vous cliquez dessus votre navigateur par défaut ouvrira une page sur le site de Microsoft et il se peut que vous soyez déjà connecté avec votre compte (adulte). Si c'est le cas, pensez à en changer avant de rejoindre la famille.

Depuis votre compte, vous pouvez supprimer des invitations en attente, les renvoyer ou bien les accepter en ligne. Dans ce dernier cas, il faudra vous connecter avec le compte de l'enfant. Quelle que soit la manière utilisée, une notification vous informera dès qu'un enfant ou un adulte a rejoint votre groupe famille. Ensuite, la gestion du contrôle parental s'effectuera depuis une page unique (voir ci-dessus).

Définissez un temps d'écran maximum par jour, avec des plages horaires

Fonctionnalité souvent recherchée par les parents, Microsoft permet évidemment de limiter le temps d'écran de vos bambins, et ce, quelle que soit la machine Windows 10 sur laquelle ils se connectent avec leur compte Microsoft. La page est séparée en deux parties : Xbox en haut et PC en bas, avec un accès illimité par défaut.

Les réglages sont classiques : vous définissez une utilisation quotidienne maximum (par palier de 30 minutes) et des plages horaires pendant lesquelles l'enfant peut se connecter avec son compte. 2h d'écran chaque jour de la semaine entre 17h et 20h, 3h le mercredi entre 13h et 20h et enfin 5h le week-end entre 9h et 19h ? C'est possible.

Lorsque le temps imparti est écoulé, l'enfant peut demander une rallonge aux adultes du groupe. Vous recevez alors une notification Windows et un email pour lui ajouter entre 15 minutes et 8 heures de plus. Ensuite, les paramètres définis reprendront leurs droits :

Windows 10 contrôle parental

Deux regrets tout de même. D'abord, il n'est pas possible de préciser une limite cumulée par semaine, ce qui pourrait permettre de le responsabiliser un peu. S'il utilise trop de temps au début, il n'en aura plus le week-end par exemple. Ensuite, il n'y a aucune interaction entre le temps Xbox et celui sur PC. La possibilité d'une gestion commune (au moins sur le nombre total d'heures) aurait été un plus.

La mise en place de telles limites a un intérêt supplémentaire : lui apprendre à bien se déconnecter quand il n'utilise plus l'ordinateur. Si dans le cas présent son temps est « simplement » décompté, laisser sa session ouverte à des yeux indiscrets peut avoir de fâcheuses conséquences pour les adultes dans le monde du travail par exemple. Bref, une bonne habitude qu'il vaut mieux prendre dès le plus jeune âge.

Bloquer les sites web inappropriés : attention aux restrictions sur les navigateurs

Sur l'onglet Navigation sur le web, un sélecteur permet de bloquer des « sites web inappropriés ». Vous pouvez même aller plus loin en ajoutant des sites à une liste noire, voir en ne permettant l'accès qu'à des sites autorisés par vos soins (liste blanche). Dans ce dernier cas, la Creators Update de Windows 10 est obligatoire sur l'ordinateur utilisé par l'enfant.

Bloquer certains sites n'est par contre pas sans conséquence. En effet, Microsoft impose l'utilisation de Edge ou d'Internet Explorer et bloquera « tous les autres navigateurs couramment utilisés pour protéger votre enfant », Chrome et Firefox sont évidemment dans le lot. Pour justifier cette restriction, Microsoft explique que « certains sites web ne sont bloqués que sur Microsoft Edge et Internet Explorer ».

Vous pouvez bien entendu débloquer des navigateurs via l'onglet Applications, jeux et médias, mais vous ne saurez alors pas quels sont les sites accessibles ou non.

Bloquer des applications ou des jeux : c'est possible, mais pas simple de s'y retrouver

Bien évidemment, le contrôle parental de Windows 10 permet aussi de bloquer des applications et des jeux... mais cette fonctionnalité ne se trouve pas dans Applications, jeux et médias comme on aurait pu le supposer. Il faut en effet se rendre dans Activité récente. En face de chaque nom de programme lancé par votre enfant se trouve un bouton Bloquer.

Il faudra donc attendre qu'il lance une application ou un jeu pour ensuite lui en interdire l'accès, sans anticipation possible... ou presque. Une solution serait par exemple de se connecter sur le PC avec votre enfant, de lancer les programmes pour ensuite les bloquer via les paramètres du contrôle parental.

Microsoft permet de limiter aussi les éléments récupérés depuis le Windows Store. Vous ajoutez une limite d'âge et le contrôle parental fera le reste.  Enfin, vous pouvez mettre de l'argent dans une cagnotte liée au compte de votre enfant. Il peut ensuite s'en servir pour acheter du contenu sur les boutiques en ligne de Microsoft. 

  • Windows 10 contrôle parental
  • Windows 10 contrôle parental
  • Windows 10 contrôle parental
  • Windows 10 contrôle parental
  • Windows 10 contrôle parental

Un rapport d'activité hebdomadaire sur demande

Une fois le compte famille paramétré, vous pouvez suivre les actions de vos enfants via l'onglet Activité récente, à condition d'avoir coché la case correspondante bien évidemment. Microsoft explique que cela bloque la navigation privée InPrivate. Si besoin, vous pouvez également recevoir un rapport d'activité hebdomadaire par email. 

S'affichent les applications et jeux récemment lancés avec le temps d'utilisation pour chacun d'entre eux (détaillé par machine suivant le cas). Un graphique permet de suivre le temps d'utilisation des appareils sur la semaine. Microsoft propose aussi une liste des sites web consultés, mais uniquement depuis Edge ou Internet Explorer.

Comme évoqué précédemment, s'il utilise Chrome, Firefox ou Opera (pour ne citer que ces trois-là), l'historique de la navigation web restera vide.

Comment autoriser votre enfant à se connecter sur votre ordinateur

Maintenant que votre enfant dispose d'un compte Microsoft et que le contrôle parental est configuré, encore faut-il lui autoriser l'accès à l'ordinateur. Rendez-vous pour cela dans les paramètres de Windows (touche Windows + I), puis dans Compte > Famille et autres utilisateurs.

Cliquez simplement le nom d'un utilisateur, puis sur Autoriser. Vous pouvez ensuite bloquer l'accès et le réautoriser autant de fois que vous le souhaitez. Notez que vous avez aussi la possibilité d'ajouter un membre à la famille depuis ce menu (le déroulement des opérations et le même que celui expliqué précédemment). Par contre, la gestion des paramètres renvoie toujours vers le site de Microsoft. 

Contrôle parental Windows 10

Quoi qu'il en soit, le contrôle parental de Microsoft souffre d'une limitation : il n'est compatible qu'avec les machines sous Windows et les Xbox. Il ne prend pas en charge les smartphones sous Android ou iOS, ainsi que les Mac, contrairement à d'autres solutions sur lesquelles nous reviendrons prochainement.

Comme toujours, n'hésitez pas nous faire part des solutions de contrôle parental que vous avez mis en place afin d'en faire profiter la communauté.


chargement
Chargement des commentaires...