LeBriefdu 19 avril 2021
Un week-end étrange pour les cryptomonnaies, entre chute de Bitcoin et Dogecoin to the moonCrédits : hocus-focus/iStock

Après plusieurs jours à plus de 50 000 euros, avec une pointe à plus de 54 000 euros mercredi dernier à l'introduction de Coinbase en bourse, le cours du Bitcoin a subi une forte baisse, tombant à moins de 45 000 euros ce dimanche matin.

Les raisons sont inconnues, mais les pistes sont multiples. On pense à la baisse abrupte du hashrate, la puissance de calcul du réseau, en raison d'une coupure électrique dans la province du Xinjiang en Chine. 

Certains évoquent la vente massive d'actions de Coinbase dès son entrée en bourse par plusieurs de ses dirigeants ou la rumeur d'une action du trésor américain contre plusieurs institutions financières pour blanchiment via les crypto-monnaies. Depuis, le cours du Bitcoin est remonté à environ 48 000 euros. 

Ces derniers jours ont été bien plus positifs pour les adeptes du Dogecoin. Créée comme une sorte de blague, soutenue par une communauté fan de mèmes (et donc par Elon Musk), elle s'est envolée. Après plusieurs mois aux alentours de 0,045/0,050 euro, le cours est passé à 0,28 euro, une multiplication par 6. Avec une pointe à 0,32 euro vendredi.

Cela représente une capitalisation de pas moins de 35,87 milliards d'euros, 18 milliards ayant été échangés rien que dans les 24 dernières heures. Pour Rappel, la capitalisation de Bitcoin approche des 890 milliards d'euros.

Charles Geschke, cofondateur d’Adobe, est mort à 81 ans

Il avait créé la société avec John Warnock en 1982. Tous les deux étaient d’anciens employés de Xerox. Leur premier produit était alors PostScript. 

Charles Geschke avait été COO de la société entre 1986 et 1994, puis président entre 1989 et 2000. Il fut président du conseil d'administration entre 1997 et 2017, puis membre jusqu’en avril 2020.

« Chuck a incité l'entreprise à innover sans relâche, ce qui a abouti à certaines des inventions logicielles les plus transformatrices, notamment les omniprésents PDF, Acrobat, Illustrator, Premiere Pro et Photoshop », explique l’actuel CEO Shantanu Narayen.

Covid-19 : « vacciné, peut-on s’infecter et transmettre le virus ? » Le CNRS répond

Pour résumer, le centre national pour la recherche scientifique explique que « des études sur des populations largement vaccinées, en Israël et au Royaume-Uni, confirment « in vivo » la protection promise par différents vaccins ».

De plus, « le risque que les personnes vaccinées transmettent le virus serait aussi potentiellement réduit ». Dans le cadre d’une étude, les chercheurs arrivent à la conclusion qu’une « semaine après avoir reçu sa deuxième dose de vaccin, une personne a dix fois moins de risque d’être infectée sans le savoir et de potentiellement transmettre le virus ».

Deux autres conclusions sont également mises en avant. Tout d’abord, « la quantité d'ARN viral nasopharyngé détectée par le test RT-PCR était 3 à 4,5 fois plus faible chez les patients vaccinés avec le Pfizer depuis douze jours ».

Ensuite, les « premières données sur le vaccin Moderna (...), montrent, avec six mois de recul, une bonne persistance des anticorps induits ». Il reste par contre des questions sans réponse, comme le rythme des rappels…

Huawei pouvait écouter les clients du principal opérateur mobile néerlandais

Volkskrant révèle que Capgemini avait, en 2010, alerté l'opérateur mobile néerlandais KPN que Huawei pouvait écouter l'ensemble de ses clients. Le rapport avait été tenu au secret jusqu'à lors, l'opérateur, qui détenait plus de la moitié des parts du marché, craignant pour sa survie.

Six Chinois géraient alors les équipements au cœur du réseau mobile, au siège social de KPN, à La Haye. Une partie de la gestion de ces équipements était en outre assurée depuis la Chine. 

De plus, la liste des numéros placés sur écoute judiciaire était stockée sur un serveur contrôlé par Huawei, et les six salariés pouvaient accéder aux informations et contenus desdites écoutes. Ces mêmes salariés pouvaient également écouter n'importe quel numéro KPN dans le monde, sans que l'entreprise n'en soit tenue informée.

Les conclusions du rapport étaient si explosives qu'elles avaient jusqu'alors été tenues au secret : « L'existence de KPN Mobile est sérieusement en danger si le gouvernement et l'industrie apprennent que le gouvernement chinois peut écouter les numéros mobiles de KPN et fermer le réseau ».

KPN précise n'avoir jamais découvert qu'Huawei aurait exploité ces vulnérabilités. Il n'en a pas moins depuis repris en main la maintenance de son coeur de réseau, et est passé des technologies Huawei à celles du suédois Ericsson. 

Huawei explique de son côté que ses salariés n'ont pas eu d'accès non autorisé, que les données n'ont pas été extraites du réseau et que les autorités néerlandaises ne lui ont jamais rien reproché en la matière. L'entreprise précise qu'elle a fait de la cybersécurité et de la protection de la vie privée une priorité, et qu'elle est également le fournisseur de réseau le plus vérifié au monde.

AMD vante les résultats de son fonds COVID-19 HPC

Lancé l'année dernière « sous l’impulsion de Lisa Su », ce programme entend « proposer l’expertise de la marque en matière de calcul hautes performances (HPC) et de capacités de calcul en vue d’accélérer les efforts de la recherche médicale tant sur le COVID-19 que sur d’autres maladies ».

23 institutions de 7 pays en profitent désormais, « avec une capacité de calcul déjà attribuée de 12 pétaflops » selon AMD. De quoi positionner l'ensemble au niveau des « supercalculateurs les plus rapides au monde d’après la plus récentes liste Top500 » précise l'entreprise.

Artemis : la NASA sélectionne SpaceX pour transporter des humains sur la Lune

La société d’Elon Musk était en compétition avec Blue Origin de Jeff Bezos et Dynetics. Elle remporte le gros lot, nouvelle preuve de la confiance accordée par la NASA à SpaceX.

L’Agence spatiale américaine compte faire un voyage en deux étapes. Quatre astronautes décolleront dans une capsule Orion posée sur le lanceur lourd maison SLS, puis deux d’entre eux – dont une femme – se rendront dans une fusée Starship pour aller se poser sur la Lune.

Les détails ne sont pas encore connus. Le montant du contrat est de 2,89 milliards de dollars.

Ingenuity a fait tourner ses hélices, le premier vol prévu pour ce matin

Le 6 avril, le petit drone avait passé sa première nuit glaciale sur la surface de la planète. Si tout s’était passé comme prévu, ce n’était pas le cas durant les procédures de vérifications avant le vol. 

Rien de catastrophique pour la NASA, mais de quoi reporter le décollage de plusieurs jours, le temps de vérifications supplémentaires. Ce week-end, les hélices ont tourné pour la première fois, sans encombre. Désormais, il n’y a plus qu’à se lancer.

Le tout premier vol d’un engin autonome sur Mars est donc programmé pour ce lundi 19 avril à 9h30. Il faudra par contre être patient puisque les données ne devraient pas arriver avant quelques heures. La NASA proposera une émission en direct à partir de 12h15

Firefox ne gèrera plus le FTP cet été

Firefox 90 ne prendra plus en charge le protocole. Si l’on en croit le calendrier prévisionnel de Mozilla, cette version doit sortir le 29 juin.

Le retrait de FTP va cependant commencer aujourd’hui même avec la sortie de Firefox 88. Le support de FTP y sera désactivé par défaut, et il faudra passer par un flag pour le remettre en place. Ce n’est pas une surprise, Mozilla ayant annoncé ses plans il y a un an.

Firefox suit donc Chrome, qui s’est débarrassé du support de FTP fin janvier. En ce qui concerne les éditeurs de navigateurs, l’utilisation du protocole devra se faire par des clients dédiés.

Seigneur des anneaux chez Amazon : le jeu annulé, le coût de la série fait jaser

Cette information a été confirmée par un porte-parole à Bloomberg. Nos confrères expliquent que la cause serait un différend entre Amazon et Tencent, qui a racheté le studio Leyou co-développeur du jeu.

Cette annonce intervient quelques mois après l’annulation de Crucible par Amazon. Le studio a également repoussé la sortie d’un autre jeu – New World – prévu (pour le moment) pour ce printemps.

Amazon planche également sur une autre idée autour de la saga du Seigneur des anneaux : une série. Elle semble bien porter une réplique culte du film – « mon précieux » – car son coût serait de… 465 millions de dollars rien que pour la première saison, c’est du moins ce qu’indique Hollywood Reporter.

Pour rappel, l'action prendra place au Deuxième âge et sera centrée sur Numenor. On ne sait toujours pas en revanche quand elle sortira.

Le Remote Desktop de Microsoft supporte les puces M1 d’Apple

Nouvelle mouture pour l’application de prise de contrôle à distance. Microsoft y apporte essentiellement des correctifs de compatibilité pour Big Sur et le support des puces M1. Remote Desktop peut donc se passer de Rosetta.

On trouve quelques autres améliorations, comme la prise en charge de Kerberos dans la séquence CredSSP, une meilleure compatibilité avec les versions actuelle et à venir du service Windows Virtual Desktop, ou encore la correction d’un bug pouvant cacher les fenêtres Office distantes.

Comme les précédentes, la nouvelle version se récupère depuis le Mac App Store.

Firefox 88 supporte QUIC et HTTP/3, le déploiement commence

Les versions Nightly et Beta de Firefox ont activé par défaut HTTP/3 et QUIC, avec en ligne de mire la mouture finale 88 prévue pour aujourd'hui. Le support du protocole y sera déployé par étapes, l'ensemble des utilisateurs devant être servis d'ici fin mai.

QUIC (Quick UDP Internet Connections) était initialement un protocole de Google pour accélérer HTTP par l’utilisation d’UDP en lieu et place de TCP. Avec QUIC, les prises de contact, les fonctions de sécurité et la gestion de la fiabilité résident en espace utilisateur, loin des noyaux des systèmes d’exploitation.

En plus de ce gain en sécurité, les performances sont améliorées. QUIC peut en effet réaliser le multiplexage (introduit dans HTTP/2) sans avoir à réaliser de connexions TCP. La latence en particulier est réduite.

Les premiers déploiements de QUIC par Google ont commencé en 2015. Rapidement, le protocole a été repris par l’IETF, qui l’a retravaillé et standardisé. En octobre dernier, Google annonçait d’ailleurs que HTTP/3 dépassait QUIC de manière « significative ».

On attendait que Mozilla bouge sur la question, d'autant que l'éditeur travaillait activement sur la question, comme on a pu le voir avec le déploiement de QUIC et HTTP/3 chez Cloudflare. C'est chose faite.

Dans un billet, il explique que si l’on possède la dernière Nightly ou Beta, Firefox tentera toujours de se connecter d’abord via HTTP/3. Mozilla ajoute que son navigateur supporte actuellement les versions 27 à 32 des Drafts (brouillons).

Pour WordPress, Google FloC se traite comme un problème de sécurité

Pour l'éditeur, qui pèse pour 41 % du web mondial (selon ses chiffres) à travers les blogs qu'il héberge ou reposant sur son logiciel, la solution de ciblage publicitaire présentée comme respectueuse de la vie privée cause plus de soucis qu'elle n'apporte de solutions.

Wordpress rejoint ainsi l'EFF et plusieurs navigateurs, vent debout contre le dispositif. Il compte le bloquer via quatre lignes de code, ajoutées comme ce serait le cas pour un patch de sécurité (sans attendre la prochaine version majeure). Objectif : un usage massif et rapide.

Ceux qui voudront activer FloC et passer outre pourront le faire via des guides techniques qui seront mis à leur disposition. 

L’environnement léger LXQt disponible en version 0.17

Quelques mois à peine après une version 0.16 riche en nouveautés, la 0.17 est disponible. La liste des apports est nettement moins impressionnante, mais les améliorations restent appréciables.

Par exemple, LXQt termine maintenant tous les processus enfants quand la session se ferme, permettant aux applications tierces d’enregistrer leurs paramètres et de prévenir un cas rare de plantage dans certaines d’entre elles.

On trouve également des améliorations dans le gestionnaire de fichiers (dont l’affichage de la date de création en vue détaillée), la possibilité de créer directement des launchers ou raccourcis depuis le menu Outils, de nouvelles options dans la gestion de l’énergie, d’autres pour que le Panel se comporte comme un Dock ou encore la mise à l’échelle automatique dans LXImage Qt.

Si LXQt 0.17 est disponible, tout le monde ne pourra pas l'utiliser tout de suite. Dans les rolling releases comme Arch Linux, la mise à jour devrait être très rapidement proposée, si ce n’est pas déjà le cas. Dans les distributions plus classiques comme Fedora et Lubuntu (la variante LXQt d’Ubuntu), il faudra attendre cet automne.

OnlyOffice ajoute des fonctions aux offres existantes et crée un segment gratuit pour startups

La suite bureautique est au cœur d’une offre du même nom, réunissant un bouquet de services dédiés à la collaboration, comme nous l’avions vu durant notre prise en main.

La société ajoute une nouvelle offre, cette fois dédiée aux startups et gratuites. Elle fournit les éditeurs de documents et « une plateforme de collaboration avec la gestion des documents, des projets, de la relation clients, des courriels, de l’agenda et le réseau social de l’entreprise ». Condition, l’équipe ne doit pas dépasser cinq personnes.

Pour les offres classiques aux entreprises, du neuf également. OnlyOffice ajoute la gestion du LDAP pour l’import des utilisateurs, le support de SSO (Single Sign-On), la restauration rapide du bureau dans le cloud depuis une sauvegarde, et la recherche plein texte – enfin – dans le contenu des documents, projets et emails.

Quant aux structures de grande taille, elles peuvent souscrire un forfait VIP. Elle reprend les avantages de la version auto-hébergée (chiffrement de bout en bout, partage et coédition de documents, architecture multitenante…) mais stocke l’ensemble dans un cloud spécifique hébergé chez Hertzner. À chaque client est affecté un interlocuteur unique de chez OnlyOffice.

Trump définitivement banni de Facebook : le conseil de surveillance prolonge son enquête

L’ancien président des États-Unis a été définitivement banni du réseau social peu avant la fin de son mandat. Sans surprise, la « Cour suprême » de Facebook (qui prend des décisions contraignantes) s’est penchée sur le sujet.

Elle joue les prolongations afin de laisser plus de temps au public pour lui transmettre ses commentaires sur le sujet. Déjà plus de 9 000 réponses ont été reçues et étudiées avec « attention » par le conseil de surveillance. 

Sa réponse devrait arriver dans « les prochaines semaines ».

Elon Musk veut connecter les avions, bateaux et gros camions à Starlink d’ici fin 2021

Comme repéré par CNBC, SpaceX explique à la FCC qu’elle va développer un système de connexion à Starlink pour des objets mobiles. N’attendez par contre pas un smartphone connecté au réseau satellitaire.

L’antenne est trop grosse pour envisager ce genre d’usage, mais Elon Musk prévoit de l’installer sur des avions, des bateaux, de gros camions, voire un camping-car afin qu’ils puissent disposer d’une connexion à Internet.

Il a donné un calendrier pour la mise en place de ce service : d’ici la fin de l’année. Il faut en effet densifier la constellation de satellites et développer de nouvelles fonctionnalités « clés ». 

Les Tesla n'y auront cependant pas droit.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !