LeBriefdu 1er décembre 2020
5G de Bouygues Télécom dans 20 grandes villes, SFR s’étend dans 120 communes en décembreCrédits : AndreyPopov/iStock

Comme prévu, c’est aujourd’hui que Bouygues Telecom ouvre son réseau commercial 5G. 20 grandes villes sont concernées : Aix-en-Provence, Argenteuil, Avignon, Boulogne-Billancourt, Cannes, Dijon, Le Havre, Le Mans, Lyon, Metz, Montpellier, Montreuil, Nancy, Nice, Reims, Rouen, Saint-Denis, Toulon, Versailles et Villeurbanne.

« Le choix d’un déploiement d’abord dans les grandes villes s’explique par le fait que la 5G va donner de l’oxygène au réseau 4G, très sollicité notamment dans les zones de population dense », explique l’opérateur. Pour l’occasion, il lance un premier forfait B&You 5G sans engagement.

Comme les autres, l’opérateur utilise les fréquences de 2,1 GHz afin de proposer « une zone de couverture étendue » (Bouygues Telecom a mis en ligne une vidéo explicative)… avec en contrepartie des débits inférieurs. La répartition des fréquences par ville n’est par contre pas donnée ni les débits maximums, contrairement à Orange.

Après avoir été le premier à ouvrir son réseau commercial le 20 novembre, mais à Nice seulement, SFR annonce l’ouverture de la 5G dans plus de 120 communes « dans les agglomérations de Bordeaux, Marseille-Aix-en-Provence, Montpellier, Nantes, Nice et Paris-Ile-de-France ». Aucune précision sur les débits et les fréquences.

Dans le cas de Bordeaux, Paris et Nantes, la marque au carré rouge précise qu’il s’agit des agglomérations dans lesquelles « certaines municipalités ont souhaité retarder l'ouverture commerciale de leur commune ».

Pour rappel, nous avons mis à jour notre comparateur pour prendre en compte la 5G et publié un guide analysant l'ensemble des forfaits actuellement disponibles.

Wish.com : les conclusions de la DGCCRF transmises au procureur de la République

La DGCCRF (direction générale de la concurrence, de la consommation et de la répression des fraudes) a transmis au procureur de la République les conclusions de ses investigations concernant des pratiques de wish.com, éditée par Contextlogic Inc. 

Peu de détails communiqués, mais elle épingle des annonces de réduction de prix trompeuses « particulièrement attractives pour les consommateurs (pouvant aller jusqu’à 90 % de réduction) mais dénuées de toute réalité économique (elles sont notamment calculées sur la base de prix de référence trompeurs) ».

Autre pratique à l’index : une « mise en avant frauduleuse de produits de marques notoires non disponibles sur la plateforme ».

Elle reproche au site de proposer des produits « présentant des logos et signes distinctifs s’apparentant à ceux de marques déposées notoires (notamment marques de sport, parfums prestigieux, etc.) de nature à induire en erreur les consommateurs ».

« Ces pratiques, si elles étaient confirmées par le juge, seraient particulièrement graves car susceptibles d’altérer le comportement des consommateurs et d’induire une concurrence déloyale vis-à-vis des autres commerçants ».

Plusieurs heures de panne pour les services de Netatmo

Hier, de nombreux utilisateurs se sont retrouvés avec des produits qui ne fonctionnaient pas ou de manière incomplète suite à une indisponibilité des serveurs de l'entreprise.

Dans un tweet publié en fin de matinée, elle indiquait que tout était de retour, les données qui n'avaient pas pu être envoyées sur les comptes des utilisateurs étant progressivement remises en ligne. 

Mais la société a empêché la publication de réponses, sans doute pour éviter de voir les plaintes de ses clients se multiplier. Car si l'on regarde les tweets citant ce message, on voit que le retour du service et des données n'a pas été si rose qu'annoncé.

Tout n'était ainsi pas finalisé hier dans la soirée, certains clients évoquant presque 24 heures de panne. De quoi rappeler que si l'accès à distance à un service domotique peut être intéressant, sa dépendance au bon fonctionnement des serveurs peut être un réel problème.

Des caméras automatiquement activées lors de l’usage des LBD ? L’idée de Darmanin, qui fut rejetée par les LREM Crédits : M6

Gérald Darmanin était auditionné hier en fin de journée devant la commission des lois, laquelle l’interrogeait « sur les conditions dans lesquelles les forces de l’ordre ont eu recours à la force lors de différents évènements survenus à Paris depuis la manifestation du 17 novembre 2020 » 

Le ministre de l’Intérieur a suggéré plusieurs pistes : meilleure formation des agents, ou encore activation automatique des caméras lors de l’usage d’une arme, comme un LBD. 

Rappelons que l’idée fut portée par amendement lors des débats sur la proposition de loi sur la sécurité globale. Un amendement rejeté, après avis défavorable des corapporteurs LREM. Il a réclamé également une meilleure formation, reconnaissant l’erreur commise dans la loi de finances pour 2020 visant à réduire ces périodes. 

L’article 24 sur l’image du visage des policiers devrait en tout cas être réécrit. Contrairement à ce qu’évoquent plusieurs médias, il ne peut être « suspendu » d’ici là puisqu’il est entre les mains du Sénat, lequel l’examinera en janvier.

L’une des pistes pourra être évidemment de supprimer cet article au profit de l’article 25 sur le projet de loi relatif au séparatisme (ou « confortant les principes républicains », son nouveau nom). Comme répété dans nos colonnes, il propose une rédaction très proche, mais aussi plus nerveuse puisque la prescription passe de 3 mois… à 6 ans. 

B&You (sans engagement) : 130 Go de 5G pour 24,99 euros par mois, une option 5G pour les anciens clients

Alors que Bouygues Telecom, Orange et SFR ne proposaient que des forfaits 5G avec engagement (sauf SFR sur sa gamme Pro), les choses sont en train de bouger.

Bouygues Telecom propose un premier forfait 5G B&You – donc sans engagement – à 24,99 euros par mois, avec 130 Go de data ainsi que des appels, SMS et MMS illimités.

L’opérateur indique aussi que les anciens clients pourront en profiter, via une option sans engagement à 3 euros par mois. Elle est aussi proposée à 2 euros par mois pour les clients Sensation, des forfaits avec un engagement de 12 ou 24 mois pour rappel.

En Europe, les émissions de gaz à effet de serre sont « à leur niveau le plus bas depuis trois décennies »

La Commission européenne explique qu’elles « ont diminué de 3,7 % dans l'UE-27 en glissement annuel, tandis que le PIB augmentait de 1,5 % ». Désormais, les émissions sont réduites de 24 % par rapport à leurs niveaux de 1990.

Dans le détail, la Commission explique que, « en 2019, les émissions couvertes par le système d'échange de quotas d'émission (SEQE-UE) ont enregistré leur plus forte réduction jusqu'ici, chutant de 9,1 %, soit quelque 152 millions de tonnes d'équivalent dioxyde de carbone (Mt éq. CO2), par rapport à 2018 ».

Cette baisse « s'explique principalement par la diminution de près de 15 % des émissions du secteur de l'électricité, qui résulte essentiellement du remplacement de l'électricité produite à partir du charbon par de l'électricité produite à partir de sources d'énergie renouvelables et par des centrales au gaz ».

De leur côté, les émissions de l’industrie ont diminué de 2 %, tandis que celle des vols au sein de l’Espace économique ont progressé de 1 %.

Copie privée : le barème dédié aux téléphones basiques contourne NoëlCrédits : amenic181/iStock

Au Journal officiel, est publié le nouveau barème relatif aux téléphones « basiques » ou « feature phones ». En 2012, la Commission Copie privée avait adopté un barème calculé cependant proportionnellement (0,7 €/Go). En 2018, tout change : l’instance chargée de fixer l’assiette et le taux de cette ponction adopte un système par tranches.

Problème : il ignorait totalement ces appareils dédiés notamment aux personnes âgées. Résultat, leurs quelques centaines de Mo de stockage étaient lestés de 4 euros de redevance, comme n’importe quel smartphone de 8 Go beaucoup plus récent.

Le nouveau barème diffusé au J.O. apporte plus de finesse. Il est celui que nous avions révélé, à savoir : 

  • Jusqu'à 135 Mo : 0,50 €
  • Supérieure à 135 Mo et inférieure ou égale à 537 Mo : 1,50 €
  • Supérieure à 537 Mo et inférieure ou égale à 2 Go : 2,50 €
  • Supérieure à 2 Go et inférieure ou égale à 8 Go : 4,00 €

Ainsi, un téléphone disposant de 128 « confortables » mégas de stockage sera lesté de 50 centimes de redevance culturelle, perçue par les ayants droit. Que l’utilisateur final copie ou non des œuvres protégées par le droit d’auteur.

Précision : la Commission Copie privée, où ces ayants droit sont en surnombre, n’a diffusé que le 1er décembre ce nouveau tarif adopté le 16 novembre dernier.

Or, il est précisé que le barème « feature phones » n’entre en vigueur qu’« à compter du premier jour du mois suivant sa publication ». Conclusion : si vous offrez ainsi un joli téléphone basique à votre mamie, son océan de 256 Mo de stockage sera toujours frappé de 4 euros de redevance (contre 1,5 euro en janvier 2021).

Les ayants droit vous souhaitent déjà un joyeux Noël. 

Xbox : la mise à jour de novembre affiche les jeux optimisés pour les Series X et S

Les joueurs peuvent récupérer depuis hier soir la dernière mise à jour mensuelle pour leur console. Les améliorations sont – sans trop de surprise – essentiellement tournées vers les Series X et S lancées il y a quelques semaines.

C’est le cas des fonds d’écrans dynamiques. La mise à jour en ajoute six, Microsoft en décrivant certains comme des hommages aux générations précédentes.

La bibliothèque de jeux et d’apps affiche surtout maintenant les éléments qui ont été optimisés pour les nouvelles consoles, via un gros badge « X|S » blanc en bas de l’étiquette. On peut trier la bibliothèque pour n’afficher que ces éléments.

Parmi les autres améliorations, signalons aussi l’affichage dans le Guide d’une mention Auto HDR si le jeu s’en sert, la possibilité d’ajouter des membres de la famille pendant la configuration de la console, ou encore celle de prétélécharger les jeux du Game Pass, à la manière de ce qui était déjà possible dans la boutique classique.

 

Ajit Pai, président de la FCC, démissionnera le 20 janvier lors de l’investiture de Joe Biden

Il est membre de la Commission fédérale des communications depuis 2012 ; il a pris la présidence en 2017 sous le mandat de Donald Trump. Il est aussi l'un des bourreaux de la neutralité du Net outre-Atlantique.

Ajit Pai a annoncé qu’il quittera ses fonctions le 20 janvier 2021, comme le rapporte The Verge. C’est la date à laquelle le président-élu Joe Biden prendra ses fonctions de président des États-Unis, sauf rebondissement de dernière minute.

Haine en ligne : la circulaire du ministère de la JusticeCrédits : delihayat/iStock

Signalée par le compte (à suivre) @Rabenou, la circulaire sur la lutte contre la haine en ligne a été diffusée par le ministère de la Justice. 

Rare survivant de la bérézina constitutionnelle du texte défendu mordicus par Laetitia Avia, l’article 10 prévoit qu’une juridiction aura compétence concurrente pour traiter de certains délits en ligne. Cela concerne notamment le harcèlement sexuel aggravé par le caractère discriminatoire, « dès lors que les faits sont commis par support numérique ou électronique ».

Depuis le décret du 24 novembre 2020, ces faits pourront être jugés par le tribunal judiciaire de Paris si la plainte a été adressée par voie électronique.

Gestion de la relation client : Facebook rachète Kustomer et aurait déboursé un milliard de dollars

Le réseau social annonce la nouvelle dans un communiqué. Objectif, permettre aux entreprises de « gérer efficacement toutes les interactions avec leurs clients ».

« Kustomer est une plateforme CRM [customer relationship management, ndlr] rassemblant en même endroit les messages des clients de différents canaux ». Facebook ajoute qu’elle continuera de supporter les autres plateformes de CRM. 

Le montant de la transaction n’est pas précisé, mais il serait question d’un milliard de dollars selon des sources du Wall Street Journal

Voici l’école Inserm-Pfizer Innovation France, pour former des élèves sur la recherche biomédicale

Ce projet est le fruit de la collaboration entre l’Inserm et le fonds de dotation Pfizer Innovation France. Il s’agit d’un « dispositif de formation à la recherche en biologie/santé à destination des élèves des écoles d’ingénieurs ».

Ce dispositif à deux formats : 

  • « Une école d’été sera proposée en fin de première année du cycle ingénieur. 12 à 15 candidats participeront durant une à deux semaines à des formations académiques en biologie/santé ainsi qu’à des conférences portant sur des innovations ou des expertises technologiques clés pour la recherche biomédicale […]
  • Des doctorats dans le domaine de la biologie/santé seront menés au sein de laboratoires de l’Inserm. A compter de l’année universitaire 2021-2022, trois doctorants, sélectionnés tous les ans, recevront une rémunération durant trois ans ainsi que le versement d’une dotation de fonctionnement de 20 000 € visant à faciliter l’amorçage d’un projet de recherche doctoral. »

Enfin, « l’appel à candidatures sera lancé prochainement auprès des étudiants et la sélection de la première promotion sera effectuée au printemps 2021 », indique l’Inserm.

Microsoft se sert du Windows Feature Experience Pack pour ajouter des fonctions dans son système

En juin dernier, nous nous posions la question : à quoi servait donc ce Windows Feature Experience Pack que Windows 10 référençait dans ses propriétés, mais dont Microsoft ne parlait pas ? On le sait maintenant.

Dans un billet paru hier soir, l’éditeur explique s’en servir pour proposer au système des fonctions ou des améliorations. À mi-chemin entre les mises à jour semestrielles trop espacées et le Store essentiellement là pour les applications tierces.

Microsoft fait donc un test dans le canal Beta (19042.662 minimum) en déployant dans Windows Update une mise à jour du Feature Experience Pack, qui réclame un redémarrage.

Après quoi, deux changements. D’abord, dans l’outil de capture (Win + Maj + S), on peut désormais coller le résultat directement dans un dossier avec Ctrl + V, créant ainsi le fichier. Une demande régulière d’après l’éditeur, car l’outil ne faisait jusqu’ici qu’envoyer le résultat dans le presse-papier.

Ensuite, utiliser le clavier virtuel sur un écran en mode portrait avec un appareil 2-en-1 supporte maintenant le mode séparé (une moitié de clavier chaque côté de l’écran).

S’agissant d’un premier test, on ne sait ni ce que l’éditeur compte diffuser ensuite de cette manière, ni quand cette infrastructure sera utilisée dans la version stable.

La méthode est bienvenue, car le contenu des versions majeures a changé depuis deux ans, avec un gros lâcher de nouveautés au printemps, suivi en automne par une mouture beaucoup plus douce, se concentrant sur la fiabilité et les performances. Le WFEP s’occuperait alors des fonctions propres à Windows, et le Store des applications.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !