LeBriefdu 25 novembre 2020
Le confinement allégé par étapes : les annonces d’Emmanuel MacronCrédits : HugoDécrypte

Dans son adresse aux Français, le Président de la République a détaillé les prochaines étapes. 

À partir du samedi 28 novembre, le confinement et le régime de l’attestation perdureront. Toutefois, les promenades et activités physiques seront désormais autorisées dans un rayon de 20 km pour 3 heures. 

« Tous les commerces pourront rouvrir et les services à domicile reprendre dans le cadre d’un protocole sanitaire strict jusqu’à 21 heures au plus tard ». Tous ou presque. 

À partir du 15 décembre, nouvel allègement conditionné au nombre de personnes touchées.

« Si nous sommes bien arrivés autour des 5 000 contaminations par jour et environ 2 500 à 3 000 personnes en réanimation, nous pourrons passer à une nouvelle étape ». 

Le cas échéant, « le confinement sera levé. Les déplacements seront donc à nouveau autorisés partout sur le territoire ». Les activités extrascolaires en salle seront autorisées. Et enfin, « les salles de cinéma, théâtres, musées pourront également reprendre leur activité, toujours dans le cadre d’un protocole sanitaire strict ». 

Néanmoins, les grands rassemblements resteront interdits. « Tous les lieux qui, comme les parcs d’attractions, les parcs d’expositions, sont susceptibles de rassembler un grand nombre de personnes venant de régions différentes resteront fermés ».

L’interdiction vaudra aussi pour les bars, les restaurants et les discothèques. « Concernant les stations de sports d’hiver, des décisions seront prises prochainement ».

Ce n’est pas tout. « Partout sur le territoire, un couvre-feu sera instauré de 21 heures à 7 heures du matin. Toutefois, la circulation sera libre les soirs des 24 et 31 décembre, pour partager ces moments en famille, mais les rassemblements sur voie publique ne seront pas tolérés » a indiqué le chef de l’État. 

Enfin, à partir du 20 janvier, « si le nombre de contaminations demeure en dessous des 5 000 cas par jour, les salles de sport et les restaurants pourront rouvrir. Les lycées, puis les universités, 15 jours plus tard, pourront reprendre les cours en présentiel. »

Dans le même temps, une campagne de vaccination rapide et massive sera entreprise. Si elle ne sera pas obligatoire, les personnes les plus fragiles « et donc les plus âgées » devraient être traitées en priorité, une fois les vaccins validés par les autorités sanitaires.  

Et voici le Club Fortnite, un abonnement à 11,99 euros par mois

Il sera disponible à partir du 2 décembre, en même temps que le chapitre 2 de la saison 5. Cet abonnement donnera accès à plusieurs éléments : 

  • Le Passe de combat de la saison entière
  • 1000 V-bucks chaque mois 
  • Un nouveau pack du Club chaque mois

De plus amples informations et une foire aux questions sont disponibles par ici.

Tesla pourrait développer une nouvelle voiture adaptée au marché européen

C’est en tout cas la déclaration d’Elon Musk lors d’une conférence européenne sur les batteries, comme le rapporte Reuters

« En Europe, cela pourrait avoir un sens de faire, j’imagine, une voiture compacte, peut-être une cinq portes ou quelque chose comme ça […] Aux États-Unis, les voitures ont tendance à être plus grandes pour des raisons de goûts personnels, en Europe elles tendent à être plus petites », explique-t-il.

Il ajoute qu’il «  y a beaucoup de designers et d’ingénieurs talentueux en Europe (...) et ils ne voudront pas se contenter de faire la version européenne de quelque chose qui a été développé en Californie […] Nous avons besoin d’une voiture que les gens peuvent s’offrir, qui corresponde à leur mode de vie ». 

Aucun détail supplémentaire n’a été donné.

PlayStation 5 : « erreurs » de livraison, vols, pénurie…

La nouvelle console de Sony a été lancée en deux fois : Australie, Canada, Japon, Mexique, Nouvelle-Zélande, Corée du Sud et États-Unis le 12 novembre, puis Asie, Europe, Moyen-Orient et Amérique du Sud le 19  novembre.

Jim Ryan, président et CEO de Sony Interactive Entertainment, explique à l’agence de presse russe TASS que « tout est vendu. Absolument tout est vendu ». Il ne donne pas de précisions sur l’arrivée des prochains lots.

Dans les livraisons effectuées, certains clients Amazon ont eu la désagréable surprise de ne pas trouver une PS5, mais un sèche-cheveux, des jouets, des ustensiles de cuisine… La BBC explique que des soupçons se portent sur les transporteurs. De son côté, Amazon mène l'enquête.

La Dépêche relate de son côté l’histoire d’un client toulousain de la Fnac. Il affirme avoir précommandé la PS5, puis avoir convenu d’un rendez-vous avec la boutique pour venir la chercher : « Le vendeur m’a amené une console dans une poche mais il n’arrivait pas à valider l’achat sur l’ordinateur […] Une responsable est venue et a demandé au vendeur de ranger la console. Elle m’a dit que je n’avais pas de chance, que sur les soixante PS5 commandées, cinq avaient disparu ».

« Arbitrairement, ils ont décidé que je faisais partie de ceux qui n’en auraient pas. Et puis ils m’ont dit de partir. Je voyais les autres à côté venir chercher leur Play normalement », ajoute-t-il. Il indique avoir l’intention de porter l’affaire en justice.

De son côté, le groupe Fnac Darty confirme, mais ajoute des éléments : « Avant sa venue en magasin, le client a été informé par mail de la non-disponibilité du produit et a reçu un chèque-cadeau de 50 euros en compensation de la gêne occasionnée. Néanmoins, le client s’est rendu en magasin et les équipes du magasin n’ont pu remettre le produit ». Le client devrait recevoir sa console mi-décembre.

Elon Musk prévoit un vol haute altitude de Starship SN8 la semaine prochaine

C’est le prototype SN8 qui partira au charbon. La construction s’est terminée en septembre et c’est le premier à disposer d’un nez et de volets.

Les tests de mises à feu statiques sont concluants, il est donc temps de passer à un essai grandeur nature explique Elon Musk. Il vise une altitude de 50 000 pieds (environ 15 km) dès la semaine prochaine. Jusqu’à présent, les bonds des prototypes de Starship n’étaient que de 150 m environ.

Acronis ajoute une surveillance des failles à son True Image 2021

True Image, qui s’est avant tout fait connaitre pour ses fonctions de clonage de disque, se dote dans sa dernière révision d’un service avertissant les utilisateurs que des failles se trouvent dans leurs sauvegardes, images et autres.

Selon Acronis, 60 % des fuites de données impliqueraient des vulnérabilités pour lesquelles un correctif existe mais n’est pas appliqué. True Image affichera donc une alerte en cas de détection, ainsi que des conseils sur la manière de colmater les brèches pointées du doigt.

Acronis en profite pour vanter les performances de sa solution antimalware intégrée, avec une version améliorée de sa détection des ransomwares. L’éditeur rappelle avoir obtenu récemment une certification VB100 avec un taux de détection de 99,9 %, sans faux positif.

True Image est fourni sous forme d’abonnement annuel, habituellement à 49,99 euros, mais à 34,99 euros en ce moment.

Adoption de la proposition de loi sur la Sécurité Globale : réprobation des uns, applaudissements des autres

« Ce texte, que vient donc d’adopter l’Assemblée nationale, c’est celui de la Technopolice. Celle que nous dénonçons depuis deux ans : une dystopie préparée par ceux qui prétendent nous gouverner, la mise sous coupe réglée de nos villes pour en faire une vaste entreprise de surveillance » commente la Quadrature du Net

Pour la députée Paula Forteza, qui a voté contre, « dangereuse pour les libertés publiques, cette loi n’apporte pas de réponse à la détérioration croissante des rapports entre la police et la population ».

« Bien au contraire, elle met en danger la liberté d’informer, organise le transfert des missions régaliennes de l’État vers la sécurité privée, et ouvre la porte à une surveillance de masse par exemple par drone, sans apporter de garanties pour les libertés publiques et la protection de la vie privée ».

Éric Bothorel (LREM) a également voté contre. Il s’en était longuement expliqué quelques heures avant dans le JDD, en concentrant ses critiques sur l’article 24 relatif aux images du visage des policiers et gendarmes. 

« Je ne vois pas en quoi il serait nécessaire d'avoir un régime dérogatoire pour les forces de police, auquel cas il aurait d'ailleurs fallu en avoir un pour les sapeurs-pompiers qui sont également victimes d'actes de nature à attenter à leur intégrité physique. Cet article est très embarrassant et sa rédaction ne me convient pas ».

Le ministre de l’Intérieur a salué au contraire une proposition de loi « largement adoptée par l'Assemblée nationale », relevant plusieurs points d’intérêts comme le renforcement des compétences des polices municipales et celui de la protection des forces de l’ordre.

Du côté des députés LREM, ceux-ci saluent la décision du Premier ministre de saisir le Conseil constitutionnel. Une manière « de lever les doutes et les inquiétudes, si certains devaient perdurer ».

« Demain comme aujourd’hui, journalistes et citoyens pourront filmer les forces de sécurité en intervention et diffuser ces images » a assuré Jean-Michel Fauvergue, co-rapporteur du texte. 

Google met en place un nouveau rapport d'exploration

La Search Console, qui a été complètement repensée ces derniers mois, continue de s'améliorer. Cette fois à travers le rapport des visites du GoogleBot

Vous pouvez désormais obtenir le nombre de requêtes correspondant à différents statuts HTTP, types de fichier, objectifs, types de robot, etc. Des informations plus détaillées par sous-domaine sont également données, ainsi que des exemples illustrant différents cas.

Des graphiques viennent rendre le tout plus facilement analysable sur la durée, avec des alertes sur le statut de vos sites. Tous les détails sont donnés par ici.

Orange Business Services signe un accord stratégique mondial avec Amazon Web Services

Le fournisseur d'accès français multiplie les initiatives avec les plateformes américaines ces derniers mois. En juillet il s'entendait avec Google Cloud, en septembre il lançait son Sanza touch sous Android Go à petit prix en Afrique « en collaboration avec Google ». 

Puis vint le tour d'Amazon, avec laquelle Orange est déjà partenaire autour de l'assistant vocal Alexa qui avait été intégré à l'enceinte Djingo (abandonnée depuis). Prime Video vient d'être intégré aux décodeurs TV4 et UHD, ainsi qu'à la clé TV. 

Aujourd'hui, on apprend la signature d'un nouvel « accord stratégique mondial » entre Orange Business Services (OBS) et Amazon Web Services (AWS), avec notamment la création d'un « centre d'excellence cloud dédié basé sur AWS ». 

Il « assurera la coordination du développement conjoint d'un vaste programme de formation et de certification pour plus de 3 000 experts Cloud, Cybersécurité, Digital & Data d'Orange Business Services » précise le communiqué.

Orange n'est d'ailleurs pas le seul acteur par lequel les géants américains essaient de se positionner sur le marché français. OVHcloud s'est par exemple associé lui aussi à Google pour proposer son offre Anthos à travers sa propre infrastructure.

Qwant ouvre son offre publicitaire « cookieless » à tous les annonceurs

Si la société est toujours aussi silencieuse sur l'évolution du moteur de recherche et de son index depuis le début de l'année, elle continue de publier régulièrement des communiqués pour ses annonces et partenariats. 

Aujourd'hui, cela concerne son offre publicitaire, qui se veut plus largement disponible. « BNP, Boursorama, Renault, CDiscount, FNAC, Darty, Décathlon, Atout France, Arte... et bien d’autres font déjà confiance à Qwant. Qwant a conçu pour les annonceurs et les agences une offre adaptée aux besoins de visibilité afin de capter un maximum d’audience » précise le communiqué

La société vante bien entendu une approche préservant la vie privée. « Nous proposons aujourd'hui un ensemble de solutions dans une approche branding ainsi que les formats qui permettent d'accompagner ce client potentiel de bout en bout jusqu'à l'acte d'achat. Nous avançons avec nos propres produits maison et très bientôt avec des partenaires stratégiques » ajoute Jean-Robert Mamin, nommé Chief Revenue Officer (CRO) au début de l'année

Différents formats sont proposés, de l'habillage de page à la tuile sponsorisée, en passant par les habituels formats texte, shopping, une vidéo « en pleine vue qui s'imbrique en page d'accueil », du preroll, etc. 

Il y a aussi des solutions plus spécifiques, comme Qwoodle pour « associer la marque à ses valeurs, dans une animation qui pointe vers sa campagne publicitaire » ou Brand Suggest qui est une mise en avant de l'annonceur « dès les premiers caractères saisis dans la barre de recherche ». 

La société ne détaille pas les solutions techniques pour assurer un suivi de la performance des campagnes aux annonceurs tout en respectant la vie privée de ses visiteurs. Qwant revendique 5 millions de visiteurs uniques en février 2020, 1,3 million par jour, en croissance de 20 % sur un an. 40 % des accès se font depuis un appareil mobile. 

Flight Simulator ajoute les États-Unis dans sa dernière mise à jour

Après le Japon en septembre, c’est au tour de la World Update II d’être mise en ligne, gratuitement pour ceux qui disposent déjà du jeu. Des améliorations sont apportées aux cartes, avec une résolution pouvant atteindre un mètre. 

Quatre nouveaux aéroports « fabriqués à la main » ont été ajoutés : Atlanta, Dallas/Fort Worth, Friday Harbor et New York Stewart. « Nous avons également apporté des améliorations visuelles à 48 autres aéroports et ajouté 50 nouveaux points d'intérêt à travers le pays pour rendre votre voyage étonnant à tous points de vue ».

Edge active sa fonction Smart Copy dans le canal Canary

En mars, Microsoft avait promis de donner à son navigateur une fonction qui permettrait de copier le contenu d’une page tout en préservant son format, avec un accent mis sur les tableaux.

Smart Copy est désormais disponible dans le canal Canary du navigateur. Elle ne remplace pas le copier/coller habituel, mais s’active via un clic droit sur la page ou le raccourci Ctrl + Maj + X. Notez que si vous voyez l’élément grisé dans le menu, il ne s’agit que d’un petit souci d’affichage.

Une fois la fonction active, le curseur de la souris devient un « + » invitant à dessiner un cadre de sélection. On peut alors englober tout ou partie d’un tableau par exemple puis aller coller les données dans un mail, un document Word, etc.

Le collage respecte la structure des données et recrée donc le tableau. Selon les cas, il faudra parfois retravailler la présentation, mais Smart Copy fonctionne comme on s’y attend.

Rappelons que l’utilisation du canal Canary se fait par l’installation d’une préversion spécifique, qui ne remplace pas la version stable. S’agissant de la mouture de test la moins stable, certains attendront que la fonction remonte dans le canal Dev pour tester la fonction, ce qui ne devrait plus tarder.

Le Parlement européen adopte la future directive sur les recours collectifs pour la protection des consommateursCrédits : PeskyMonkey/iStock

Cette nouvelle législation « instaure un modèle harmonisé d’action représentative dans tous les États membres. Celui-ci protège les consommateurs contre les préjudices de masse, tout en garantissant des mesures de protection appropriées contre les poursuites abusives » résume le Parlement

« La mondialisation et la numérisation de l'économie ont augmenté le risque qu'un grand nombre de consommateurs soient lésés par la même pratique illicite » indique le document.

Les États membres seront ainsi tenus de mettre en place les dispositions pour permettre ce type d’actions, avec déjà un mécanisme de désignation des entités qualifiées pour représenter les consommateurs dans le cadre d’une telle action collective.  La liste des entités qualifiées sera dressée par la Commission européenne, après communication de chacun des États membres. 

Chaque entité pourra intenter une action en cessation (arrêter ou interdire une pratique) et en réparation (dédommagement par indemnisation, réparation, remplacement, ou encore réduction du prix, résolution du contrat). Le texte encadre également les actions transfrontières. Un point jugé important par l’UFC Que Choisir. En juin dernier, Alain Bazot, son président remarquait : « Ce qui est étonnant, c'est que les grands groupes multinationaux, quand ils vendent, il n'y a pas de frontières. Mais dès qu'on veut leur demander des comptes, on referme les frontières et il faut agir État par État, en fonction de l'état de la législation. »

En France, une action collective est déjà ouverte aux associations, mais dans des conditions très restreintes

La directive entrera en vigueur 20 jours après sa publication au Journal officiel de l’UE. Ensuite, les États membres devront la transposer dans les 24 mois. Ils auront enfin six mois supplémentaires pour l’appliquer. 

Surveillance thermique : Sensei a maintenant sa version optimisée pour les Mac M1

Sensei est un outil connu de la galaxie Mac. Il fournit une surveillance de la température des processeurs, en fonction du nombre de capteurs présents dans la machine.

Depuis hier soir, l’application est optimisée pour la nouvelle puce M1 d’Apple. L’annonce fait la fierté de son développeur, Oskar Groth. Il s’agirait de la première application du genre à prendre en charge la puce M1.

Plusieurs informations intéressantes sont données. D’abord, les capteurs thermiques sont très similaires à ceux utilisés sur iPhone, au point que leur identification renvoie vers ceux de la puce A11 qui équipe l’iPhone 8.

Ensuite, la nouvelle puce contient un nombre plus élevé de ces capteurs. Selon Groth, ils participent activement au multiprocessing asymétrique du M1, quand il doit choisir si les puces hautes performances ou haute efficacité se chargeront d’un travail, dans l’optique de maximiser le rapport performances/watt.

Quoi qu’il en soit, la mise à jour est disponible pour ceux ayant déjà acheté l’application. Sensei est actuellement à moitié prix (29 dollars) pendant la période du Black Friday.

GnuPG améliore son Unicode sous Windows, GPG Suite gère en partie l'Apple M1

La solution de chiffrement GPG vient de passer à la version 2.2.24 avec les habituels correctifs et autres nouveautés, comme la commande --quick-revoke-sig

Surtout, le support d'Unicode dans les noms de fichiers est enfin géré (presque) partout. On attend encore la mise à jour de Gpg4win qui l'intègre.

Autre changement d'importance : GPGTools annonce la version 2020.2 de sa GPG Suite avec le support de macOS 11 (Big Sur). Elle intègre GPG Mail 5 qui gère presque entièrement l'Apple M1. Seule la brique macGPG repose encore sur Rosetta 2.

Cela ne sera bientôt plus le cas, promet l'équipe. Les notes de version évoquent également l'utilisation de GnuPG 2.2.24, de nouvelles icônes et autres petites améliorations. 

Vivaldi se dote d’un client email, d’un lecteur RSS et d’un calendrier

Quand Vivaldi était sorti, le navigateur se voulait très clairement orienté vers les utilisateurs avancés. Fondés par des anciens d’Opera, l’objectif était clair : récupérer l’héritage spirituel de ce dernier avant qu’il soit totalement remanié, perdant une grande part de ses fonctions.

Il manquait à Vivaldi certaines fonctions phares d’Opera avant son « reboot » de la version 15, en premier lieu un client email. C’est désormais le cas avec la dernière préversion, même si la fonction doit d’abord être activée.

Il s’agit d’un client très classique, mais déjà souple. On peut paramétrer autant de comptes que nécessaire et les fonctions sont déjà nombreuses : boite de réception commune, classement automatique des listes de diffusion, filtres de recherche, drapeaux ou encore labels.

La préversion intègre aussi le support des flux RSS. Ils prennent place dans la même zone que les dossiers du client email.

Le calendrier suit les mêmes principes, avec possibilité de garder les données locales ou synchronisées (Vivaldi.net, CalDAV, Gmail, Outlook…), création d’évènement par simple clic, édition « inline », vues Jour/Semaine/Plusieurs semaines/Mois/Année, disposition plus ou moins compacte, intégration au client email ou encore panneau latéral avec résumé des évènements du jour.

On comprend, au vu des détails données dans l’annonce, que ces nouveautés étaient en préparation depuis un bon moment. Elles sont riches en fonctions et le descriptif est fait par le PDG en personne, Jon von Tetzchner, que nous avions interviewé en avril 2016.

Il s’agit pour l’instant d’une préversion, dans laquelle il faudra se rendre à l’adresse « vivaldi://experiments/ » pour activer la ligne « Calendar, Mail & Feeds ». Le navigateur doit ensuite être redémarré. Ces nouveautés sont disponibles pour toutes les plateformes.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !