Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

LeBrief

du 3 septembre 2020
Google a fait le plein de nouveautés pour Android (11)Crédits : Valerie Loiseleux/iStock

Depuis la seconde bêta de l'OS mobile, la captive portal API proposée afin d’améliorer la détection des portails des hot spot Wi-Fi gratuits, vous savez ceux où il faut accepter les conditions d’utilisation et/ou préciser un code avant de pouvoir surfer sur Internet. Accéder et/ou retrouvez cette page devrait être plus simple depuis son smartphone, ce qui ne devrait pas déplaire aux utilisateurs.

Quelques semaines plus tard (en août), la troisième et dernière bêta d’Android 11 a été mise en ligne. Celle-ci fait pour rappel office de Release Candidate avant la version finale qui pourrait arriver le 8 septembre selon certaines rumeurs. Pendant ce temps, le travail sur Android de manière générale continue, avec l’ajout de nouvelles fonctionnalités.

Il est ainsi question de l’envoi de la langue par défaut du smartphone en plus de la géolocalisation lors d’un appel d’urgence (via l’Emergency Location Service, une implémentation du Advanced Mobile Location). Pratique pour trouver rapidement un interlocuteur avec qui parler en cas de problème. Google propose également de la détection de tremblement de Terre en utilisant les téléphones sous Android 5.0 minimum comme sismomètres, afin d’en faire un maillage mondial ou presque.

De nouvelles fonctionnalités ont été ajoutées à Android Auto et au mode Bedtime afin de vous aider à mieux gérer votre sommeil (s’endormir/se réveiller en musique par exemple). Pour l’accessibilité, l’application Lookout est mise à jour. Elle permet ainsi de lire de longs documents et d’identifier les produits alimentaires à partir de leurs étiquettes.

Enfin, il y a du changement sur la prise en charge de Exchange sur Android : « Nous nous sommes associés à Microsoft afin de créer une nouvelle façon d'offrir la sécurité dont le service informatique a besoin lors de l'utilisation de Microsoft Exchange, tout en proposant la confidentialité attendue par les employés sur leurs terminaux Android personnels ». Les détails se trouvent par ici.

GOG Galaxy 2.0 intègre l'Epic Game Store, EA s'associe à Steam

C'est l'année dernière que CD Projekt dévoilait son outil, devant « fusionner vos bibliothèques de jeux et vos listes d'amis, quelles que soient leurs plateformes ». Il s'est enrichi au début de l'été.

Dans un communiqué, on apprenait en effet que la boutique d'Epic Games était désormais officiellement supportée. Une approche inter-plateformes qui fait de plus en plus recette. 

Steam, s'est ainsi associé à Electronic Arts. En plus de proposer ses jeux à la vente, il fait de même avec l'abonnement EA Play. Un partenariat qui a des limites puisque le client Origin est toujours nécessaire. 

Ce dernier garde d'ailleurs l'exclusivité sur EA Play Pro et prépare sa propre refonte.

Rachat de Fitbit par Google : la Commission européenne a ouvert « une enquête approfondie »

Dans un communiqué, elle explique craindre « que l'opération proposée ne renforce encore la position de Google sur les marchés de la publicité en ligne, en accroissant le volume de données déjà important que Google pourrait utiliser pour personnaliser les publicités qu'elle propose où qu'elle affiche ».

Elle va désormais lancer une « enquête approfondie sur les effets de l'opération pour déterminer si ses craintes initiales concernant la concurrence sur les marchés de la publicité en ligne sont fondées ».

Dans le même temps, Google publiait un billet de blog pour essayer d’éteindre le début d’incendie : « L’offre [de rachat] concerne les appareils, pas les données. Nous avons clairement indiqué dès le début que nous n'utiliserons pas les données de santé et de bien-être Fitbit pour les annonces Google ».

Google ajoute un « Dossier sécurisé » à son application Files

Cette fonctionnalité permet de « dissimuler des fichiers dans votre dossier sécurisé et en contrôler l'accès à l'aide d'un code » PIN à quatre chiffres. La configuration, la gestion et les limitations du Dossier sécurisé sont expliquées dans cette foire aux questions.

Dans l’ensemble, ce service ne semble réserver aucune surprise particulière. Notez qu’il ne s’agit pas de chiffrer les fichiers avant leur transfert, mais de protéger l’accès à ce dossier par un code, utile par exemple pour placer des données sensibles si vous prêtez votre terminal à d’autres personnes.

Sur le principe, le Dossier sécurisé de Files by Google n’est pas sans rappeler le Coffre-fort de OneDrive que nous avions analysé.

CNIL : livre blanc sur les assistants vocaux, recommandations Elasticsearch et charte des contrôles

Depuis leur arrivée sur le marché, on a vu à quel point les assistants vocaux pouvaient être un problème en matière de respect de la vie privée, les efforts des plateformes en la matière ne se faisant pas toujours très rapidement.

Suppression de fonctionnalités pas toujours justifiée si l'on refuse telle ou telle collecte, préservation des empreintes vocales par défaut, forcing pour l'activation de la reconnaissance des utilisateurs, etc. Des pratiques qui posent problème. La CNIL s'y est penchée avec le Voice Lab pour rédiger et diffuser un livre blanc sur le sujet. Il sera présenté ce lundi.

La Commission a également profité de l'été pour mettre en ligne sa charte des contrôles pour « rappeler, aussi précisément que possible, les droits et obligations des organismes faisant l’objet d’un contrôle, au regard notamment de la loi Informatique et Libertés et du RGPD ».

Hier, elle a enfin rappelé les recommandations en matière de moteurs de recherche et d'analyse, comme Elasticsearch « couramment utilisée dans les entreprises lorsque de gros volumes de données sont traités ». 

Microsoft Safety Family disponible pour tout le monde sur Android et iOS

Après une bêta fermée en mai de son application de contrôle parental, c’est donc au tour de la version finale d’être mise en ligne. Le fonctionnement de ce service est détaillé sur cette page.

Telegram fait le plein de fonctionnalités et lance les appels vidéo (en alpha)

Le premier gros morceau a été annoncé lors du 7e anniversaire de l’application (mi-août) : « la version alpha de nos appels vidéo est maintenant disponible sur Android et iOS », toujours avec du chiffrement de bout en bout.

Fin juillet, l’équipe avait déjà proposé une évolution importante avec « vidéos de profil, partage de fichiers de 2 Go, stats de groupe, amélioration des personnes à proximité, et bien plus ».

Il était aussi question « d’une option pour adoucir la peau dans l'éditeur de médias », de « nouvelles miniatures de la liste d'échanges », d’un lecteur musical redessiné sur Android, etc.

Comme sur mobile, Telegram Desktop peut désormais gérer trois comptes différents sans devoir se déconnecter. Tout est détaillé dans ce billet de blog.

Microsoft 365 : de la transcription audio dans Word

S’il est possible de dicter des phrases depuis longtemps dans le traitement de texte, Microsoft passe la seconde avec la transcription : « La fonction transcrire convertit les paroles (enregistrés directement dans Word ou à partir d’un fichier audio [au format  .mp3, .wav, .m4a ou .mp4] en transcription textuelle en séparant chaque intervenant individuellement ».

L’anglais est pour le moment la seule langue supportée. De plus, « après votre conversation, votre entretien ou votre réunion, vous pouvez revisiter les parties de l’enregistrement en lisant la partie audio timestamp et en modifier la transcription pour apporter des corrections. Vous pouvez enregistrer la transcription complète en tant que document Word ou insérer des extraits de celle-ci dans des documents existants ».

Chrome et Edge sont actuellement les seuls officiellement compatibles avec cette fonctionnalité. Un guide d’utilisation a été mis en ligne par ici. Cette fonctionnalité arrivera sur mobile d’ici la fin de l’année.

Twitter revoit ses paramètres de conversation, ajoute du contexte aux demandes de DM et aux tendancesCrédits : Little_Desire/iStock Editorial/Thinkstock

Depuis le mois de mai, le service de micro-blogging testait une fonctionnalité permettant de choisir qui pouvait répondre à vos tweets. Trois options étaient disponibles :

  • Tout le monde (par défaut)
  • Les personnes que vous suivez
  • Uniquement les personnes que vous mentionnez

Elle est désormais déployée dans le monde entier. Il est « toujours possible de voir la conversation, la Retweeter avec ou sans commentaire et la liker ».

Il y a quelques jours, le compte dédié au support annonçait également l’ajout d’informations (notamment le profil) sur les comptes de personnes que vous ne suivez pas et qui vous envoient un message privé.

Le dernier changement en date concerne les tendances, dont les utilisateurs se demandent parfois de quoi il s’agit exactement : « Dès aujourd’hui, nous ajoutons des Tweets épinglés et des descriptions aux tendances pour expliquer pourquoi un sujet est en tendance ».

« Dans les semaines à venir, vous devriez aussi voir de brèves descriptions ajoutées à certaines tendances afin d’apporter un contexte », ajoute Twitter.

Analyse de données et IA : Orange s’associe à Google Cloud

Dans un communiqué, l’opérateur explique que ce partenariat stratégique vise à « accélérer la transformation IT et digitale d'Orange ainsi que pour développer de nouveaux services cloud, en particulier dans l’edge computing ».

De son côté, Google apporte « son savoir-faire en matière de technologies avancées dans le cloud, ses outils d'analyse de données et d’IA, ainsi qu'une démarche éprouvée d’accompagnement à la transformation ». Les deux partenaires prévoient de créer « un laboratoire d'innovation et un centre d'excellence qui favoriseront l'innovation et la croissance ». Cet accord permettra également d’élargir les offres d'Orange Business Services. 

Le tout s’inscrit dans le cadre du plan Engage 2025 de l’opérateur.

Séquence nostalgie : MelodyVR rachète Rhapsody International et donc… Napster

Les moins jeunes d’entre nous se souviennent certainement de ce nom, qui permettait à ses débuts de récupérer des fichiers audio en P2P. 

Il est ensuite passé de mains en mains : Roxio, Best Buy, Rhapsody et maintenant MelodyVR, pour 70 millions de dollars selon Ars Technica.Aujourd’hui Napster est une plateforme de streaming audio avec abonnement.

« Pour l’instant, Napster et MelodyVR continueront d’exercer leurs activités de manière indépendante. Mais nous sommes en train de jeter les bases d’une future plateforme unique en son genre, avec des services de divertissement combinés », explique l’heureux acquéreur

LCL propose Apple Pay à ses clients

Cette fonctionnalité est disponible depuis fin juillet. Pour en profiter il faut se rendre dans l’application LCL Mes comptes, puis dans l’espace réservé à la carte de paiement il faut sélectionner « Configurer Apple Pay ». Puis sur l’iPhone, rendez-vous dans l'application Wallet, « appuyez sur le signe « + » et laissez- vous guider pour ajouter votre carte LCL ».

Interrogé sur une éventuelle arrivée de LCL dans Google Pay ou Samsung Pay, le compte Twitter de la banque se contente de répondre qu'il n'a « pas d'infos à ce sujet ».

Chrome : performances en hausse, sécurité des formulaires, organisation des onglets et inquiétude de l’APNIC

L’équipe en charge du navigateur n’a pas chômé pendant l’été. Sur la sécurité pour commencer, l’autocomplétion dans les formulaires non sécurisés a été désactivée et les utilisateurs prévenus avec une alerte lorsque le site est en HTTPS mais avec une soumission de la requête en HTTP. Par exemple avec un formulaire du genre :

 <form action="http://www.monsite.com/test.php" method="post">

Afin de limiter les tentatives de phishing, c'est tout du moins la raison officielle, Chrome masque une partie des URL afin de montrer le nom du domaine, mais un survol de l’adresse permet de la voir en entier. Il s’agit pour le moment d’une expérimentation sur les canaux Canary et Dev, à activer via des flags. De précédentes tentatives avaient déjà fait débat.

Les performances sont revues à la hausse avec Profile Guided Optimization permettant des gains jusqu’à 10 %. Sur le canal bêta du navigateur, Tab throttling donnera plus de ressources aux onglets que vous utilisez par rapport à ceux en arrière-plan. La vitesse de chargement serait ainsi en hausse, l’utilisation de la batterie et de la mémoire seraient en baisse. 

La fonction de regroupement des onglets a été améliorée : vous pouvez désormais afficher ou masquer rapidement ceux d’un groupe. Avec un écran tactile, il est possible de naviguer dans la liste des onglets ouverts d’un glissement de doigt. Il est possible de modifier et sauvegarder des PDF depuis le navigateur. Des miniatures des onglets arrivent sur le navigateur en version bêta, 

Si vous utilisez Chrome sur votre terminal Android, le remplissage automatique de certains champs va renforcer sa sécurité. Pour les cartes bancaires par exemple, une identification biométrique (son empreinte par exemple) remplacera le code CVC qui était demandé jusqu’à présent. Cette fonctionnalité se base sur WebAuthn précise l’entreprise.

Toujours sur mobile, la société introduit un nouveau label « Fast page », que l’on retrouvera (ou pas suivant les cas) dans le menu contextuel d’un lien, via un clic long donc. Cet indicateur pourra être pris en compte pour le référencement des pages, précise Google. De plus, lorsque vous saisissez une URL sur Android, si un onglet correspondant est déjà ouvert sur votre navigateur, une petite flèche sera mise en place sur le lien correspondant pour vous en informer. 

Enfin, c’est l’APNIC (Asia-Pacific Network Information Center) qui est monté au créneau concernant Chromium, le navigateur derrière Chrome et Edge de Microsoft (entre autres). Dans un billet de blog, le registre d’adresse IP s'inquiète de l’impact du navigateur sur le trafic des DNS racines. Tous les détails sont donnés ici.

Informatique quantique : Amazon lance Braket, avec trois types de machines

L’entreprise américaine explique que ce service est « entièrement géré » et qu’il « aide les chercheurs et les développeurs à se lancer dans cette technologie ».

Amazon Braket comprend un environnement de développement « qui vous permet d'explorer et de créer des algorithmes quantiques, de les tester sur des simulateurs de circuits quantiques et de les faire fonctionner sur différentes technologies de matériel quantique ».

Pour la partie matérielle, plusieurs partenaires sont mis en avant : des calculateurs basés sur les qubits superconducteurs de Rigetti, des ordinateurs quantiques à piège à ions d'IonQ et du recuit quantique basée sur les qubits supraconducteurs de D-Wave. Tous les détails sont donnés sur cette page.

Google déploie des raccourcis pour son Assistant, à la iOS

La fonctionnalité était attendue depuis longtemps des adeptes de l'écosystème du géant américain, elle semble commencer à se déployer si l'on en croit nos confrères d'Android Police.

Il est ainsi possible de faire interagir différents services entre eux, mais également avec tout ce qui touche à la domotique ou à la gestion vocale par exemple.

La date de son déploiement en France n'a pas été précisée.

Spotify lance les podcasts vidéo

Ce service fait exactement ce que l’on attend de lui : de la vidéo en plus de l’audio sur certains podcasts, aussi bien sur desktop que sur mobile. Il est évidemment toujours possible d’avoir uniquement l’audio.

Une sélection de podcasts vidéo est mise en avant par la plateforme : Book of Basketball 2.0, Fantasy Footballers, The Misfits Podcast, H3 Podcast, The Morning Toast, Higher Learning with Van Lathan & Rachel Lindsay et The Rooster Teeth Podcast.

Du changement chez Twitter : nouvelles API, site Transparency Report et labels

L’été était l’occasion pour l’entreprise de déployer sa nouvelle API. Elle devait être mise en ligne le 16 juillet, mais son important piratage a repoussé l’échéance de plusieurs jours. Des notes de version se trouvent par ici, le nouveau portail pour les développeurs par là.

Cet été, le site du Transparency Report a également fait peau neuve, avec notamment plus de fonctionnalités pour effectuer des comparaisons. Enfin, de nouveaux labels vont être ajoutés à certains comptes gouvernementaux et aux médias d’État :

« Comptes des principaux responsables gouvernementaux, y compris les ministres des Affaires étrangères, les entités institutionnelles, les ambassadeurs, les porte-parole officiels et les principaux dirigeants diplomatiques. À l'heure actuelle, nous nous concentrons sur les hauts responsables qui sont la voix officielle de l'État à l'étranger

Comptes appartenant à des entités médiatiques affiliées à un État, des rédacteurs en chef et / ou autres responsables au sein de ces entités. »

Sur ce dernier point, Twitter explique qu’ils sont définis comme tels lorsque « l'État exerce un contrôle sur le contenu éditorial par le biais de ressources financières, de pressions politiques directes ou indirectes et / ou d'un contrôle sur la production et la distribution ».

Wordpress.com lance P2, un outil pour le travail collaboratif

Automattic, la société derrière le célèbre CMS, a mis en ligne une page dédiée. Elle explique que le but est de « donner à chacun un endroit pour voir tous leurs projets et fichiers, collaborer de manière transparente, et de le faire sans être distrait ».

P2 « fonctionne sur Wordpress.com » et « organise tous vos fichiers, projets et conversations sur un seul écran, afin que votre équipe puisse collaborer de n’importe où ». Il y a une messagerie instantanée, la possibilité de placer des documents en privé ou en public, etc.

De plus amples informations sont disponibles par ici. Le service est pour le moment gratuit, mais une offre payante est à l’étude.

Signal : appels vidéo en bêta sur desktop, Message requests pour ceux qui ne sont pas dans vos contacts

Si les applications Android et iOS permettent de passer des appels vidéo depuis des années, ce n’était pas le cas de la version Desktop de la messagerie instantanée.

Les choses sont en train de bouger puisqu’une bêta a été lancée mi-août. Les indications pour la rejoindre sont disponibles sur cette page.

Signal a également introduit la fonctionnalité Message requests : « lorsqu'une personne qui ne fait pas partie de vos contacts lance une nouvelle discussion avec vous ou vous ajoute à un groupe, vous pouvez voir rapidement plus d'informations sur celle-ci avant d'accepter la demande, de la supprimer ou de bloquer la conversation ».

Recherche globale et modération dans PeerTube

Durant l’été, la plateforme de streaming de Framasoft a gagné en fonctionnalités avec une version 2.3 en juillet, puis l’annonce de la 2.4 en août qui est encore en phase de tests et corrections. Parmi les nouveautés, nous avons la recherche globale de vidéos, des bandeaux d'information sur les instances, des plugins pour bloquer et/ou mettre en sourdine des instances. 

En plus de celle de la feuille de route de la v3 de PeerTube, Framasoft s’ajoute une tâche supplémentaire : « un site web indépendant pour le moteur de recherche qui indexe les vidéos PeerTube ». Le code sera évidemment libre afin que d’autres puissent s’en servir.

Pour rappel, une campagne de financement participatif « perlée » du projet est en cours.

Docker va supprimer les images « inactives » des comptes gratuits

Comme évoqué par Stefan Lasiewski sur Twitter, Docker a procédé à un changement important dans ses conditions d’utilisation des comptes gratuits : les « images inactives » ne seront conservées que pendant six mois. Il n’y aucune limite sur les comptes payants.

La société explique son choix : « Docker Hub stocke plus de 15 Po de données », dont plus de 10 Po n‘ont pas été utilisées depuis plus de six mois. Dans ces 10 Po, 4,5 Po sont associées à des comptes gratuits, soit quasiment un tiers de l’espace utilisé. L’entreprise veut donc faire un grand ménage de printemps mais à l’automne.

Cette nouvelle politique entrera en vigueur le 1er novembre 2020. À partir de cette date, « toutes les images marquées comme "inactives" seront supprimées. Les titulaires de compte seront également informés par e-mail des images "inactives" dont la suppression est prévue ».

Une foire aux questions a été mise en ligne.

Index mobile first : Google laisse finalement jusqu'à fin mars

Le moteur de recherche a décidé de revoir en profondeur sa façon dont il analyse les sites. Jusqu'à maintenant il regardait en priorité la version pour ordinateur de bureau, désormais ce sera celle pour les appareils mobiles.

Ce changement, déjà actif pour certains, s'est fait progressivement depuis 2016. La procédure et les règles à suivre pour se préparer à la généralisation ont longuement été détaillées. Tout devait être terminé ce mois-ci.

Mais en raison de la crise sanitaire, un délai supplémentaire est accordé. C'est fin mars 2021 que le nouvel index sera effectif pour tous les sites.

Les Xbox Insiders peuvent tester le nouveau Microsoft Store

Cette bêta a été lancé il y a un mois et son déploiement est progressif. Elle sera disponible pour tout le monde à l’automne précise l’éditeur.

Ce dernier affirme que le nouveau Store « sera plus rapide, plus sécurisé et plus facile à utiliser qu’auparavant ». Des notes de version détaillées ont été mises en ligne par ici.

L'email au format texte est-il une barrière à la participation au code du noyau Linux ?

Le sujet a été évoqué par Sarah Novotny, représentante de Microsoft au sein de la fondation Linux, dans une interview à The Register. Elle y voit l'une des raisons à la difficulté de trouver des mainteneurs pour le projet.

Ce manque de mains est un problème qui n'a rien de nouveau dans le monde du libre, même pour de gros projets, mais a récemment été soulevé par Linus Torvalds alors que les questions de successions pointent à l'horizon.  Pour Novotny, la Linux Kernel Mailing List (LKML) est perfectible et gagnerait à utiliser des mécaniques et outils de participation plus efficaces.

Un débat qui risque vite de tourner court, tant les positions sont tranchées entre les partisans du tout texte et de l'email, qui permettent des échanges depuis n'importe quel appareil, sans dépendance technique forte. À l'inverse, certains poussent à l'utilisation de solutions comme les pull requests et des workflows plus intégrés.

Une opposition qui semble inconciliable, ce qui risque sans doute de préserver un status quo… tout du moins jusqu'à ce que le problème se manifeste de manière inévitable.

eSIM : Azure France est certifiée par la GSMA

L’annonce a été faite début août, avec la certification Security Accreditation Scheme for Subscription Management (SAS-SM). Elle est nécessaire pour gérer les eSIM. 

Il s’agit, selon la société, d’une première pour « un fournisseur de cloud hyperscale ». Grâce à cette nouveauté, Azure espère jouer un « rôle important » dans les réseaux de prochaine génération, la 5G.

Google Play Music cessera de fonctionner en octobre, pour laisser place à YouTube Music

Rien de surprenant dans cette annonce puisque la transition avait été annoncée mi-mai, la société précise simplement davantage le calendrier.

« Nous conserverons des éléments comme vos listes de lecture, uploads, achats, mentions J'aime et plus encore jusqu'en décembre 2020 afin de faciliter votre transfert vers YouTube Music », explique Google. Après cette date par contre, les bibliothèques Google Music ne seront plus accessibles.

Un outil permettant de passer de Google Play Music à YouTube Music est disponible à cette adresse. Vous pouvez également utiliser Takeout pour récupérer vos données si vous le souhaitez.