LeBriefdu 30 mai 2023
Sam Altman continue son tour d’Europe et du lobbying pour une régulation douce de l’IACrédits : CC By Max Morse for TechCrunch

Après s’être ému à Londres de la trop grande sévérité du texte du règlement européen sur l’intelligence artificielle dans l’état dans lequel il est, Sam Altman est passé en France le 26 mai. À Station F, il a argumenté en faveur d’un « juste équilibre » entre protection et innovation.

Quelques jours plus tôt, il avait laissé entendre que si les régulations européennes étaient trop strictes, son entreprise – créatrice des modèles génératifs derrière ChatGPT et Dall.E – cesserait d’opérer au sein de l’Union.

La sortie a irrité le commissaire européen Thierry Breton, qui l’a qualifiée de « chantage ».

À Paris, le chef d’entreprise a donc joué la carte de l’apaisement, rapporte l’AFP, et présenté ses produits comme des aides au travail (notamment des journalistes, alors qu’il était interrogé sur la question par le président du directoire du Monde Louis Dreyfus) plutôt que comme des menaces pour l’emploi et l’information.

Il a confirmé ne détenir aucune part dans son entreprise, et défendu son modèle GPT-4 comme « étonnamment non biaisé », refusant l’idée de dévoiler les sources et données ayant permis son entraînement.

Chez Asus, une RTX 4070 sans connecteur PCIe 8 broches ni 12VHPWR, mais avec un GC_HPWR

Le fabricant profite du Computex pour présenter un nouveau concept de cartes graphique et carte mère, comme le rapporte Wccftech.

En effet, si la RTX 4070 n’a pas de connecteurs d’alimentation classique, elle dispose d’une arrivée supplémentaire que le seul port PCIe : un connecteur maison GC_HPWR.

Il est installé sur la carte mère, dans le prolongement du PCIe 16x. La carte graphique dispose d’un connecteur qui vient s’enficher dans la carte mère. Selon le fabricant, jusqu’à 600 watts peuvent transiter.

C’est donc la carte mère qui hérite de trois connecteurs PCIe à 8 broches en plus du 12VHPWR et de son connecteur d’alimentation classique. Détail surprenant : cette connectique se trouve à l’arrière du PCB, avec les ports SATA et les connecteurs USB.

 
Pour le PDG de NVIDIA, l'IA comble la fracture numérique, car tout le monde peut développer

« Il ne fait aucun doute que nous sommes entrés dans une nouvelle ère informatique », a déclaré Jensen Huang, le PDG de Nvidia Corp, au Computex à Taipei, rapporte l'agence Reuters : 

« La barrière de la programmation est incroyablement basse. Nous avons comblé la fracture numérique. Tout le monde est désormais un programmeur - il suffit de dire quelque chose à l'ordinateur. Cela va toucher littéralement tous les secteurs d'activité. »

M. Huang, qui est né dans le sud de Taïwan avant que sa famille n'émigre aux États-Unis lorsqu'il était enfant, a illustré son propos en demandant à un programme d'écrire une courte chanson pop faisant l'éloge de Nvidia avec seulement quelques mots d'instruction (à partir de 1:02:30 de la vidéo).

Jensen Huang a également expliqué comment les IA génératives allaient permettre de produire facilement des décors virtuels, « générer une foule de publicités, de vidéos et d'expériences en 3D à découvrir sur n'importe quel appareil Web », faciliter la création de jumeaux numériques, simuler, déployer et gérer des flottes de robots mobiles autonomes ou encore « utiliser des robots simulés pour former des robots à fabriquer de meilleurs robots » : « Les plus grandes industries du monde fabriquent des objets physiques. Les construire d'abord numériquement peut permettre d'économiser des milliards ». 

Une fuite de 100 Go de documents entache la gestion de Tesla et le fonctionnement de son Autopilot

Le média allemand Handelsblatt a récupéré 100 Go de données internes à Tesla, soit plus de 23 000 fichiers PDF, tableurs et mails.

Dans le lot : des données de clients, d’employés, mais aussi des milliers de plaintes relatives à des véhicules accélérant seuls, des cas de freinage d’urgence qui auraient été causés par des avertissements de collision dysfonctionnels, ou encore des rapports d’accidents.

Parmi les informations personnelles qui ont fuité, les noms, adresses e-mails privés, numéros de téléphones, et salaires d’employés actuels et anciens, le numéro de sécurité social du directeur Elon Musk, ainsi que des coordonnées bancaires de clients et des détails de production a priori secrets.

Handelsblatt a aussi découvert l’existence de documents enjoignant aux employés de ne communiquer que verbalement avec leurs clients sur les détails des plaintes, interdisant d’en faire le rapport par écrit ou à l’oral dans des messages vocaux - probablement pour éviter de fournir des éléments aux clients qui envisageraient de poursuivre le constructeur.

Les allégations de freinages non sollicités, aussi qualifiés de « freinage fantôme », remettent du grain à moudre dans un débat ancien, Tesla ayant toujours nié l’existence de ce type de dysfonctionnement.

Autres problématiques liées à l’Autopilot : de nombreux cas d’accélérations involontaires. Après confirmation auprès de dizaines de clients concernés, le média allemand répertorie ainsi 3 000 incidents dont 1 000 accidents dus à l’Autopilot.

Les documents récupérés par Handelsblatt courent de 2015 à mars 2022, note Developpez.com, période sur laquelle Tesla a livré 2,6 millions de véhicules équipés du logiciel Autopilot.

NVIDIA annonce son G-Sync ULMB 2 pour réduire encore le flou de mouvement dans les jeux

La première génération de l’ULMB (Ultra Low Motion Blur) avait été officialisée en 2015. Place donc à la version 2, qui doit bien sûr faire mieux.

Selon NVIDIA, les gains seront importants, avec notamment une luminosité presque doublée, et pratiquement aucun « crosstalk », l’effet d’image double qui peut parfois apparaître quand les mesures de réduction de flou sont activées.

Si la question de la luminosité est mise en avant, c’est parce que l’une des techniques utilisées, le « backlight strobing » touchait directement au rétro-éclairage de l’écran, en le coupant 75 % du temps.

Avec ULMB 2, l’entreprise affirme que la technique sera désormais « full refresh », c’est-à-dire qu’elle pourra se caler sur la fréquence de l’écran pour n’allumer le rétro-éclairage que lorsque les pixels auront la bonne couleur pour chaque image.

Sur un écran 360 Hz (pris en exemple), chaque « clignotement » du rétro-éclairage se produit toutes les 2,7 ms, une fréquence présentée comme imperceptible pour l’œil humain. Sur une telle dalle, la clarté des mouvements serait équivalente à une fréquence de 1 440 Hz.

ULMB 2 est disponible comme mise à jour pour les écrans G-Sync 360 Hz compatibles… qui ne sont que deux pour l’instant : les Acer Predator XB273U et ASUS ROG Swift PG27AQN, tous deux de 27 pouces. Deux autres écrans compatibles arriveront bientôt : le ASUS ROG Swift Pro PG248QP (25 pouces, 1080p, 540 Hz) et le AOC AGON AG276QSG (27 pouces).

Elon Musk déclare ne « pas avoir le choix » de la censure dans les États autoritaires

Depuis l’arrivée d’Elon Musk à sa tête, Twitter aurait accepté 83 % plus souvent les requêtes de censure de gouvernements autoritaires comme ceux de Turquie ou d’Inde, rapporte El Pais.

Ces retraits de contenu ont notamment eu lieu en périodes électorales, Twitter bloquant plusieurs opposants au président turc Recep Tayyip Erdogan, candidat à sa propre succession. Celui-ci a remporté le scrutin du 28 mai, dans un vote contesté, note Insider.

Épinglé par l’éditorialiste de Bloomberg Matthew Yglesias pour le paradoxe entre les actes du réseau social et les discours de son PDG - qui se présentait il y a moins d’un an comme un « absolutiste de la liberté d’expression » -, Elon Musk a répondu ne pas avoir de « choix réel » en la matière.

Temasek réduit les rémunérations de l’équipe qui a investi dans FTXCrédits : Mike_Kiev/iStock

Le scandale crypto FTX, dont l’ex-patron Sam Bankman-Fried (SBF) est poursuivi pour fraudes, continue de faire des vagues. Le 29 mai, le fonds souverain singapourien Temasek Holdings a déclaré réduire la rémunération de l’équipe qui avait recommandé d’investir dans la place de marché FTX, désormais en faillite.

La déclaration survient six mois après le début de l’enquête interne ouverte par Temasek, rappelle Reuters. Le fonds avait constaté avoir perdu 275 millions de dollars à cause de cet investissement, soit 0,09 % de la valeur de son portfolio en mars 2022.

« S’il n’y a pas eu d’erreur de conduite de la part de l’équipe qui a abouti à cette suggestion d’investissement, l’équipe et son management, qui sont responsables des décisions d’investissement effectivement réalisées, prennent la responsabilité collective de leurs actes et voient leur salaire réduit », a déclaré le président de Temasek Lim Boon Heng. Aucun détail n’est fourni sur l’ampleur de la coupe.

Le fonds n’a plus aucune position dans le domaine des crypto-actifs.

Blackrock et Sequoia Capital, d’autres fonds d’investissements phares de l’industrie de la tech, ont aussi subi les effets d’investissements dans le projet de Bankman-Fried. Après le scandale, Sequoia Capital et le Vision Fund de SoftBank Group ont aussi réduit leur exposition au secteur des cryptos à zéro.

Dimensity Auto : un GPU NVIDIA dans un SoC MediaTek

Le partenariat entre les deux sociétés vient d’être annoncé à l’occasion du Computex de Taipei. Selon NVIDIA, cela « permettra de nouvelles expériences utilisateur, une sécurité accrue et de nouveaux services connectés pour tous les segments de véhicules, du luxe à l’entrée de gamme ».

Des SoC MediaTek pour la voiture intégreront donc un GPU NVIDIA, avec notamment « les technologies logicielles NVIDIA DRIVE OS, DRIVE IX, CUDA et TensorRT ».

NVIDIA n’en est pas à son coup d’essai dans le monde de l’automobile, loin de là, puisque la société propose sa plateforme NVIDIA Drive.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !