LeBriefdu 8 août 2022
10 ans du rover Curiosity sur MarsCrédits : NASA

Après 8 mois de voyage, le rover Curiosity de la NASA s’est posé sur le sol martien le 6 août 2012. Depuis, le petit engin a parcouru près de 29 kilomètres et a gravi 625 mètres lors de son exploration du cratère Gale et des contreforts du mont Sharp. « Le rover a analysé 41 échantillons de roche et de sol », explique l’Agence spatiale américaine. 

La mission devait chercher s’il y avait les ingrédients nécessaires pour obtenir de la vie – du moins telle qu’on la connaît - et la réponse est oui. La NASA a publié de plus amples détails dans un billet de blog, ainsi que dans cette vidéo.

Son petit frère Perseverance est d’ailleurs lui aussi sur la planète rouge, à la recherche de traces de vies passées. Par contre, l’Agence spatiale a jeté l’éponge concernant Opportunity ; la mission est terminée.

La mission Mars Science Laboratory a récemment été prolongée de trois ans supplémentaires : « Pour sa quatrième mission prolongée, MSL grimpera à des altitudes plus élevées, explorant les couches critiques contenant des sulfates qui donnent un aperçu unique de l'histoire de l'eau sur Mars ».

Le Royaume-Uni veut généraliser la reconnaissance faciale des migrants condamnés

Les ministères de l'Intérieur et de la Justice britanniques veulent obliger les migrants reconnus coupables d'infractions pénales à prendre des selfies jusqu'à cinq fois par jour, révèle The Guardian.

En mai, les autorités britanniques ont attribué un marché d'un montant initial de 6 millions de livres sterling (7,1 millions d'euros) à Buddi Limited, un vendeur de bracelets électroniques conçus « pour localiser les personnes vulnérables ».

Des documents obtenus par l'ONG Privacy International via une demande d'accès à l'information indiquent que le programme impliquera « une surveillance quotidienne, 24h/24 et 7j/7, des personnes soumises au contrôle de l'immigration », avec obligation de porter soit un bracelet électronique à la cheville, soit une montre « intelligente ».

Les selfies seront comparés par un système de reconnaissance biométrique facial. En cas d'échec, une vérification manuelle sera enclenchée.

Amazon veut racheter iRobot, pour 1,7 milliard de dollars

Les deux protagonistes annoncent la signature d’un « accord de fusion définitif » le 5 août. Il est prévu que Colin Angle reste le CEO d’iRobot. 

Le montant est de 61 dollars par action, soit une valorisation de 1,7 milliard de dollars. Amazon compte payer cette somme en cash uniquement. 

Comme toujours, cette opération est soumise à l’approbation des autorités compétentes ainsi que celle des actionnaires d'iRobot.

Edge 104 disponible avec un mode de sécurité renforcé

Nouvelle version dans le canal stable pour Edge, qui passe à la version 104. Sa plus grosse nouveauté est un mode de sécurité renforcé, à activer dans les options.

Le mode est optionnel car il peut provoquer des problèmes d’affichage sur les sites visités. Disponible en trois réglages – Basique, Usage normal et Strict – il étale ses fonctions sur un nombre croissant de sites, des moins visités aux plus fréquentés. En Strict, tous les sites sont concernés.

Microsoft recommande le mode basique pour la plupart des utilisateurs. L’un des effets étant la coupure de la compilation JIT (just-in-time), il peut effectivement y avoir des soucis dans le rendu, voire dans les fonctions des sites. Le mode va également puiser dans Windows d’autres protections, comme Hardware Enforced Stack Protection, Arbitrary Code Guard (ACG) et Control Flow Guard (CFG).

Ce mode s’accompagne de deux options. D’abord une liste blanche pour qu’Edge n’applique pas les protections sur ces sites. L’autre permet de toujours activer le réglage Strict quand on ouvre une fenêtre InPrivate, le mode de navigation privée maison.

L’autre ajout d’Edge 104 est la possibilité d’importer les données de Chrome sans que ce dernier soit installé. Edge permet de se connecter au compte Google pour récupérer les données et aboutir au même résultat.

Meta lance son BlenderBot 3, sa nouvelle « IA » conversationnelle

Nouvelle version du bot conversationnel BlenderBot chez Meta, qui prévient : même s'il s’agit clairement d’une amélioration, il n’est pas encore au niveau d’un humain. Dans le cas contraire, on imagine que l’annonce aurait été accompagnée d’une pluie de confettis.

Si l’on en croit les statistiques fournies par Meta, l’amélioration est de 31 % sur les tâches conversationnelles. Il est « deux fois plus instruit », se trompe 47 % moins souvent et ne se montre plus grossier « que » dans 0,16 %. Des barrières ont été intégrées pour l’empêcher de générer des remarques biaisées ou offensantes.

BlenderBot 3 sait mieux mixer les capacités comme la personnalité, l’empathie et les connaissances. Il cherche également sur le web pour obtenir d’autres éléments de réponse.

Un test est disponible, mais est réservé aux internautes américains. Les commentaires réalisés par les testeurs aideront comme d’habitude à augmenter la précision.

OneNote va enfin recevoir une fonction dictée vocale

Plus d’une personne en sera étonnée, mais OneNote, conçue pour la prise de notes rapide, ne permet pas de dicter un texte. Les applications mobiles peuvent sans problème s’appuyer sur les capacités inhérentes d’Android et iOS, mais les moutures web et Windows n’en ont pas.

Microsoft diffuse actuellement dans la version bêta (Office Insiders) la fonction Dicter pour ces deux versions. Le nouveau bouton apparaît tout à droite du ruban principal. Une fois que l’on a cliqué dessus, on commence à parler.

La fonction prend en charge une cinquantaine de langues, dont certaines en préversion. Toutes les fonctions basiques de mise en forme sont supportées. Pour stopper la dictée, il suffit de dire « Arrêter la dictée » ou de cliquer à nouveau sur le bouton. Des options permettent de définir certaines préférences, comme la ponctuation automatique ou le filtrage de phrases « sensibles ».

Attention, en plus d’avoir un micro, il faudra une connexion internet. Le traitement est en effet assuré par les serveurs de Microsoft, donc soumis à sa déclaration de confidentialité.

Seagate a expédié 631 Eo de disques durs en un an, les HDD « 30+ To » en HAMR arrivent

En marge de la présentation de son bilan financier, le constructeur donne quelques chiffres (page 9 de ce PDF) sur les expéditions de ses disques durs.

Au quatrième trimestre de son année fiscale 2022 (qui s’est terminée le 1er juillet), ce sont ainsi pas moins de 154,6 Eo (soit 154 600 Po ou encore 154 600 000 To). C’est stable sur le trimestre et en petite hausse de 1 % sur un an. Sur l’année le total monte à 631 Eo. 

Le fabricant donne également la capacité moyenne de ses disques durs : 7,8 To, en hausse de 15 % sur trois mois et de 43 % sur un an.

Enfin, il est question de l’arrivée des disques durs HAMR de 30 To et plus d’ici les douze prochains mois.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !