LeBriefdu 4 juillet 2022
Wi-Fi dans les 5 GHz : l’Arcep consulte sur un projet de décision pour augmenter les usagesCrédits : shutter_m/iStock.Thinkstock

Le régulateur des télécoms rappelle que les systèmes d’accès sans fil « font l’objet d’une autorisation générale. À cet effet, ces systèmes utilisent des fréquences non spécifiquement assignées à leur utilisateur, sans garantie de protection et sous réserve de non-brouillage ».

Le cadre réglementaire actuel permet l’usage dans les bandes de fréquences de 2,4 GHz (de 2400 à 2483,5 MHz), 5 GHz (5150-5 350 MHz et 5470-5725 MHz) et enfin 6 GHz (5945 à 6425 MHz) depuis peu. Le projet de décision du jour concerne les fréquences existantes dans la bande des 5 GHz, ce n’est donc pas l’ouverture de nouvelles fréquences.

Le gendarme des télécoms explique que « le cadre réglementaire européen de la bande 5 GHz a récemment été révisé par la décision d’exécution (UE) 2022/179 de la Commission européenne en date du 8 février 2022 […] Si précédemment l’usage de la bande 5150-5250 MHz était restreint à l’intérieur des bâtiments, sa révision permet d’étendre l’usage à l’intérieur des trains et véhicules routiers et fixe les conditions techniques pour une utilisation extérieure limitée en protégeant d’autres utilisations existantes ».

Le projet de décision de l’Arcep s’inscrit dans ce cadre. Les principales nouveautés sont les suivantes :

  • « utilisation de la bande 5150-5250 MHz en intérieur incluant les installations à l’intérieur des véhicules routiers, des trains et des aéronefs avec une puissance limitée à 200 mW (p.i.r.e.), sauf pour les installations à l’intérieur des wagons de train et pour les installations à l’intérieur  de véhicules de route pour lesquelles la puissance est limitée à 40 mW.
  • utilisation limitée en extérieur de la bande 5150-5250 MHz incluant l’utilisation de la bande 5170-5250 MHz par des systèmes d’aéronefs sans équipage à bord (max 200 mW).
  • utilisation de la bande 5250-5350 MHz uniquement à l’intérieur des bâtiments avec puissance limitée à 200 mW (p.i.r.e.). L’utilisation en extérieur ou à l’intérieur des véhicules, trains et aéronefs n’est pas autorisée.
  • utilisation de la bande 5470-5725 MHz en intérieur et en extérieur avec puissance limitée à 1 W (p.i.r.e.). L’utilisation à l’intérieur des wagons de train ou des véhicules de route ainsi que pour les drones n’est pas autorisée ».

La consultation se résume à une unique question : « Quelles sont vos observations sur ce projet de décision ? ». Les personnes intéressées ont jusqu’au 30 août 2022 à 18h00 pour faire leurs retours. Certaines réponses seront publiées. 

Amazon Prime accepte d'abandonner ses « dark patterns » en Europe

« À la suite d'un dialogue avec la Commission européenne et les autorités nationales de protection des consommateurs, Amazon s'est engagé à mettre ses pratiques d'annulation en conformité avec les règles de consommation de l'UE », révèle un communiqué de presse de la Commission européenne :

« La plate-forme permettra aux consommateurs de l'UE et de l'EEE de se désabonner d'Amazon Prime en seulement deux clics, à l'aide d'un "bouton d'annulation" visible et clair. Ce changement était nécessaire pour se conformer aux règles de l' UE sur la protection des consommateurs et, en particulier, à la directive sur les pratiques commerciales déloyales. »

Cette décision fait suite à une plainte initiée en janvier 2021 par l'Organisation européenne des consommateurs (BEUC), le Conseil norvégien des consommateurs et le dialogue transatlantique des consommateurs : 

« Les pratiques d'annulation signalées consistaient en un grand nombre d'obstacles à la désinscription, notamment des menus de navigation compliqués, une formulation biaisée, des choix déroutants et des coups de pouce répétés. Amazon s'est maintenant engagé à améliorer sa politique d'annulation et mettra en œuvre les changements à partir d'aujourd'hui. »

Riot Games commencera à enregistrer les discussions vocales à compter du 13 juillet

L’éditeur, à qui l'on doit notamment League of Legends et Valorant, commencera à enregistrer les communications vocales sur ses jeux à compter du 13 juillet. Il en avait déjà annoncé l’intention en avril 2021.

Pour autant, Riot ne va pas faire d’enregistrements nominatifs pour l’instant. L’entreprise veut dans un premier temps entraîner ses algorithmes de recherche pour vérifier qu’ils sont à la hauteur de la tâche.

Quelle tâche ? Donner la chasse aux comportements perturbateurs. C’est presque devenu une constante dans les titres du studio, le langage y est volontiers fleuri et de nombreux comportements sont jugés toxiques. Au point qu’il a décidé de prendre lui-même les choses en main.

À terme, les algorithmes doivent permettre de retrouver les auteurs d’insultes et autres comportements jugés intolérables, mais uniquement sur la base de signalements d’autres joueurs.

Cette phase d’enregistrement prend uniquement place en Amérique du Nord et en anglais pour l’instant. Une phase bêta est prévue plus tard dans l’année.

Teams : traductions intelligentes sur mobile et fenêtre séparée pour les contenus partagés

Microsoft travaille actuellement à deux fonctions pratiques, l’une à destination de la version mobile pour Android et iOS, l’autre pour les versions de bureau et web.

La première est une traduction intelligente, qui est simplement une évolution de la fonction déjà existante. Mais au lieu de choisir quoi et comment traduire, il y aura détection d’un texte n’étant pas dans la langue d’origine et proposition de traduction dans cette dernière.

La seconde est une capacité demandée par une partie des utilisateurs depuis un moment : pouvoir extraire dans une fenêtre séparée les contenus partagés pendant une réunion. On imagine que la fenêtre fonctionnerait de la même manière que pour les conversations, que l’on peut aussi afficher séparément.

Si l’on en croit Microsoft, ces fonctions seraient prévues pour août. Mais comme le signale Neowin qui a repéré ces informations, ces dates ne sont pas toujours à prendre au pied de la lettre. Nos confrères rappellent que le mode sombre pour la version web de Word est indiqué comme disponible depuis un mois, alors qu’il n’est pas déployé.

Il trafique de la drogue sur le darknet, mais laisse ses empreintes sur des enveloppesCrédits : NicoElNino/iStock

Six prévenus ont été condamnés aux termes de deux jours de procès à Rouen pour leur implication dans un trafic de stupéfiants sur le darknet, rapporte Paris Normandie.

L'affaire remonte à une interception de 1,5 kg d'ecstasy aux États-Unis, en avril 2020. Le courrier semble provenir de Nantes, et le FBI contacte la gendarmerie. Les enquêteurs estiment que « plus de 60 kg de drogues de synthèse » aurait été expédiée « en France mais aussi en Australie, au Sri Lanka, aux États-Unis et dans bien d’autres pays ».

Le trafic « aurait généré des millions d’euros de chiffre d’affaires, certains prévenus ayant des comptes en bitcoins dépassant le million d’euros ».

Las : l'homme de 37 ans chargé de stocker la marchandise avait « déjà été condamné - comme d’autres prévenus - pour des infractions à la législation sur les stupéfiants » et, « peu prudent, laissé des empreintes sur certaines enveloppes ».

« Passionné de bitcoins », un jeune homme de 28 ans aurait de son côté été contacté « pour vendre des produits stupéfiants via le darknet. MDMA, ecstasy, kétamine, cocaïne, LSD, cannabis » sur le darknet.

Ces deux principaux prévenus, qui déclaraient être des « employés » du réseau, ont écopé de 5 et 6 ans de prison, « ainsi qu'à de très fortes amendes ». Quatre autres « petites mains » à des peines allant de 12 mois de prison avec sursis à trois ans de détention.

L’ESA Impact du second trimestre 2022 est en ligne

Pour cette édition, l’Agence spatiale européenne explique qu’elle a « deux astronautes de l’ESA sur la Station spatiale internationale, le symposium Planète vivante et un incroyable gros plan du Soleil ».

Cette édition fait une vingtaine de pages et propose donc une rétrospective des points importants des trois derniers mois. 

L’horloge parlante laisse sa place à heurelegalefrancaise.fr, de l’Observatoire de Paris

L’horloge parlante avait été lancée en 1933 par l’Observatoire de Paris justement. Orange en était en charge jusqu’à récemment : « après de bons et loyaux services, le service officiel de l’horloge parlante d’Orange, accessible depuis tout le territoire national via le 3699, sera arrêté le 1er juillet 2022 ».

« Désormais, l’heure légale française se rend accessible via internet, à travers le site de référence : heurelegalefrancaise.fr », explique l’Observatoire. Ce dernier rappelle que, par décret n°2017-292 du 06 mars 2017, « il est chargé d’établir le temps légal français. En son sein, le service des Références Nationales de Temps (RNT) du LNE-SYRTE génère l’échelle de temps de référence pour la France, UTC(OP), aussi dénommée "temps légal de base" ».

La NASA prévoit le lancement d’Artemis I (SLS) entre le 23 août et le 6 septembre

Le 20 juin, l’Agence spatiale américaine bouclait un test important avec sa fusée SLS, une étape indispensable avant un premier lancement.

La NASA avait présenté en mai pas moins de six fenêtres de tir différentes sur la seconde moitié de l’année. Lors d’une interview à Ars Technica, Jim Free (un haut responsable de l’Agence) a donné des précisions : la NASA prévoit un lancement sur la seconde fenêtre, s'étalant du 23 août au 6 septembre.

Il s’agit pour rappel du premier lancement grandeur nature pour le programme Artemis, qui doit signer le retour des humains sur la Lune. Cette mission comprend une sonde sans membre d’équipage, qui fera un aller-retour jusqu’à une orbite lunaire.

Synology DS1522+ : cinq baies, CPU AMD Ryzen R1600, le 10 Gb/s toujours en option

Comme son nom l’indique, il s’agit d’une évolution du DS1520+, avec un gros changement en son sein : le Celeron J4125 laisse sa place au Ryzen Embedded R1600 (à ne pas confondre avec le Ryzen 5 1600). Il y a toujours 8 Go de mémoire, mais sous la forme de 2x4 Go au lieu de 1x 8 Go. 

Le NAS dispose toujours de quatre ports RJ45 GbE, 2x USB 3.2 Gen 1 et 2 eSATA pour brancher des unités d'expansion DX517 et ainsi ajouter jusqu’à 2x 5 emplacements. Enfin, un emplacement PCIe Gen 3 x2 est présent pour ajouter, par exemple, une carte réseau 10 Gb/s. Dommage que cette fois encore le fabricant fasse l’impasse sur au moins le multi-GIG.

La fiche technique complète du DS1522+ se trouve par ici. On le trouve d’ores et déjà chez les revendeurs, à partir de 775 euros chez LDLC par exemple, soit le même prix quasiment que le DS1520+.

Rendez-vous les 12 et 13 octobre pour l'atelier « Le CERN et l'environnement »

L’Organisation essaye de limiter son empreinte environnementale au fils des années, via une stratégie sur trois axes : « diminuer l'impact du Laboratoire sur l'environnement ; réduire la consommation d'énergie et accroître la réutilisation de l'énergie ; et développer des technologies aidant la société à préserver la planète ».

Elle donne donc rendez-vous les 12 et 13 octobre pour faire « un point sur les nombreuses initiatives en faveur de l'environnement réalisées ou en cours de réalisation au CERN, afin d'offrir une vision d'ensemble et une meilleure compréhension des actions menées ».

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !