Galaxy Note7 : le plan de recyclage de Samsung prévoit d'en reconditionner certains

Ménage de printemps avec l'annonce de demain 10
Accès libre
image dediée
Smartphones
Sébastien Gavois

Alors que l'annonce du nouveau smartphone Galaxy (très probablement le S8) est prévue demain, Samsung dévoile enfin son plan pour recycler ses Galaxy Note7. Il est question de récupérer des composants et des matériaux précieux, mais aussi d'en reconditionner certains.

Le lancement du Galaxy Note7 de Samsung aura été chaotique, et c'est peu de le dire. Quelques jours après avoir été mis en vente, le fabricant battait le rappel en raison d'un risque de batterie explosive. Le constructeur demandait à ses clients de ne plus le charger ni l'utiliser. Un programme d'échange a même été mis en place.

Des millions de Galaxy Note7 dans les entrepôts, Greenpeace monte au créneau

Alors que les clients commençaient à recevoir la nouvelle version du Galaxy Note7, cette mouture faisait parler d'elle, car certains smartphones prenaient feu alors qu'ils devaient corriger le problème. En octobre Samsung décida finalement de jeter l'éponge et d'arrêter la production. Afin de pousser les derniers récalcitrants à retourner leur Galaxy Note7, Samsung a limité la charge à 30 % avant de la bloquer. Au début de l'année, il présentait les conclusions de son enquête et pointait du doigt deux causes distinctes aux problèmes, une pour chaque version du Galaxy Note7.

En filigrane, une question restait en suspens : que va faire le constructeur de ses Galaxy Note7 flambant neufs, mais inutilisables en l'état ? Le sujet est sensible pour Greenpeace, qui profitait du MWC de Barcelone pour se faire entendre.

L'association avait en effet déployé des banderoles sur le bâtiment de la conférence et s'était invitée à l'événement pour placer son slogan : « réutiliser, recycler, repenser ». Au total, il serait question de près de 4,3 millions de smartphones tout de même.

Un plan de recyclage en trois points

Un mois plus tard, Samsung sort enfin du silence. Le constructeur explique qu'il a défini « trois principes pour s'assurer que les appareils Galaxy Note7 sont recyclés et traités de manière écologique » :

  • Les composants récupérables doivent être détachés pour être réutilisés.
  • L'extraction des métaux doit être effectuée en utilisant des méthodes respectueuses de l'environnement.
  • Les smartphones peuvent être utilisés comme des téléphones reconditionnés ou de location le cas échéant.

Samsung affirme donc qu'il fera extraire certains composants comme les caméras et certaines puces par des sociétés spécialisées afin de les réutiliser lors de la production de prototypes par exemple. Pour les parties qu'il ne sera en mesure de réutiliser, les matériaux précieux (cuivre, or, nickel, argent, etc.) seront extraits en passant par « des entreprises respectueuses de l'environnement et spécialisées dans de tels processus ».

Une version revue et corrigée du Galaxy Note7 sera de retour sur certains marchés

Concernant le dernier cas, Samsung explique que « la mise en place dépendra des consultations avec les autorités réglementaires et les opérateurs, ainsi qu'en fonction de la demande locale ». Les marchés visés ainsi que les dates de sortie seront précisées dans un second temps, ajoute l'entreprise.

Le fabricant ne donne pas contre aucun détail sur les modifications qui seront effectuées avant le retour en vente et/ou location des Galaxy Note7. On peut se douter que des ajustements seront a minima effectués sur la batterie, qui sera certainement d'une moindre capacité, mais ce n'est pas tout.

D'après nos confrères de The Verge qui ont pu obtenir des précisions de la part d'un porte-parole de Samsung, tous « les détails du produit, y compris le nom, les caractéristiques techniques ainsi que la fourchette de prix seront annoncés lorsque le smartphone sera disponible ».

Les États-Unis ne seront pas concernés, mais rien n'est précisé concernant l'Europe. Pour rappel, Samsung propose en France un programme de location de smartphone baptisé Up2You, mais pour les Galaxy S7 et S7 Edge uniquement.

Greenpeace se félicite de cette décision

« C'est une excellente nouvelle » indique Greenpeace sur l'un de ses blogs. L'association se félicite également que Samsung s'engage à participer à la recherche européenne sur « le développement de nouvelles méthodes de traitement respectueuses de l'environnement », mais attend tout de même de voir quelle forme cela prendra dans la pratique :

Expédier les affaires courantes avant l'annonce des Galaxy S8 (Plus) ?

Hasard ou non du calendrier, cette annonce intervient juste avant l'annonce du nouveau smartphone haut de gamme de Samsung, qui sera certainement un Galaxy S8. C'est en effet demain que le fabricant tiendra sa conférence Unpacked 2017, dès 17h en direct de New York. Samsung espère probablement éviter de revivre la situation du MWC de Barcelone et pouvoir ainsi se concentrer sur ses terminaux.

À quelques heures de l'annonce, les fuites sont nombreuses, que ce soit sur les caractéristiques techniques ou le design de ce que seraient les Galaxy S8 et S8 Plus. Le premier disposerait ainsi d'un écran incurvé Super AMOLED de 5,8 pouces, contre 6,2 pouces pour son grand frère ; avec une définition de 2960 x 1440 pixels dans les deux cas, soit un ratio de 18,5:9 relativement proches de celui du LG G6 (18:9).

Deux variantes seraient de la partie au niveau matériel : la première avec un SoC Exynos 8895, la seconde avec un Snapdragon 835. Dans les deux cas, on retrouverait 4 Go de mémoire vive, 64 Go de stockage UFS 2.0, un lecteur de carte microSDXC (jusqu'à 256 Go), un port USB Type-C, un lecteur d'empreintes digitales sur le dos, etc.

Côté logiciel, les Secure Folder (dossiers sécurisés) de feu le Galaxy Note7 seraient proposés, comme c'est déjà le cas sur les Galaxy S7 depuis une mise à jour le mois dernier. De nombreuses photos ont également fuité sur Twitter, notamment via le compte généralement bien renseigné d'Evan Blass :

La batterie du Galaxy S8 serait de 3 000 mAh, contre 3 500 mAh pour le S8 Plus. Côté tarif, il serait question de 799 euros pour le premier et de 899 euros pour le second, avec Android 7.0 aux commandes. Un dock serait proposé en option afin de transformer son smartphone en ordinateur, ce qui n'est pas sans rappeler la fonctionnalité Continuum de Microsoft. Son prix : 149 euros.

Dans tous les cas, il faudra maintenant attendre demain 17h pour en avoir la confirmation.


chargement
Chargement des commentaires...