Guerre des ondes : les réalisations et faits marquants de la « gardienne du spectre »

 À défaut de la Galaxie…
Mobilité 2 min
Guerre des ondes : les réalisations et faits marquants de la « gardienne du spectre »
Crédits : triloks/iStock

L’ANFR publie son bilan 2020 sur le terrain des ondes. Un vaste sujet qui touche évidemment les télécommunications – téléphonie mobile et Wi-Fi –, mais aussi les prévisions météo et voitures connectées. Les changements étaient nombreux et d’autres se préparent en coulisses sur ce « bien immatériel de l’État ».

L'Agence nationale des fréquences (ANFR) a récemment mis en ligne son rapport annuel de 2020, qui est l’occasion de faire le point sur ses nombreuses activités. Il commence comme souvent par quelques chiffres.

Agents, radioamateurs et nouveaux services

L’Agence emploie 292 agents avec un budget « exécuté » de 39,3 millions d’euros, dont 23,567 millions pour la masse salariale. Ce chiffre est en baisse par rapport à 2019 où il était question de 24,211 millions d’euros.

« Cette évolution s’explique par la crise de la Covid-19 qui a notamment retardé plusieurs recrutements, entrainant une baisse de l’enveloppe globale des salaires versés et des contributions patronales s’y rapportant », se justifie l’Agence. Cela n’empêche pas une hausse de certaines missions, notamment les mesures du DAS des smartphones avec une augmentation de 30 % environ des vérifications, comme demandée par le gouvernement.

En 2020, on comptait 13 956 opérateurs enregistrés comme radioamateurs (13 609 en 2019) pour 391 radio-clubs actifs (376 en 2019) et 1 097 stations répétitrices (1 052 en 2019). L'ANFR rappelle que « depuis janvier 2019, seuls les droits d’inscription à l’examen du certificat radioamateur sont payants. Une fois obtenu le certificat radioamateur, ce loisir peut s’exercer librement, sans paiement de taxes annuelles comme c’était le cas auparavant ».

Lui aussi a été perturbé par la crise sanitaire, avec moins d'inscriptions, mais « le taux de réussite à l’examen radioamateur s’est amélioré et a atteint un taux de 70 % avec 154 reçus (59 % 2019) ». L'agence a travaillé à un nouveau téléservice permettant « au radioamateur d’accéder à son dossier et de transmettre des documents ». 

5G : de la CMR 2015 au lancement, en passant par les fake news

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !