Les travaux du CEA sur la 6G (140 GHz), avec des « surfaces réfléchissantes intelligentes »

Parfait pour les miroirs connectés ?
Mobilité 3 min
Les travaux du CEA sur la 6G (140 GHz), avec des « surfaces réfléchissantes intelligentes »
Crédits : Sutad Watthanakul/iStock

En Europe, pas moins de neuf projets sont en cours sur la 6G sous la houlette de la 5G PPP. But avoué : « ne pas se laisser devancer par la Chine ». Le CEA, coordinateur de l’un d’entre eux, dévoile des détails techniques et présente ses travaux, notamment sur une « antenne orientable électroniquement ».

La 5G est désormais disponible un peu partout dans le monde, y compris en France depuis quelques mois. Il s'agit encore bien souvent de 5G NSA (Non Stand Alone), qui repose sur un cœur de réseau 4G, la 5G SA (StandAlone) n'étant attendue que dans un second temps, notamment dans l’Hexagone.

L'étape d'après est déjà connue : le passage à la 6G. Ces standards étant établis pour une dizaine d'années, les travaux de recherche et de prospective sur les usages commencent bien en amont. Nous en sommes encore à ce stade pour le prochain standard (Release 21) qui n'est pas attendu avant 2030.

3GPP Release Calendrier 6G
Crédits : 3G4G

Les annonces se succèdent, l’Europe a neuf projets sur le feu…

Les choses se précisent peu à peu. LG était l’un des premiers à évoquer le sujet de la 6G dès le début de l’année 2019, suivi quelques mois plus tard par Huawei ; mais sans entrer dans les détails à chaque fois. Mi-2020, Samsung passait la seconde avec un livre blanc et des détails techniques sur sa vision et ses travaux autour de la 6G.

L’Europe aussi se mobilise : fin 2020, Nokia et Ericsson prenaient la tête de Hexa-X, un projet de recherche sur la prochaine génération de téléphonie mobile. La 5G Infrastructure Public Private Partnership (alias 5G PPP) – initiative commune entre la Commission européenne et l’European Information and Communication Technologies (ICT) – référence pas moins de neuf autres projets sur son site, dont la durée varie entre 30 et 42 mois.

RISE-6G, coordonné par le CEA

La France est impliquée dans les deux tiers d'entre eux. Le Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) participe aux initiatives Hexa-X et Dedicat-G. Il est également le coordinateur de RISE-6G (Reconfigurable Intelligent Sustainable Environments for 6G Wireless Networks).

D’autres acteurs, comme Orange, sont partie prenante de plusieurs projets (MARSAL, Hexa-X, Dedicat-6G et Rise-6G). L'opérateur agit également au sein des différents groupes de travail visant à définir le standard.

6G 5GPPP

RISE-6G a officiellement été lancé le 1er janvier 2021. Il comprend des industriels (NEC, Orange, Telecom Italia), des universités (Göteborg, Aalborg, Athènes et Notthinham), des centres de recherches (CEA, CNRS, Consorzion Nazionale Interuniversitario Italiano) et d’autres partenaires comme la SNCF et le Centro Ricerche Fiat.

« Pour l'Europe, il s'agit de rester dans la course et de ne pas se laisser devancer par la Chine dans le développement de ce nouveau standard », explique le CEA. 

Débit multiplié par 1 000, latence divisée par 10 

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !