#Flock garde ses distances

Mais n'oubliera pas de changer d'heure 32
Accès libre
image dediée
Dessins

Comme chaque samedi à 13h37, Flock pose son regard acide sur l'actualité dans le domaine numérique. Il publie ainsi une chronique regroupant cinq ou six dessins en rebond sur nos articles.

Ce week-end, on change d'heure ! Une actualité qui sera sans doute éclipsée par la prolongation du confinement jusqu'au 15 avril prochain, annoncée hier. Pour les semaines à venir, veillez donc à bien disposer des derniers justificatifs en date, et à rester chez vous le plus possible. Attention : en cas de non respect des règles et de récidive, les peines ont été alourdies.

Pendant cette période, le gouvernement dit faire au mieux pour assurer la continuité pédagogique, préserver entreprises et salariés, assurer des bilans réguliers. Avec parfois quelques ratés, mais qui sont l'occasion de réviser nos basiques, notamment sur la façon dont est conçu l'internet mondial alors que certains l'imaginaient menacé par Disney+.

Pendant cette période, n'hésitez d'ailleurs pas à parcourir nos nombreux articles de fond. Dès la semaine prochaine, nous commencerçons d'ailleurs à diffuser dans nos colonnes certains de ceux qui avaient été publiés au sein de notre premier magazine. Vous pouvez au passage décider de soutenir d'ores et déjà le numéro 2, actuellement en précommande.

Nous avons d'ailleurs déjà diffusé le fichier vous permettant de réaliser notre fameux Harougami !

Cette chronique est financée grâce au soutien de nos abonnés. Vous pourrez la retrouver en accès libre dès la semaine prochaine, comme toutes les précédentes publications de Flock dans nos colonnes.

  • Confinement en France : téléchargez la nouvelle attestation de déplacement
  •  Covid-19 : dans le Haut-Rhin, les chiffres officiels à l’épreuve des avis de décès
  • Non-respect du confinement : jusqu'à 6 mois de prison pour les multirécidivistes
  • Continuité pédagogique : des créneaux horaires pour « sauver » les ENT des collèges et lycées
  • #StayTheFuckHome : et si Netflix « spoilait » ses séries à ceux qui sortent

chargement
Chargement des commentaires...