« Bâtir et promouvoir une souveraineté numérique », via l’éducation et la formation

C’est pas gagné…
Tech 2 min
« Bâtir et promouvoir une souveraineté numérique », via l’éducation et la formation
Crédits : skynesher/iStock

Philippe Latombe vient de rendre son rapport baptisé « Bâtir et promouvoir une souveraineté numérique nationale et européenne ». Cette souveraineté passe par plusieurs axes de développement, dont l’éducation et la formation sur lequel nous revenons en détail aujourd’hui.

« La formation aux compétences numériques doit être l’un des piliers d’une politique de souveraineté numérique. Chaque citoyen ne peut en effet rester maître de ses choix et vigilant face aux risques, que s’il maîtrise les codes du cyberespace », affirme à juste titre le rapport, en s‘appuyant sur des propos d’Édouard Geffray, conseiller d’État et directeur général de l’enseignement scolaire.

L’importance (grandissante) du numérique dans notre société

C’est finalement l’application au numérique du précepte d’Auguste Comte : « il faut savoir pour prévoir et prévoir pour pouvoir ». C’est d’autant plus important que le savoir numérique devient « un élément de plus en plus différenciant sur le marché du travail, et dans la compétition économique entre les États ».

L’Europe ne dispose pas de géant du Net contrairement à l’Amérique et l’Asie (on parle des GAFAM et BATHX). C’est un handicap certain : ils sont de « prodigieux outils aptes à abolir les distances et à rapprocher les êtres humains, innovations et vecteurs de progrès dans de très nombreux secteurs, ce sont aussi des sources potentielles de surveillance, de polarisation du débat public voire d’attaques d’un nouveau genre », expliquait un autre rapport d'information.

Une partie de celui rédigé par le député Philippe Latombe se demande donc comment « bâtir une souveraineté numérique nationale et européenne », chantier qui passe aussi par la formation des enfants et des adultes. De nombreux intervenants ont été interrogés, mais certaines personnalités politiques pourtant importantes n’ont pas souhaité répondre, nous relate Philipe Latombe. Le rapport dresse malgré tout une liste de propositions.

Notre analyse du rapport Bâtir et promouvoir une souveraineté numérique nationale et européenne :

Il faut « juste » garder nos talents

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !