Apple veut son Netflix de la presse, l'occasion d'une loi Bichet du numérique ?

Chiche ? 23
En bref
image dediée
Crédits : anouchka/iStock
FAI
David Legrand

Après Google, au tour d'Apple de montrer son intérêt pour la presse payante. Son appétit passerait par une offre groupée, issue du rachat de Texture outre-Atlantique. Une excellente occasion pour le secteur de penser l'organisation de sa distribution numérique.

Selon Bloomberg, Apple aurait décidé de profiter du rachat de Texture, pour proposer à terme un abonnement à de nombreux titres de presse. Pour rappel, Texture propose l'accès à 200 titres de presse pour 9,99 dollars par mois, à la manière de SFR Presse en France. Le lancement pourrait passer par une mise à jour d'Apple News l'année prochaine.

La composition exacte du bouquet reste à définir, mais cela montre que les géants américains misent de plus en plus sur la presse payante, pour générer de nouveaux revenus issus de services qu'ils contrôlent.

De quoi tenter de reproduire le modèle de Spotify ou de Netflix adapté à ce marché, assez particulier. En effet, du fait de l'importance de la presse dans l'information du citoyen, des garde-fous devraient être pris pour s'assurer que des partenariats commerciaux et autres mécaniques visant à attirer artificiellement une forte audience ne vont pas profiter aux uns, aux dépens des autres.

Apple News, comme Google News avant lui, est d'ailleurs déjà très critiqué sur ce terrain. Alors que la loi Bichet (voir notre dossier) pourrait être retravaillée dans le courant de l'année, il serait bon de repenser les choses de manière plus globales. Pourquoi pas en envisageant dès maintenant des obligations de loyauté et d'égalité des plateformes numériques, plus poussée que la loi Lemaire, plutôt que d'envisager une nouvelle SPRD pour gérer un droit voisin des éditeurs comme le souhaitent certains ?

D'autant que la distribution de la presse papier pourrait être en partie régulée par l'ARCEP, déjà en charge de certaines questions postales. C'est l'une des recommandations d'un récent rapport parlementaire. Étant donné les travaux très avancés de l'autorité en matière de neutralité des plateformes et des appareils, ce serait sans doute un choix idéal pour préparer l'accompagnement de la baisse du papier, en même temps que la montée en puissance du numérique.

Pour rappel, Google a de son côté annoncé sa News Initiative qui consiste à proposer un abonnement simplifié à travers ses résultats de recherche notamment, aux éditeurs. Plusieurs sont soutenus par son fonds consacré à la presse pour tenter l'aventure, notamment en France.


chargement
Chargement des commentaires...