FF 91, HoloActive, Portal : au CES de Las Vegas, le futur de la voiture se prépare

Et oui, la voiture passe au selfie ! 33
En bref
image dediée
Crédits : olm26250/iStock
Nouvelle Techno CES
Par
le mercredi 04 janvier 2017 à 10:00
Sébastien Gavois

De nombreux constructeurs automobiles se sont donnés rendez-vous à Las Vegas. Les annonces fusent tous azimuts sur les voitures connectées et/ou électriques, ainsi que sur les interfaces de navigation. Tour d'horizon avant l'ouverture du salon.

Comme les années précédentes, le CES de Las Vegas sera l'occasion pour les fabricants de voitures de présenter leurs nouveautés. À l'instar du Mondial de l'Automobile de Paris (voir notre compte rendu), il sera notamment question de voitures électriques et/ou autonomes, mais aussi de nouvelles interfaces. Alors que les constructeurs sont en train de finaliser leurs stands, les premières annonces arrivent déjà.

Portal : un concept de voiture électrique qui mise sur la modularité...

Le groupe Fiat Chrysler Automobiles (FCA) présente un concept de ce que pourrait être la voiture du futur : Portal. Elle est annoncée comme étant « le transport familial de la prochaine génération conçu par des "millenials" pour les "millenials" ». Ses lignes ne sont pas sans rappeler celles d'un monospace (même si FCA ne parle pas directement de ce type de placement) avec un agencement intérieur qui mise sur la modularité.

Il s'agit d'un véhicule électrique avec une autonomie annoncée de 400 km et un système de charge rapide permettant de récupérer 250 km d'autonomie en moins de 20 minutes affirme FCA. Comme c'est la mode en ce moment, elle propose une conduite autonome de niveau 3, qui pourrait être mise à jour vers le niveau 4. Suivant les cas, le volant pourra alors rentrer dans le tableau de bord pour libérer de l'espace autour du conducteur.

Ford PortalFord PortalFord Portal

... et le côté social avec des profils pour les occupants du véhicule

Le côté social est largement mis en avant par le fabricant qui explique que la voiture « vous connait » et dispose d'un profil pour chaque passager. Pour cela, elle fait appel à la reconnaissance faciale et vocale, et peut ainsi adapter la musique et certains réglages en fonction de chacun. Afin de « personnaliser » sa voiture, la couleur des bandes lumineuses autour des portes peut être ajustée selon les envies du moment. 

À l'intérieur, plusieurs fonctionnalités sont évoquées : Personnal Zoned Audio pour que le conducteur et les passagers puissent écouter de la musique différente, la présence de « plusieurs caméras pour la sécurité et le fun », notamment afin que les occupants puissent réaliser des... selfies. 

Plus qu'une annonce, il s'agit surtout pour FCA de montrer ce concept sur lequel il travaille depuis longtemps. Si un prototype était présenté durant la conférence, le constructeur s'est contenté de le faire rouler quelques mètres. Les portières n'ont par exemple jamais été ouvertes et aucune démonstration pratique n'a été faite.

Dans un registre différent, le groupe annonce du concret pour son système Uconnect : le passage à Android 7.0 (Nougat). Pour rappel, ce dernier comprend un écran de 8,4 pouces permettant d'accéder à différentes fonctionnalités de la voiture (GPS, musique, climatisation, téléphone, commandes vocales, etc.).

Faraday Future FF 91 : biométrie et finition intérieure haut de gamme

Au cours des derniers mois, Faraday Future a publié plusieurs petites informations sur sa voiture électrique, dont une course de vitesse face à quelques grandes marques (bien évidemment, le prototype est arrivé en tête à chaque fois, vidéo promotionnelle oblige).

Comme prévu, et un an après son surprenant prototype FFZERO1, le fabricant s'est enfin décidé à donner du concret lors d'une conférence de presse organisé hier à Las Vegas. Il a dévoilé la FF 91, une voiture électrique et autonome, présentée comme « la première de son espèce », qui vise les (riches ?) amateurs de technologie. Dans la pratique, elle n'est pas sans rappeler la Portal de FCA sur certains points.

La biométrie pour commencer : la FF 91 peut être ouverte et démarrée via un smartphone ou de la reconnaissance faciale, la clé n'est plus obligatoire. Sur le côté social également : la voiture enregistre les profils des personnes afin d'adapter la musique et la position du siège par exemple.

À l'intérieur, Faraday Future met en avant de grands volumes (comme pour la Portal) et des services pour améliorer le confort des passagers : sièges chauffants et massants, un toit panoramique, des vitres qui peuvent se teinter à la demande, etc.

FF 91

Une voiture électrique bardée de capteur avec conduite autonome

Le fabricant met également en avant la puissance de sa voiture : 1050 ch annoncés et la possibilité de passer de 0 à 60 mph (presque 100 km/h) en 2,39 secondes, ce qui la place en-dessous des Tesla Model X. Elle est équipée d'un moteur électrique avec une autonomie de 608 km selon la norme EPA ou 700 km selon celle du nouveau cycle européen de conduite (NEDC). 

Elle dispose d'un mode de conduite autonome. Pour cela, elle est équipée de 13 radars, 12 capteurs à ultrason, 10 caméras « HD » et un Lidar. Ce dernier est intégré d'une manière originale : il est placé dans le capot et sort lorsqu'il est utilisé.

La voiture peut ainsi se garer toute seule ou venir chercher son propriétaire à un point de rendez-vous. La démonstration sur scène à visiblement eu un peu de mal à se lancer et il a fallu s'y reprendre à plusieurs fois pour que la voiture exécute une manœuvre de démonstration de manière autonome.

Un système de réservation, une offre prioritaire à 5 000 dollars

Faraday Future ne donne aucun prix pour sa voiture et sur les moyens dont il dispose pour lancer sa production – et refuse de répondre aux questions à ce sujet –, mais cela n'empêche pas le fabricant de proposer un système de réservation en ligne. Vous pouvez passer par la voie traditionnelle et gratuite, ou bien opter pour un placement « prioritaire » en versant un dépôt de 5 000 dollars, entièrement remboursable.

Cela vous permettra également de mettre à jour votre réservation pour commander l'Alliance Edition qui sera proposé cet été, en édition limitée à 300 exemplaires. Elle sera livrée avec une interface personnalisée suivant vos goûts et disposera d'une « peinture rare », exclusivement disponible sur cette édition.

Une interface virtuelle HoloActive Touch chez BMW

BMW indique pour sa part qu'il présentera HoloActive Touch pendant le salon. Il s’agit d'une interface « virtuelle » entre le conducteur et le véhicule. Via des gestes de la main, le conducteur pourra ainsi interagir avec la voiture via des interfaces virtuelles. Le fonctionnement n'est pas détaillé, mais il semblerait que le pilote obtienne une « rétroaction tactile » lui indiquant que ses commandes ont bien été exécutées. Il faudra attendre les premières démonstrations au CES de Las Vegas pour en savoir davantange.

Pour rappel, durant l'été BMW a annoncé la signature d'un partenariat avec Intel et Mobileye (un fabricant de puces spécialisées dans le traitement des données, ancien partenaire de Tesla) afin de mettre au point une voiture autonome d'ici 2021. Le CES pourrait donc être le théâtre de quelques annonces sur le sujet de la part de l'un ou l'autre des partenaires de ce projet.

BMW HoloActive Touch

De nouvelles Fusion Hybrid autonomes en préparation chez Ford

De son côté, Ford profitera du CES pour présenter une nouvelle génération de voitures Fusion Hybrid autonomes. Celles-ci profitent d'une partie matérielle revue et corrigée avec des caméras et un Lidar qui permet au véhicule de « voir » à 360°. Cet ensemble permet de surveiller ce qui se passe dans un rayon de deux terrains de football dans toutes les directions affirme le constructeur.

Pour rappel, une version autonome de la Ford Fusion circule d'ores et déjà sur les routes américaines via une expérimentation de UberL'été dernier, le fabricant avait fait part de son intention de proposer des voitures autonomes (de niveau 4) dans le cadre d'une utilisation commerciale, et ce, dès 2021. 

Le constructeur ne s'arrête pas là et annonce également qu'il proposera une Mustang hybride et de nombreux autres véhicules électriques, dont au moins un SUV.

Une voiture Hyundai peut être contrôlé depuis Google Home

Le système Blue Link de Hyundai, qui permet de contrôler à distance une voiture (via des applications mobiles), est désormais compatible avec la borne connectée Google Home. Il est ainsi possible de déverrouiller les portes ou de démarrer votre voiture en le demandant à Google Home.

Cette interaction soulève néanmoins plusieurs questions, notamment liées à la sécurité : que se passe-t-il si des voleurs entrent dans la maison, demandent à Google Home d'ouvrir et de démarrer la voiture ?

D'autres constructeurs en embuscade

Quoi qu'il en soit, d'autres fabricants sont évidemment sur la brèche pour dévoiler leurs nouveautés autour des voitures, au sens large du terme. Nous serons sur place afin de vous informer des annonces et des tendances du salon de Las Vegas.


chargement
Chargement des commentaires...