CES 2017 : de grandes mutations à venir et une French Tech à l'heure de la présidentielle

Bref, ça va swinguer 17
image dediée
Crédits : David Legrance (Licence CC-BY-SA 3.0)
Finances CES

Alors que le CES de Las Vegas va ouvrir ses portes dans quelques heures, petit tour d'horizon de ce qui nous attend pour cette nouvelle édition du plus grand salon dédié aux nouvelles technologies.

Cette année, le CES fête ses 50 ans (dont 39 à Las Vegas). Ce salon, né en 1967, est devenu depuis la référence dans le domaine des nouvelles technologies, celui qui donne le « La » de l'année ou même de la décennie à venir. En effet, de nombreuses innovations qui ont changé le secteur y ont été dévoilées.

50 ans d'innovation et des chiffres qui font rêver (ou peur, c'est selon)

Bien entendu, tout n'est pas parfait à Las Vegas. Nous l'avons déjà évoqué mais le CES est une machine géante : plus de 230 000 m² d'exposition, près de 180 000 participants, 7 500 journalistes... et presque autant de communiqués de presse envoyés sur une période d'une semaine. 

D'ailleurs, cette année, ce ne sont pas moins de deux journées qui ont été consacrées aux conférences des uns et des autres avant même l'ouverture du salon. De quoi donner le tournis, user nos chaussures (et notre sommeil), mais aussi permettre d'avoir une première impression sur les tendances de cette nouvelle édition.

Le CES, un salon en mouvement

Et si l'on peut se retrouver rapidement perdu, il ne faut pas oublier que le CES est un salon qui a su grandir avec le secteur, en s'ouvrant à de nombreux marchés. Ainsi, chacun peut venir y chercher ce qu'il souhaite, et voir ce qu'il veut dans ce show à l'américaine sans équivalent. 

Passionnés de hardware, de domotique, d'objets connectés, de gadgets inutiles, de dispositifs médicaux plus ou moins farfelus, de smartphones, d'innovations proposées par les startups du monde entier ou même de voitures du futur... tous peuvent y trouver leur bonheur. 

Il est ainsi facile de ne voir le CES que de manière partielle, comme une redondance du MWC, de l'IFA, du Web Summit, du Computex ou du salon de l'automobile. Ce serait oublier qu'il arrive à être tout cela à la fois. 

Brosse ConnectéeRefaire pousser ses cheveux grâce au CES
La Capiltech', une vraie tendance de 2017 (oui, on en est là) - Crédits : Legrand David (licence: CC by SA 4.0)

2017 : une année de bouleversements, notamment dans le hardware

Bien entendu, on retrouve chaque année des évolutions assez fortes et des tendances qui permettent d'observer la direction générale du marché des nouvelles technologies. 2017 sera notamment marqué par une grosse activité du côté du hardware. AMD, Intel et NVIDIA annoncent de nombreuses nouveautés et renouvellent leur plateformes, Qualcomm passe au 10 nm, les cartes graphiques externes se renforcent, la réduction de la taille des machines s'accélère, etc. 

On note aussi la montée en puissance de la HDR, des évolutions des technologies ou des alternatives autour du Quantum Dot pour les TV, la robotique, la recherche de portables qui misent vraiment sur un rapport intéressant entre puissance et finesse, ou encore l'évolution des réseaux avec le Wi-Fi 802.11ad et les premières annonces importantes en approche sur la 5G (même si le MWC sera sans doute plus adapté à cela).

Assistants en tous genres, réalité virtuelle : vivre sa vie, c'est so 2016

Ce qui marque, c'est aussi la croissance de la zone dédiée au transport qui occupe désormais près de 10 % de la surface d'exposition, ce qui s'explique notamment par l'arrivée de voitures toujours plus liées à la technologie. Cela se retrouve de manière plus large dans la montée en puissance des solutions qui évoquent l'intelligence artificielle (pas toujours à raison) et autres assistants personnels.

Amazon, bien que n'étant pas présent sur le salon, semble d'ailleurs bien parti pour être l'un des acteurs phares de cette année avec la multiplication des intégrations d'Alexa (nous y reviendrons).

La réalité virtuelle, qui semblait être dans une phase « de retombée » devrait aussi être présente en force, cherchant à corriger ses premiers défauts : les câbles, la définition limitée, le manque d'accessoires. Chacun y va de sa petite solution pour tenter d'améliorer les choses en espérant que les consommateurs finiront par suivre le mouvement.

La French Tech à l'épreuve de la présidentielle

Concernant la France, outre la présence accrue de la French Tech et des grands groupes qui « l'accompagnent », on devrait avoir droit à un bal de politiques, année présidentielle oblige. Chacun tentera ainsi de se montrer plus « numérico-compatible » que le voisin, en tentant de séduire entrepreneurs et investisseurs, et parfois en évoquant le besoin de régulation dans un secteur qui peut bousculer l'économie de manière rapide et importante.

François Fillon, Axelle Lemaire, Emmanuel Macron ou encore Michel Sapin sont ainsi attendus. Le MEDEF a aussi décidé d'assurer une présence à travers un évènement qui se déroule en marge du salon (et qui a été l'occasion d'une petite querelle de boutique il y a quelques jours sur Facebook).

C'est parti !

Bref, cette édition 2017 s'annonce aussi épuisante que passionnante, et nous espérons réussir à vous la faire vivre de la meilleure des manières : sans sauter sur chaque micro-annonce ou vous rendre indigeste notre flux d'actualités (parce que même pendant le CES, le reste de la planète continue de tourner) tout en prenant le temps de décortiquer les tendances.

Comme à notre habitude, nous peaufinerons d'ailleurs nos analyses bien après la fermeture du salon ce samedi. 

Publiée le 05/01/2017 à 09:09
David Legrand

Directeur des rédactions et responsable des L@bs de Nancy. Geek de l'extrême spécialisé dans l'analyse des produits high-tech, les réseaux sociaux et les trios d'écrans. Adepte du libre.

Soutenez nos journalistes

Le travail et l'indépendance de la rédaction dépendent avant tout du soutien de nos lecteurs.

Abonnez-vous
À partir de 0,99 €


chargement
Chargement des commentaires...