FreeSync 2, GTX 1050 (Ti) mobile, Kaby Lake : AMD, Intel et NVIDIA ouvrent le bal du CES 2017

Le meilleur reste à venir 46
Accès libre
image dediée
Carte graphique CES
Par
le mardi 03 janvier 2017 à 20:11
David Legrand

C'est parti ! AMD, Intel et NVIDIA viennent de lever leurs premiers NDA à l'occasion du CES de Las Vegas. Mais aujourd'hui, il est surtout question des annonces considérées comme secondaires, le principal devant être dévoilé lors de conférences organisées pendant le salon.

Pour les géants de l'informatique grand public, surtout ceux qui sont nés sur le sol américain, le CES de Las Vegas est un évènement incontournable. Il est l'endroit où il faut montrer la tendance du moment, les innovations en préparation et faire les annonces qui donneront le « La » pour les 12 mois qui viennent.

Le CES : un moment à ne pas louper, une communication très organisée

Mais la vie d'un constructeur n'est pas faite que de révolutions. Un salon comme le CES est donc aussi une question de choix. Quels sont les produits à mettre en avant et ceux qui sont à exposer de manière moins importante ? Comment s'arranger pour que la presse retienne bien le message principal sans forcément oublier les petits à-côtés ?

Chaque année, des stratégies de communication sont donc mises en place, et il est intéressant d'analyser les choix qui sont faits. Cette édition 2017 est d'ailleurs particulièrement symptomatique puisque tant AMD que Intel et NVIDIA vont multiplier les annonces de tous calibres.

Et pour éviter que des produits secondaires focalisent une partie de l'attention lors des conférences de presse à venir, il y a une stratégie simple : s'en débarrasser en amont du salon. Un choix fait par nos trois compères pour plusieurs de leurs annonces, avec des NDA qui prenaient fin aujourd'hui. Voici notre petit tour d'horizon sur ce que vous (ne) devez (pas trop) retenir en attendant l'ouverture du CES ce jeudi 5 janvier.

AMD dévoile FreeSync 2, NVIDIA prépare son G-Sync HDR

Commençons par AMD. Le constructeur organisait début décembre son Tech Summit à Sonoma avec des journalistes invités pour découvrir ses prochaines nouveautés. Chacune d'entre elle devait être annoncée à une date précise afin de suivre le plan de communication maison.

Une stratégie qui se répand de plus en plus chez les constructeurs qui préfèrent multiplier artificiellement les « évènements » en les décalant de plusieurs jours. De quoi permettre, aussi, aux médias briefés de multiplier les articles et donc la présence de la marque dans leurs colonnes. 

Après Radeon Instinct et de nouveaux détails sur Ryzen, ce 3 janvier est donc le grand jour pour FreeSync 2. Cette technologie prendra la suite de celle annoncée il y a maintenant deux ans, et qui a connu quelques débuts difficiles. Depuis, les choses se sont largement améliorées notamment avec l'arrivée du LFC (Low Framerate Compensation) ou de la compatibilité HDMI comme le rappelaient récemment nos confrères de Hardware.fr.

AMD FreeSync 2AMD FreeSync 2

Pour rappel, FreeSync est l'équivalent chez AMD de G-Sync pour NVIDIA, et permet donc d'avoir un écran qui affiche les images dès qu'elles ont été calculées par la carte graphique plutôt qu'à fréquence fixe. Une manière d'éviter les problèmes de déchirement de l'image notamment.

La technologie utilisée par le père des Radeon repose néanmoins sur un standard plutôt que sur une solution matérielle propriétaire, ce qui permet d'avoir des écrans plus accessibles que chez NVIDIA dans la pratique, même s'il faut être attentif à leurs caractéristiques. 

La seconde mouture ne change rien à cela et doit plutôt être vue comme un complément à ce qui est déjà proposé. Ainsi, elle promet quelques avancées complémentaires comme le support du HDR qui devient une fonctionnalité très présente dans le domaine des écrans et des TV depuis l'année dernière.

C'est aussi une nouveauté des consoles telles que la PS4 Pro ou la Xbox One S à côté de laquelle le monde du PC ne veut pas passer. NVIDIA va d'ailleurs suivre AMD sur ce terrain puisque G-Sync HDR va faire son entrée à l'occasion de ce CES, notamment à travers un nouvel écran d'ASUS, le Swift PG27UQ (27", 4K, 144 Hz). Nous reviendrons sur les détails le concernant dans un prochain article.

HDR, meilleures performances et LFC obligatoire

AMD promet de son côté une faible latence via une gestion native, ce qui devrait permettre de bénéficier d'une image affichée plus proche de celle calculée avec de meilleures performances. Ainsi, l'écran n'aura par exemple plus à gérer la phase de tone mapping prise en charge par la carte et son pilote.

L'activation se fera aussi de manière automatique, l'utilisateur n'aura donc rien à faire. Une solution intéressante en attendant que Windows gère ce genre de chose plus nativement qu'actuellement. Les développeurs devront par contre exploiter une API FreeSync 2 pour que cela fonctionne. Celle-ci est annoncée comme assez simple à mettre en place.

AMD FreeSync 2AMD FreeSync 2

Mais surtout, AMD a enfin décidé d'être plus restrictif concernant les écrans qui seront certifiés notamment au niveau du LFC. Pour rappel, cette technologie permet d'adapter la fréquence d'affichage même sous la limite de gestion de l'écran.

En effet, la variabilité de la fréquence d'affichage est assurée pour une certaine plage uniquement, avec une limite basse et une limite haute. Quand la première est atteinte, un algorithme peut décider que certaines images sont affichées plusieurs fois à une fréquence plus élevée afin de régler le problème et éviter d'avoir à utiliser une fréquence fixe.

Actuellement, un écran peut être estampillé FreeSync sans supporter cette solution. Désormais, ce ne sera plus le cas, ce qui évitera quelques déconvenues aux utilisateurs qui n'auront pas été attentifs.

AMD FreeSync 2AMD FreeSync 2

Côté compatibilité, il ne semble pas y avoir de limitation particulière. Ainsi, toutes les Radeon qui gèrent FreeSync pourront gérer la version 2, les premiers écrans n'étant pas attendus avant le courant de l'année 2017. Il sera intéressant de voir si le CES est l'occasion de premières annonces et quels seront les tarifs pratiqués.

AMD au CES : Ryzen et VEGA avant tout

Mais le salon devrait être pour la société l'occasion de communiquer de manière bien plus concrète sur ses prochains processeurs Ryzen et sa nouvelle architecture graphique, Vega. Celle-ci a d'ailleurs déjà droit à son petit site promotionnel dédié avec une vidéo reprenant la thématique de la rébellion introduite avec la gamme RX400. Espérons tout de même que la révolution promise sera cette fois un peu plus convaincante.

Pour le savoir, il faudra attendre encore un peu. Un décompte est affiché jusqu'à la conférence de presse qui se tiendra dans deux jours. FreeSync 2 ne sera alors plus qu'un détail parmi d'autres dans les slides qui seront présentées.

Pourquoi Intel lance Kaby Lake ? Parce que

Passons maintenant à Intel. Ce 3 janvier est pour le constructeur l'occasion de dévoiler la phase 2 de sa gamme Kaby Lake. Pour rappel, les premiers processeurs pour ordinateurs portables ont été annoncés à la rentrée, et sont déjà intégrés à plusieurs références chez différents constructeurs.

Aujourd'hui, il est donc question de nouveaux modèles, notamment tous ceux dont le TDP dépasse 15 watt comme les séries H (45 W) pour ordinateurs portables visant la performance, et les modèles de bureau exploitant un socket LGA 1151 (Série S) dont le TDP varie entre 35 et 95 watts. 

Intel CES Kaby LakeIntel CES Kaby Lake

C'est d'ailleurs surtout ceux-ci qui seront mis en avant aujourd'hui à travers le test du modèle emblématique de la gamme : le Core i7-7700K. Venant remplacer la 6700K, il ne devrait par contre pas changer grand-chose dans la pratique. En effet, il ne faut pas oublier que Kaby Lake, c'est un peu le produit que l'on met sur le marché pour le plaisir d'annoncer une nouveauté, même si elle n'apporte pas vraiment grand chose de révolutionnaire.

Ainsi, on reste sur une finesse de gravure en 14 nm (mais promis, elle a été améliorée), avec quelques MHz de plus. L'architecture n'a de son côté presque pas subit de changement et ils sont presque tous concentrés sur la partie graphique (3D ou vidéo).

On a ainsi droit au support du HEVC sur 10-Bits, du HDCP 2.2 et de VP9. Intel met ainsi en avant son partenariat avec Microsoft et Netflix pour la 4K ou encore les capacités d'overclocking de ses nouveaux bébés, faute de mieux.

Intel CES Kaby LakeIntel CES Kaby Lake

Un Core i3-7350K débarque à 138 dollars, des logos pour Optane et la VR

Les adeptes de la pratique devraient d'ailleurs apprécier l'annonce du Core i3-7350K qui disposera d'un coefficient débloqué pour 168 dollars, contre 242 et 339 dollars pour les Core i5-7600K et i7-7700K. Reste maintenant à voir ce qu'il vaut dans la pratique. Il sera aussi intéressant de voir à quel point l'arrivée des nouveaux processeurs Rizen d'AMD met la pression sur Intel et sa grille tarifaire dans les mois qui viennent.

Côté plateforme, la compatibilité est assurée avec les chipsets de la série 100, mais de nouvelles versions sont tout de même annoncées : B250, H270, Q250, Q270 et Z270. N'allez par contre pas chercher de révolution ou de support de l'USB 3.1, ici la seule véritable nouveauté est en fait l'ajout de quatre lignes PCIe 3.0, ce qui permet à ces chipsets d'annoncer une compatibilité avec Optane.

Intel CES Kaby LakeIntel CES Kaby LakeIntel CES Kaby LakeIntel CES Kaby Lake

Comme nous avons pu le voir lors de l'annonce de Lenovo pour ses nouveaux ThinkPad, cette solution à mi-chemin entre la mémoire (pour la rapidité) et la NAND (pour la densité) fait en effet son entrée. Mais si l'on est attentif, on notera que le discours marketing semble être bien plus prêt que les produits. 

Ainsi, Lenovo ne mettra rien sur le marché avant mars, et Intel nous a confirmé que la disponibilité d'Optane n'est pas attendue avant le second trimestre, que ce soit pour le format mémoire ou SSD. Il ne sera d'ailleurs dans un premier temps question que d'accélérateurs, les modèles de grosse capacité étant attendus pour plus tard. Et dès que l'on évoque le fonctionnement précis de l'ensemble, il est encore difficile d'obtenir des réponses.

Intel CES Kaby LakeIntel CES Kaby Lake

Bref, pour la promesse de départ, on repassera. Optane aura néanmoins l'avantage d'être un beau logo à apposer sur les produits en attendant. En effet, outre l'affichage qui sera mis en place sur les cartes mères, près de 20 intégrateurs participeront au programme « Intel Optane Memory Ready ».

À défaut de véritables nouveautés, Intel s'est d'ailleurs (re)découvert une véritable passion pour les logos puisque les processeurs de la série H et S sont aussi estampillés « for a great VR experience ». Un distinctif qui n'a, avouons-le, aucun sens. Mais la VR étant au centre des attentions, une telle initiative ne peut pas faire de mal.

Intel CES Kaby LakeIntel CES Kaby Lake

Des Xeon et Intel Authenticate pour les pros

Bien entendu, Intel s'adresse aussi au secteur professionnel avec Kaby Lake et annonce une série de Xeon dérivée des modèles LGA 1151 et des chipsets CM238, QM175 et HM175.

Côté fonctionnalités, il ne faut là aussi pas attendre de révolution, Intel communicant surtout sur sa technologie de connexion multi-facteurs Authenticate introduite avec les Core de 6ème génération et réservée aux plateformes vPro (comme chez Microsoft, la sécurité n'est pas une affaire pour le grand public).

Le lancement de Kaby Lake, symbole de l'ère Krzanich

Cette annonce devrait donner le top départ pour les partenaires d'Intel. Après les ordinateurs portables, on devrait avoir le droit à des dizaines d'annonces de modèles cartes mères dans les jours qui viennent. Cela devrait surtout permettre de se concentrer sur ce qui préoccupe le géant de Santa Clara depuis l'arrivée de son nouveau PDG, Brian Krzanich.

On devrait donc entendre parler un peu de 5G, mais aussi beaucoup d'objets connectés, des drones et de solutions pour la réalité virtuelle... entre autres marchés dans lesquels Intel a bon espoir de finir par faire de l'argent afin de se trouver un nouveau souffle, en vain ?

Drone IntelIntel CES 2016

La société peine en effet à se trouver des relais de croissance ces dernières années et chaque IDF (voir ici ou ) est l'occasion de voir à quel point elle a du mal à se renouveler. Multiplier les licenciements suite aux mauvais paris et se reposer sur une gamme de processeurs ne souffrant presque sans concurrence hors du marché des smartphones montrera par contre sans doute rapidement ses limites.

Si le succès d'AMD avec Rizen se confirme il faudra trouver bien mieux pour éviter d'avoir à rogner de manière importante sur les marges et ne pas décevoir. Il sera alors intéressant de voir si Intel arrive réellement à se remettre en question et si l'on aura enfin droit à de vraies nouveautés plutôt qu'à des lancements qui tiennent plus de la communication que de la révolution.

NVIDIA annonces ses GeForce GTX 1050 (Ti) pour portables avant de faire le show

Finissons par NVIDIA qui a choisi de dévoiler dès maintenant de nouvelles GeForce pour ordinateurs portables afin de se concentrer sur des choses un peu plus excitantes (celles dévoilées récemment sur LinkedIn ?) lors de la conférence d'ouverture du CES qui sera conduite par Jen-Hsun Huang himself.

Ici, il s'agit donc d'une simple adaptation des GTX 1050 (Ti) aux ordinateurs portables afin d'accompagner le lancement des nouveaux processeurs Kaby Lake. Les caractéristiques sont identiques mais pour une fois, les fréquences sont revues à la hausse. Il faut dire que celles constatées en Boost pour les puces pour ordinateurs de bureau sont bien plus élevées que ce qui est annoncé par NVIDIA.

GeForce GTX 1050 Mobile CESGeForce GTX 1050 Mobile CES

Il est donc question de 1354 MHz / 1493 MHz sur 640 CUDA Cores pour la GeForce GTX 1050 et 1493 MHz / 1620 MHz sur 768 CUDA Cores pour la GTX 1050 Ti. Pour rappel, les fréquences annoncées pour les versions classiques sont respectivement de 1354 / 1455 MHz et 1290 / 1392 MHz.

Nous profiterons du CES pour voir à quels produits ces puces sont intégrées.

Cette actualité est en accès libre pour 24 heures, elle sera ensuite réservée à nos abonnés Premium pour une durée d'un mois. 


chargement
Chargement des commentaires...