Quand OVHcloud explique le nuage (souverain) avec une disquette et des voitures

Garanti sans LSD
Internet 2 min
Quand OVHcloud explique le nuage (souverain) avec une disquette et des voitures
Crédits : Filograph/iStock

En marge de l’événement EcoEx, Michel Paulin et Octave Klaba sont revenus sur Anthos, leur partenariat avec Google désormais abandonné. C’était aussi l’occasion de lancer quelques piques à S3ns et Bleu, deux offres pas encore disponibles. Indirectement, Thales avait déjà répondu à certaines questions lors des Assises de Monaco il y a quelques semaines.

La question de la déconnexion est primordiale pour OVHcloud

Michel Paulin, directeur général d’OVHcloud, attaque bille en tête avec une comparaison des offres en développement chez ces concurrents : « C'est une voiture américaine sur un parking français, peinte en bleu blanc rouge ». Il détaille ses propos :

« Quelle est la valeur ajoutée profonde de développement que vous avez sur la stack […] ? Elle est réduite. Et on en sait quelque chose puisqu’on a discuté avec Octave pendant presque un an avec un de ces acteurs pour essayer de trouver un accord et on ne l’a pas trouvé…  parce que justement il n'y avait pas un partenariat équilibré déconnecté ». 

Thierry Souche, CTO d’OVHcloud, apporte des explications : « On avait lancé un produit avec Google qui s'appelle Anthos, qu’on a déconnecté. On l’a arrêté pour des raisons de souveraineté. On est intransigeant sur nos exigences en termes de souveraineté ». Pour rappel, Anthos avait été annoncé en 2020 et lancé commercialement fin 2021.

Michel Paulin confirme que le partenariat s’est arrêté, car « les conditions à long terme de la déconnexion n'étaient pas confirmées ». « N’étaient plus confirmées », précise rapidement Octave Klaba. Pour OVHcloud, la notion de déconnexion de Google est visiblement la ligne rouge à ne pas franchir et fait partie de sa nouvelle ligne de communication avec des « datacenters déconnectés » qui vont arriver pour assurer la « souveraineté opérationnelle ». 

Le directeur général explique comment les logiciels VMWare (société américaine) sont utilisés dans ses datacenters et la différence fondamentale de fonctionnement avec Google : « on est déconnecté totalement, il y a aucun échange de données de quelque nature que ce soit ». 

Octave Klaba précise les choses : « Soit on reçoit un CD, une disquette, une clé USB ou un téléchargement, et on opère avec nos équipes, soit on ne fait rien ». Pour filer la métaphore, dans le cadre d’Anthos, Google envoyait bien « des clés USB » pour commencer, mais après « ils ont dit on ne va plus vous envoyer de clés USB : c’est fini […] on va investir dans le software qu’on va manager ». Réponse d’Octave Klaba : « Parfait, managez-le » et fin du partenariat.

50 000 modifications par jour… comment suivre le rythme ?

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !