Bilan des recrutements des opérateurs au premier trimestre, avec quelques surprises

Altice France aime les mélanges 10
image dediée
Crédits : AndreyPopov/iStock
Téléphonie
Sébastien Gavois

Maintenant que les quatre opérateurs nationaux ont publié leurs bilans pour le premier trimestre, l'heure des comptes a sonné. Tous essayent de se présenter sous leur meilleur jour, mettant en avant certains indicateurs, essayant d'en cacher d'autres, quitte à parfois mélanger choux et carottes.

Après Orange et Free, c'était au tour d'Altice la semaine dernière et de Bouygues ce matin de présenter leurs résultats pour le premier trimestre de l'année. En plus d'analyser les bilans financiers de SFR et de Bouygues Telecom, c'est l'occasion de faire le point sur les recrutements des quatre opérateurs nationaux sur les trois premiers mois de l'année. 

Ce début d'année 2019 est encore marqué par des promotions agressives sur le mobile. Il n'est en effet pas rare de croiser des offres à moins de 10 euros par mois avec plusieurs dizaines de Go de 4G ; l'année dernière la barrière était même à 5 euros. Cette guerre a une incidence sur le revenu moyen par abonné, et donc les finances des opérateurs.

En termes de recrutement, Bouygues Telecom et Altice France s'en sortent largement mieux qu'Orange et Free. On note par contre que la marque au carré rouge « s'amuse » une fois encore à brouiller les pistes d'un trimestre sur l'autre pour éviter que l'on puisse facilement comparer le nombre de clients SFR.

SFR recrute des abonnés, mais gagne moins d'argent

Lisez la suite : 82 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...