Windows Update rend enfin le contrôle aux utilisateurs, mais ce n'est pas suffisant

Entre fragmentation et reconquête de la confiance 65
image dediée
OS
Vincent Hermann

Microsoft a décidé plusieurs changements importants liés au contrôle de l’utilisateur sur les mises à jour et à la qualité de ces dernières. Des nouvelles bienvenues, même si le problème de fond reste entier pour l’instant : leur installation n’est toujours pas transparente.

À compter du mois prochain, les utilisateurs auront nettement plus de contrôle sur les mises à jour distribuées dans Windows Update, qu’il s’agisse des petites mensuelles ou des plus imposantes à chaque semestre. Un choix que beaucoup vont applaudir, tant Windows 10 avait accru la pression sur les correctifs, inévitables, dévorant la bande passante et redémarrant la machine à des heures incongrues.

Depuis, la situation s’est améliorée, notamment sur les redémarrages. Reste que nombreux sont les utilisateurs à se sentir bousculés, forcés d’installer des mises à jour qu’ils ont malheureusement appris à craindre, à cause d’une série de ratés qui a culminé l’année dernière.

Microsoft veut rétablir la confiance dans les mises à jour et a donc changé son fusil d’épaule. Notez d’ailleurs que ce souci de confiance touche peut-être actuellement l’éditeur de Redmond, mais reste une hantise pour toutes les entreprises commercialisant un système. Tout utilisateur est instantanément refroidi quand une mise à jour se passe mal et l’empêche d’utiliser son appareil. Chat échaudé craint l’eau froide.

Le roulement actuel

Lisez la suite : 88 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...