du 05 octobre 2018
Date

Choisir une autre édition

Windows 10 October 2018 : des cas de données personnelles supprimées

Il semble que Microsoft doive à nouveau affronter des problèmes sérieux à l’installation de sa nouvelle mise à jour majeure, après une April Update au goût amer pour certains.

On a déjà vu le cas d’une installation impossible à cause d’un pilote audio trop ancien chez Intel. Un souci déjà corrigé, le processus ayant été mis à jour pour avertir l’utilisateur. Intel a en outre une fiche dédiée à l’incident, le souci venant bien de son pilote.

Mais d’autres problèmes nettement plus sérieux ont été remontés par quelques utilisateurs, notamment sur Reddit. On peut ainsi y lire des témoignages signalant la suppression pure et simple de données personnelles dans les dossiers classiques Documents, Images et autres.

Le symptôme est toujours le même, et il ne semble pas y avoir de solution. Les utilisateurs ont pourtant bien fouillé dans le répertoire Windows.old créé pendant la mise à jour et pour tous les profils, y compris « default ».

Certains ont même essayé de désinstaller l’October 2018 Update, puisque Windows 10 le permet. Rien à faire : les données disparues n’étaient pas de retour. Seuls ceux ayant utilisé des outils comme Recuva ont pu retrouver tout ou partie de leurs fichiers.

On ne sait pas encore d’où vient le problème, mais il pourrait être lié à OneDrive. Selon un témoignage en effet, le contenu des dossiers locaux a été supprimé et remplacé par celui des dossiers OneDrive.

La suppression de données personnelles est un problème nettement plus grave qu’une installation plantée, même s’il faut la reprendre du début. Windows 10 ne réclame pas en effet le formatage d’une partition en cas de réinstallation depuis une clé USB ou un DVD.

Il vaut donc mieux pour l’instant ne pas se rendre dans Windows Update pour déclencher manuellement le téléchargement de l’Update. Autant attendre une solution, que Microsoft ne manquera pas d’intégrer dans son déploiement.

On peut toujours espérer que la firme en tirera une leçon d’humilité. Elle avait besoin de faire profil bas après l’April Update, mais a choisi un déploiement en avance, sans même passer par le canal de test final du programme Insider (Release Preview). Il aurait peut-être évité ces lourds désagréments pour une partie des utilisateurs.

Si Microsoft envisage le déploiement automatique à compter du Patch Tuesday du 9 octobre, il faut espérer que le correctif aura été intégré d’ici là.

chargement Chargement des commentaires...