« Territoires connectés » : l'Arcep dresse son bilan 2018 et revient sur ses chantiers pour 2019

La fibre c'est bon pour le transit 4
image dediée
FAI
Sébastien Gavois

L'Arcep dresse le bilan de ses actions en 2018 et présente ses chantiers prioritaires pour la connectivité des territoires en 2019. Parmi les chantiers, la carte de couverture « Mon réseau mobile » va devenir collaborative, tandis qu'une autre baptisée « Ma connexion internet » arrivera sur le fixe. 

« 2018, c’est 3 millions de locaux supplémentaires rendus raccordables à la fibre, une hausse notable du nombre d’abonnements et des lignes qui bougent sur le marché "entreprises" », se félicite l'Arcep en guise de préambule à son rapport sur les territoires connectés

Il ne cache pas son intention de vouloir continuer sur cette lancée et même « accélérer la migration vers la fibre ». Pour assurer du très haut débit sur l'ensemble du territoire (c'est-à-dire au moins 30 Mb/s en téléchargement), le régulateur reconnait que, « à court terme, recourir à des technologies complémentaires permet de faire progresser rapidement les débits et les services disponibles ». 

Les techniques sont diverses et variées : THD radio, 4G fixe, montée en débit du réseau cuivre (la solution plébiscitée par l'UFC-Que Choisir) et enfin le satellite. Toutes ont des points faibles comparés à la fibre : disponibilité sur le territoire, instauration d'un « fair use », tarif, évolutivité, etc. 

Les six gros chantiers de 2018, les quatre pour 2019

Lisez la suite : 91 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...