Manchester-PSG diffusé sur Facebook : Altice France grogne, le club parisien s'explique

Je vais bien, tout va bien (ou presque) 48
Accès libre
image dediée
Streaming
David Legrand

« Suite à des problèmes de RMC Sport, le PSG a diffusé le match sur Facebook ». C'est ce que l'on a pu lire chez certains dès mardi soir. Mais la vérité était une nouvelle fois ailleurs.

Le 12 février, Manchester United s'opposait au Paris Saint-Germain dans le cadre de l'UEFA Champions League. Un match d'importance pour Altice France, qui en avait fait un moment fort pour son bouquet payant RMC Sport.

Il fallait donc que tout se passe pour le mieux, et que de nouveaux abonnés soient attirés. Molotov, depuis peu en négociation exclusive avec le groupe, en avait ainsi fait la promotion auprès de ses utilisateurs, suite à l'intégration de RMC Sport dans son offre.

Malheureusement, quelques bugs ont apparemment entaché la soirée chez certains, sans que cela semble être de l'ampleur des débuts de la saison. Dans le même temps, la page Facebook du PSG diffusait le match.

Diffusion sur Facebook : le PSG s'explique

De quoi permettre à certains médias d'en tirer une conclusion immédiate et sans appel  : face aux soucis rencontrés par le bouquet d'Altice, le club parisien a décidé de prendre les choses en main et de diffuser le match directement en France. Sauf que ce n'était pas le cas.

Dans un communiqué, le PSG a précisé dans la journée d'hier que « suite à un problème de géolocalisation, le match a été accessible à une audience globale pendant un laps de temps réduit depuis la page Facebook du club ». Facebook est en effet détenteur des droits au Brésil, le PSG ayant accepté de faire un « cross-post » sur sa page dans le pays pour que ses fans puissent y voir le match mis en avant. Une pratique courante.

Mais la limitation au Brésil n'a semble-t-il pas fonctionné et la publication a été visible en France pendant une partie de la soirée. Une enquête est en cours auprès de Facebook pour comprendre l'origine du problème.

Altice France mécontent du PSG, pas de ses performances

Altice France a diffusé un communiqué dès hier matin, évoquant cet « événement grave », se réservant « naturellement  le droit de demander toutes les réparations requises compte tenu du préjudice d’image et commercial important ».

La société en profite pour préciser que de son point de vue, tout s'est bien passé, tant au niveau des ventes d'abonnements (sans chiffres détaillés) que des audiences (844 000 et 700 000 en OTT selon le groupe) que des performances :

« La diffusion technique de RMC Sport sur l’ensemble des plateformes – box SFR, Application RMC Sport, Molotov, CanalSat – s’est déroulée dans les meilleures conditions avec un nouveau record établi en termes de trafic sortant, près de 2 000 Gigabit/s. La qualité de la diffusion du match a été notamment remarquable pour les abonnés SFR Fibre au regard des réseaux mis à disposition. »

Altice France précise d'ailleurs avoir invité certains clients à réinitialiser leur mot de passe pour éviter une déconnexion en cas de partage de compte, « les conditions d’utilisation de l’offre permettant de suivre les matchs diffusés en simultané sur 2 écrans maximum pour les abonnés SFR et RED et sur 1 seul écran pour les abonnés 100% digital ».

La société, qui évoque de manière croissante la menace du piratage face à des offres comme les abonnements sportifs, de plus en plus coûteux et morcelés en France, semble déjà commencer à faire la chasse à ceux qui abusent de son offre OTT.


chargement
Chargement des commentaires...