Freebox Delta, One, Révolution, mini 4K : tarifs, conditions et tableau comparatif

Spéléo dans les PDF 145
Accès libre
image dediée
FAI
Sébastien Gavois

Les nouvelles offres Freebox Delta ou One vous intéressent, mais vous vous demandez quelles astuces renferment la brochure tarifaire et les conditions générales de Free ? Nous les avons analysées afin de vous dire ce qu'il faut en retenir, tableau comparatif des différentes offres à la clé.

Mardi, Free présentait ses Freebox Delta et One, avec de nouveaux forfaits. En attendant une rationalisation nécessaire pour un FAI qui prône la simplicité, son site propose donc cinq abonnements différents.

Un chiffre qui grimpe à neuf si l'on compte les offres sans l'option TV (disponibles uniquement par téléphone) et la Freebox Crystal pour les non dégroupés. Et même jusqu'à onze avec les offres « historiques » (sans remise la première année ni engagement). Elles sont en effet toujours accessibles à cette adresse, plus du tout mise en avant.

Le FAI nous explique que les anciennes offres (Révolution, mini 4K et Crystal) ont vocation à rester pour le moment, car il ne compte pas se débarrasser de ses box alors qu'elles fonctionnent encore. Une pratique intéressante pour son aspect anti-obsolescence programmée, mais qui incite l'équipe marketing à s'en donner à cœur joie en multipliant les forfaits.

Ils s'étalent désormais de 24,99 à 59,99 euros avec des promotions permettant de payer parfois moins cher la première année. Fidèles à notre habitude, nous avons plongé dans le détail des offres et des différents documents légaux afin de vous en proposer une synthèse. Sans surprise, de nombreux petits ajustements ont été faits par le fournisseur d'accès.

Notre dossier sur Free et les Freebox One/Delta :

Un grand tableau comparatif des offres de Free

Comparatif Freebox 4 décembre 2018

Comme vous pouvez le voir, la Freebox Delta se distingue à plus d'un égard. C'est la seule offre avec de la fibre à 8 Gb/s (mesurés, 10 Gb/s théoriques), un boîtier Player à acheter et des options supplémentaires comme LeKiosk en illimité.

C'est également l'offre la plus chère (et de loin) puisqu'elle vous coutera 1 180 euros sur un an en tenant compte des 480 euros du Player Devialet et de ses 99 euros de mise en service (nous y reviendrons), soit quasiment le triple de la Freebox One. Elle pousse donc à la fidélité, pour étaler « la douloureuse », ce qui est sans doute l'un des objectifs de Free.

Elle revient tout de même à près de 3 000 euros sur quatre ans, soit environ 62 euros par mois.

De son côté, la Freebox Révolution est à moins de 300 euros sur 12 mois (sans tenir compte des ventes privées). Détail intéressant : au bout de quatre ans, la Freebox One coûte moins cher que la Révolution. La différence s'accentuera doucement puisque la première est proposée à 39,99 euros par mois, contre 44,99 euros pour la seconde.

Comme annoncé durant la conférence, les anciens clients « les plus fidèles » peuvent migrer sur les nouvelles offres sans frais supplémentaires. Free nous précise qu'il faut être abonné depuis au moins huit ans (sans réinitialisation de l'ancienneté) pour en profiter. Autant dire que ce sera rarement le cas. Pour les autres, les frais sont de 49 euros.

Freebox Delta : achat du boîtier Player Devialet obligatoire, mais pas d'engagement

La nouvelle formule haut de gamme Freebox Delta est affichée à 49,99 euros par mois sans engagement, avec 99 euros de frais de mise en service. Une augmentation sur le tarif mensuel de 5 euros par rapport au forfait Freebox Révolution, qui a pour rappel pris 5 euros début juin (lire notre analyse).

Mais la comparaison est plus complexe, en raison de la nouvelle manière dont est proposé le boîtier Player Devialet. En effet, il faut obligatoirement l'acheter, une première chez Free puisqu'il était prêté et restait la propriété du FAI jusqu'à présent. En contrepartie, celui-ci vous appartient donc et vous le conservez même après avoir résilié votre abonnement.

Lors de nos échanges avec les équipes de Free, il nous a été confirmé qu'il fonctionnerait alors sans problème hors du réseau de Free, mais aussi sans ses services maison comme la TV ou le replay. Tout ce qui passe par des flux OTT comme Netflix, YouTube, et autres pourront être utilisés. 

Il est vendu 480 euros, avec deux choix : comptant ou via un crédit (taux à 0 %) sur 4, 24 ou 48 mois. Les mensualités sont alors de respectivement 120, 20 et 10 euros. Libre à vous de choisir la durée qui vous intéresse. Si vous partez sur quatre ans, il faudra continuer à rembourser le crédit même si vous résiliez votre abonnement au bout de deux ans.

Dans les conditions de vente, il est indiqué que la rétractation du contrat Freebox Delta « n’entraine pas l’annulation de la vente du Player Free Devialet ». Par contre, si l'abonné exerce son droit de rétractation sur la vente du Player Free Devialet, cela « entraine la résiliation de plein droit » du contrat.

Que ce soit via Internet ou en appelant un conseiller au 1044, il n'est pas possible de souscrire à une Freebox Delta sans prendre le Player Devialet (et donc débourser d'une manière ou d'une autre 480 euros). Free nous confirme cette décision, même si l'on imagine que cela pourra changer lorsque le FAI y trouvera son intérêt.

Notez que la brochure tarifaire précise qu'il est possible de souscrire à un forfait Freebox Delta sans le service Freebox TV au tarif de 47 euros mois, soit 49,99 euros moins les 2,99 euros de l'option Freebox TV. 

Freebox Delta

Freebox One : une boîte tout-en-un avec engagement d'un an

La Freebox One est, comme son nom l'indique, un boîtier tout-en-un avec les parties modem et multimédia. Attention donc à disposer d'une prise téléphonique pas trop loin de votre télévision pour relier les deux à la box.

À l'occasion de son lancement, les 100 000 premiers clients se voient proposer un tarif de 29,99 euros par mois la première année, puis de 39,99 euros par mois ensuite. Une pratique courante chez Free, qui a tendance à aller bien au-delà de la limite annoncée au départ. Les frais de mise en service sont de 69 euros.

La période d'engagement est de 12 mois, comme sur le reste de la gamme (sauf Delta). Free nous explique qu'il existe deux fiches d'information standardisées : une avec les promotions la première année et un engagement de 12 mois, l'autre sans l'un ni l'autre.

Comme avec Delta, la One est disponible sans Freebox TV pour 37 euros par mois, mais uniquement par téléphone.

Freebox One

Delta/One : Netflix inclus (1 écran, SD)

Free intègre désormais un abonnement à Netflix dans ses offres One et Delta. Il s'agit de celui normalement facturé 7,99 euros par mois, avec un seul écran et une définition SD (< 720p).

On pourrait ironiser sur le fait de proposer un tel service avec une box qui met en avant ses capacités 4K, mais ce serait passer à côté des avantages que cela peut avoir pour Free et ses clients. En effet, ces derniers peuvent tout à fait opter pour une Freebox Delta sans être équipée d'une TV 4K. Dès lors, pourquoi intégrer un forfait plus cher par défaut ?

Ensuite, cela ferait grimper le tarif facial de l'offre, déjà élevé, ce qui n'est pas vraiment dans l'intérêt du FAI. Enfin, la facturation et l'intégration ont été plutôt bien pensées. Il sera ainsi possible de passer à l'offre Standard (HD et deux écrans) pour 3 euros de plus ou Premium pour 6 euros supplémentaires (Ultra HD et quatre écrans).

Le tout sera facturé sur votre facture Free. Et si vous avez déjà un compte Netflix, vous pouvez le transférer sur votre offre Freebox et ne payer que le surcoût correspondant à votre abonnement. 

Le fournisseur d'accès annonce également un partenariat avec Canal VOD pour plus de 200 contenus 4K UHD à l'achat sur les deux nouvelles box. Si la Freebox Delta intègre les 60 chaines du bouquet TV by Canal, ce n'est pas le cas de la One. Pour rappel, ce bouquet n'est pas nouveau puisqu'on le retrouve déjà sur la Freebox Révolution avec TV by Canal. 

Comme sur la Freebox Révolution, les appels sont illimités vers les mobiles et les fixes de plus de 110 destinations.

« Fibre 10G » pour Delta, 400 Mb/s en upload pour toutes les Freebox en fibre

Freebox Delta « est la première Freebox à intégrer la technologie Fibre 10G ». Mais dans les documents contractuels, il est précisé que le débit en téléchargement peut atteindre « jusqu’à 8 Gb/s ». Interrogé, Free nous explique cette différence, qui correspond à une mesure réellement effectuée, moindre que le maximum théorique du protocole : « c’est la technologie 10 GB EPON mais dans le FIS on doit indiquer le débit constaté, donc 8 Gbit/s » 

La Freebox One, comme les Révolution et mini 4K restent à 1 Gb/s en téléchargement. Dans tous les cas, l'upload est de 400 Mb/s, soit le double des anciennes offres. Les anciens clients Révolution et mini 4K ne bénéficient par contre pas (encore ?) automatiquement de ce gain en upload.

La Delta force : agrégation 4G et xDSL pour les oubliés de la fibre

Avec la Freebox Delta (et uniquement celle-ci), les clients xDSL peuvent bénéficier d'une double connexion avec de la 4G en plus de leur ligne fixe (voir notre analyse). Pour cela, vous n'avez rien à faire : l'option est automatiquement gérée par la Freebox qui s'occupe d'utiliser l'une ou l'autre suivant les cas.

Free nous affirme qu'il n'y a aucun « fair use » ou restriction sur les protocoles en 4G. Par contre, « en cas de saturation de la cellule (antennes) dont l’abonné dépend, le débit sera réduit jusqu’à la fin de la période de facturation au-delà d’un volume de données de 250 Go/mois », peut-on lire dans les documents légaux.

À partir de quand une cellule est-elle saturée ? Comment le client en sera-t-il informé ? Quelles dispositions seront prises par Free pour améliorer la situation ? Autant de questions qui n'ont pour le moment pas de réponse.

freebox 4 décembre 2018

Pack sécurité et disque dur de 1 To

Lors de la souscription, le client a la possibilité d'ajouter gratuitement deux options : un disque dur interne de 1 To (2,5") et le Pack Sécurité (caméra IP, détecteur d’ouverture de portes et de mouvements, télécommande). Si vous n'ajoutez pas le disque dur ou le pack, 10 euros par élément sont déduits sur votre première facture (20 euros maximum donc).

Grâce à ses équipements, le pack sécurité permet d'obtenir des notifications et/ou des alertes SMS en cas d'anomalie détectée par la box. De plus, via l'interface client, vous pouvez souscrire à une option payante – 2 euros par mois – d'intervention d'un agent de sécurité, soumise à conditions évidemment. 

« En cas d’alerte du Pack Sécurité, et après appel au service de levée de doute d’AXA, intervention si nécessaire d’un agent de sécurité au domicile. Dans la limite de 2 interventions par an » et d'un gardiennage de 24h maximum à votre domicile le temps de prendre des dispositions en cas d'effraction. 

Cette offre n'est valable que pour un seul domicile en France métropolitaine et hors Corse. Bien évidemment, elle est soumise aux « conditions et cas d’exclusions » du contrat d’assistance AXA, comprenant notamment l'obligation de maintenir son abonnement Freebox Delta.

Presse en illimitée via LeKiosk

Après ses trois concurents, Free cède aux sirènes de la presse illimitée en intégrant le bouquet LeKiosk dans son offre. Ce dernier étant déjà proposé par Canal+, si vous êtes abonné, vous payerez deux fois pour le même service.

L'intégration passe par l'application mobile maison (qui n'est pas encore à jour). Vous ne pouvez être connecté qu'avec un seul compte sur tablette ou smartphone. La liste des éditeurs est évidemment susceptible d'évoluer précise Free. Les plus taquins noteront que Le Monde (dont Xavier Niel est actionnaire) n'en fait pas partie, étant plutôt opposé à ce modèle.

31,86 euros de remise de couplage

Free détaille dans sa fiche d'information standardisée (FIS) le montant de l'abonnement Freebox Delta :

  • 29,99 euros pour le forfait
  • 5,99 euros pour la mise à disposition de la boucle locale dédiée
  • 2,99 euros pour Freebox TV
  • 24,90 euros mois pour le bouquet TV by Canal
  • 7,99 euros pour Netflix Essentiel
  • 9,99 euros pour le bouquet presse LeKiosk

Soit un total de 81,85 euros par mois. Une remise de couplage de 31,86 euros permet de revenir au montant annoncé : 49,99 euros par mois. Free ne donne aucune indication sur la répartition de la remise suivant les éléments du bundle. Il sera intéressant d'analyser les premières factures pour voir ce qu'il en est, notamment au niveau de la TVA. 

freebox delta 4 décembre

Les discrètes hausses des options multi-TV et Freebox TV

Depuis longtemps, les abonnés Free peuvent demander un second boîtier multimédia, avec une tarification assez particulière. Les clients Freebox Révolution payaient 1,99 euro par mois pour un boîtier mini 4K, contre 4,99 euros pour les clients Freebox mini 4K. Le second boîtier Révolution (pour les abonnés Freebox Révolution) était à 9,99 euros.

Désormais, les prix sont les mêmes « pour tous les Forfaits Freebox en zone dégroupée et éligible au service TV » : 4,99 euros par mois pour Player Mini 4K et 9,99 euros par mois pour Player Révolution. Il n'est pas possible d'obtenir un second boîtier Player Devialet qui n'est d'ailleurs pas non plus vendu séparément. 

Dans les fiches d'information standardisées, on remarque également que l'option Freebox TV est désormais facturé 2,99 euros par mois, contre 1,99 euro par mois auparavant. L'abonnement Freebox Révolution avec TV by Canal compense cette hausse avec une remise de couplage un euro supérieure.

Par contre, les clients souscrivant à Freebox Révolution sans TV by Canal et souhaitant quand même profiter de Freebox TV doivent désormais débourser 38,97 euros au lieu de 37,97 euros auparavant. Sur Freebox Crystal, cette option est toujours à 4,99 euros par mois.

Jusqu'à 650 euros de pénalités de non-restitution

En cas de non-restitution de la Freebox Delta, Free vous facturera 400 euros. Les nouveaux Freeplugs en USB Type-C sont à 100 euros l'unité et la télécommande à 50 euros. Sur la Freebox One, les tarifs sont respectivement de 300, 40 et 20 euros. Pour rappel, la Freebox Révolution est à 250 euros, contre 200 euros pour la mini 4K et 150 euros pour la Crystal. 

Il y a également du changement en cas de défaut de paiement. Jusqu'à présent, la règle était la suivante : « Application d’un taux égal à une fois et demi le taux d’intérêt légal calculé sur le montant des sommes dues TTC à compter du 1er jour de retard suivant la date limite de paiement portée sur la facture et comprenant un minimum de perception de 7,50 euros ».

Désormais c'est « égal au prix du forfait mensuel prorata temporis du nombre de jours de retard dans la limite de 20 euros ».

D'autres petits changements de-ci de-là...

Dans la brochure tarifaire, une ligne fait son retour après avoir été supprimée en juin dernier (lire notre analyse) : 100 euros de « frais de réactivation d'un accès ayant supporté un service Freebox dans le même local, au même nom au cours des trois derniers mois, hors CLNS » (changement de ligne non sollicité). 

Pas de changement pour les frais d'établissement d'accès pour les locaux ne disposant pas d’un accès actif à la boucle locale : ils sont toujours de 39,99 euros. Sur toutes les Freebox, une intervention à domicile est possible en cas de problème technique non résolu par l’assistance téléphonique.

Pour la Freebox Révolution, il est aussi indiqué : « délai d’intervention sous 10 heures ouvrées à compter de la proposition d’intervention, donnant droit à compensation à hauteur d’1 euro par heure de retard dans la limite de 10 euros par mois, sous réserve d’acceptation par l’abonné du créneau de rendez-vous proposé ».

Les nouvelles Freebox Delta et One n'y ont par contre pas droit. 

Freebox 4 décembre 2018


chargement
Chargement des commentaires...