Copie privée trop chère : fin des bookmarks sur les abonnements Molotov gratuits

Quand Molotov se fait exploser 99
En bref
image dediée
Crédits : Marc Rees (licence CC by SA 3.0)
Loi
Marc Rees

Confirmant une information du Journal du Net, Molotov nous indique que la plateforme va bien abandonner la fonction « bookmarks » sur les comptes gratuits. L’enregistrement des flux va être réservé aux seuls abonnés payants. La cause ? Le doublement du barème de la copie privée et l’appétit des utilisateurs.

Molotov va abandonner la fonction d’enregistrement jusqu’alors associée aux comptes gratuits. Dans sa courte histoire, lors du lancement, les abonnés avaient d’abord profité de 10 heures d’enregistrement. En novembre 2017, surprise : ce stockage est dorénavant limité à 8 heures par tête de pipe. 

Pourquoi ? Au même moment, la Commission Copie privée avait adopté un barème provisoire frappant ce service, où la première tranche s’étalait jusqu’à ces fameuses 8 heures.

Pour éviter l’effet de seuil, rien de mieux qu'un tel coup de rabot. Ainsi, Molotov continuait à payer mensuellement 0,105 euro par abonné gratuit pour les autoriser à utiliser cette fonction d’enregistrement des flux TV. Et la plateforme évitait de basculer sur la tranche supérieure facturée 0,115 euro par mois et compte, au profit des ayants droit. 

Un an plus tard, nouveau changement de modèle. En septembre, les abonnés de la formule gratuite vont passer de 8 heures à… zéro, comme le révèle le Jounal du Net ce matin. Avec la fin des « bookmarks », expliquent nos confrères, « l'objectif est d'inciter les utilisateurs à payer pour profiter d'une fonctionnalité qu'ils apprécient ».  

La réalité est un peu moins clinquante puisque la décision tient là encore à l’appétit des sociétés de gestion collectives, bénéficiaires de la redevance pour copie privée (RCP). 

Un tarif RCP en hausse de 100 %

Comme Next INpact l’avait annoncé début juillet, le barème Molotov définitif a subi une forte augmentation sur cette fameuse première tranche. Au Journal officiel du 24 juillet, le tarif a bondi de 0,105 euro à 0,210 euro soit +100 % d’augmentation ! En comparaison, la tranche concernant les formules payantes de 100 Go reste identique (0,417 euro). 

Contacté, Jean-David Blanc, l’un des cofondateurs, nous confirme ces éléments : « cette nouvelle formule est la conséquence d’un engouement pour nos services, mais aussi de ce changement de tarif voté en Commission copie privée ». Avec ces deux ingrédients explosifs, l’offre gratuite est donc devenue un gouffre.

Selon notre interlocuteur, « nous gagnons 100 000 utilisateurs par semaine, les deux tiers essayent les bookmarks. Cela finit par nous coûter cher ! ». L’intéressé affiche désormais « 6,5 millions d’utilisateurs cumulés » et promet de nouvelles fonctionnalités, de nouveaux contenus dans les semaines à venir.

Pour inciter les usagers gratuits à basculer sur le payant, la société a décidé de faire passer la capacité de stockage de 100 à 150 Go pour un tarif inchangé (3,99 euros par mois).


chargement
Chargement des commentaires...