Télécoms : après une bonne année 2017, l'Arcep ne s'oppose plus à une consolidation

Pour mieux la claquer sur les doigts ? 23
image dediée
FAI
Sébastien Gavois

Depuis trois ans, les opérateurs investissent massivement dans les réseaux fixes et mobiles, à la plus grande joie de l'Arcep. Le régulateur ne s'en cache pas dans son observatoire 2017, qui passe au crible les statistiques du marché, avec son lot de surprises.

 

À l'occasion de sa conférence « Telconomics », le régulateur des télécoms présentait hier son observatoire des marchés des communications électroniques pour 2017. Il s'agit d'un récapitulatif basé sur les données trimestrielles, fournissant une vision globale sur l'année. Mais attention, il ne s'agit que de « résultats provisoires » pour le moment, les définitifs sont attendus pour décembre 2018. 

L'année 2017 a été synonyme de changement sur plusieurs axes importants. Pêle-mêle : revenus en hausse sur le mobile pour la première fois depuis sept ans, croissance de plus de 50 % sur la fibre optique, niveau d'investissement et portabilités sur le mobile record, explosion de l'itinérance... De son côté, le président de l'Arcep entrouvre avec prudence la porte d'une consolidation du secteur.

Revenus en baisse sur le fixe, mais en hausse sur le mobile

Lisez la suite : 91 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...