Ubuntu 18.04 disponible : une LTS GNOME très attendue et jouant la sécurité

Aucune mémé n'a été poussée dans les orties 55
image dediée
OS
Vincent Hermann

Après des mois de développement et deux bêtas, Ubuntu 18.04, alias Bionic Beaver, est disponible au téléchargement. Une version importante, d’une part parce qu’il s’agit d’une LTS (Long Term Support), d’autre part parce qu’elle ancre définitivement GNOME chez les utilisateurs. Passage en revue des nouveautés.

Pour bien comprendre l’attente générée par Ubuntu 18.04, il faut repartir un an plus tôt. Début avril 2017, Canonical fait une annonce fracassante : l’environnement Unity tombe en disgrâce, au profit d’un retour complet à GNOME.

Ce dernier était déjà présent en partie dans Ubuntu, pour l’environnement applicatif. Désormais, il faudra compter aussi sur lui pour tout ce qui touche à l’interface. Le tout sur fond de recherche de rentabilité, de retour de Mark Shuttleworth à la tête de l’entreprise et de fin de la convergence avec l’univers mobile, si longtemps cherchée.

Quand sort Ubuntu 17.10 en octobre dernier, les regards sont donc braqués sur cet important changement. Les utilisateurs vont avoir quelques efforts à faire pour maîtriser l’impact de cette bascule. Mais Canonical a travaillé sa copie : on reste dans les mêmes couleurs, la même ambiance, et de nombreux aspects de GNOME ont été modifiés pour ne pas trop bousculer les habitudes.

Mais la version réellement en ligne de mire était déjà la 18.04. Si la 17.10 pouvait en quelque sorte s’apparenter à un essai, la nouvelle n'a pas ce luxe. Ubuntu 18.04 est une LTS, signalant une mouture particulièrement travaillée pour la fiabilité et disposant d’un support de cinq ans (client comme serveur).

Le presque neuf GNOME 3.28

Lisez la suite : 85 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...