Moteurs de recherche : les détails du rachat de Xaphir par Qwant

Xaphir Alpha, Rubis Omega 45
image dediée
Société
Par
le jeudi 16 novembre 2017 à 16:10
Guénaël Pépin

Le moteur de recherche Qwant, centré sur la vie privée, a acquis son concurrent vosgien Xilopix, suite à son redressement judiciaire. La vingtaine d'employés doit contribuer aux services existants, tout comme leurs bases de données. En parallèle, la société a embauché un nouveau lobbyiste, pour défendre sa cause à Bruxelles.

Le 10 novembre, le tribunal de commerce d'Épinal a validé le rachat de la société Xilopix par le moteur de recherche Qwant. Fondée en 2008 et placée en redressement judiciaire en octobre, la société est elle-même à l'origine du moteur de recherche visuelle Xaphir. Il permettait de trier petit à petit les résultats jusqu'à tomber sur le bon.

Il y a trois semaines, « quand j'ai vu qu'ils sont tombés en liquidation, je les ai appelés. On n'avait aucune vue sur Xaphir ou Xilopix auparavant » nous déclare Éric Léandri, le PDG de Qwant. Avant, « je n'avais pas grand-chose à leur dire, je n'étais pas super fan » de leur produit, poursuit celui qui reconnaît « [qu']ils ont essayé de faire du B2C [pour particuliers], ce qui est plutôt louable en Europe ».

Le nouveau propriétaire ne compte pas conserver Xaphir, qui pourrait être mis au rebut avec les serveurs et la plupart des technologies. L'intérêt résiderait plutôt dans les employés, qui comprennent une dizaine d'ingénieurs, six linguistes et des doctorants d'Inria. « Ils ont des ingénieurs qui travaillent sur le sémantique et les idées des technologies que nous utilisons. C'est mieux de les embaucher par dix ! » estime-t-il.

Un rachat à 180 000 euros, l'emploi « maintenu » sur Épinal

Lisez la suite : 73 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...