Rencontres mondiales du logiciel libre : une édition 2017 marquée par la sécurité

Entre philosophie et pratique 18
image dediée
Crédits : Next INpact (CC-BY 3.0)
Sécurité
Par
le mardi 11 juillet 2017 à 16:07
Vincent Hermann

Nous nous sommes rendus à Saint-Étienne la semaine dernière pour prendre la température des Rencontres mondiales du logiciel libre. L'occasion de rencontrer nombre de projets, d'explorer les problèmes que pose la sécurité des objets connectés et d'aborder le difficile sujet du design de ces outils.

Les RMLL s’approchent doucement de leur vingtième anniversaire. Créées par l’Association bordelaise des utilisateurs de logiciels libres (ABUL) en 2000, elles ont eu lieu à leurs débuts à Bordeaux et plus généralement dans le sud-ouest. Depuis quelques années, elles prennent place dans d’autres villes de France. Cette fois-ci, elles avaient lieu à Saint-Étienne, jugée pratique par sa position centrale et la proximité de Lyon.

L’évènement permet avant tout d’échanger avec de nombreux acteurs, qu’il s’agisse de passionnés, d’entreprises ou d’associations diverses, comme l’April. Des chercheurs en sécurité, la CNIL et des enseignants sont également présents, car les RMLL permettent de suivre de nombreuses conférences sur des sujets très variés. Cette année, la sécurité était au cœur de nombreuses conversations et tables rondes.

Et puisque l’on parle de logiciel libre, il était tout à fait logique de commencer par une conférence de Richard Stallman sur la question, histoire d’en rappeler les bases philosophiques.

Richard Stallman, un discours bien rôdé

Lisez la suite : 94 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...