Uber abdique en Russie et se rapproche de Yandex

Bons baisers de Russie 29
image dediée
Société
Par
le lundi 17 juillet 2017 à 11:05
Kevin Hottot

En Russie, Uber doit désormais partager son trône. Le spécialiste des VTC a en effet signé en fin de semaine dernière un accord avec le géant russe Yandex afin de combiner les forces d'Uber et UberEats avec son service maison, Yandex.Taxi.

Les derniers mois ont été plutôt compliqués pour Uber. L'entreprise traverse une crise profonde, secouée par de nombreux scandales. En février, Google accusait le spécialiste des VTC d'avoir volé plusieurs de ses propriétés industrielles en embauchant un ancien ingénieur de Waymo, sa filiale dédiée au développement de véhicules autonomes, parti avec plus de 14 000 documents secrets en poche. Pour tenter de calmer le jeu, Uber a licencié le fautif, mais les poursuites n'ont pas cessé pour autant.

Plus proche de nous, en France l'Urssaf a perquisitionné fin mars le centre d'Uber pour les chauffeurs, situé à Aubervilliers. Sur le fond, l'organisme affirme qu'Uber doit verser les cotisations sociales des travailleurs indépendants qu'il emploie, à cause du lien de subordination qui lie la plateforme aux chauffeurs. Il accuse même l'entreprise de détourner le statut de ces indépendants.

Ajoutez à cela la class-action lancée par un chauffeur Lyft contre la plateforme, l'accusant de concurrence déloyale et de violation de la vie privée, la récente saillie de l'avocat général de la CJUE contre Uber Pop, ou encore la démission de son PDG, réclamée par le conseil d'administration... le tableau a de quoi donner le vertige. En Russie, la situation se complexifie également pour le géant des VTC.

Poupées russes

Lisez la suite : 60 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...