4G+ : la guerre des débits fait rage chez les opérateurs, Orange annonce 680 Mb/s

20 Go de Fair use en 4 minutes 27
image dediée
Crédits : mikkelwilliam/iStock
FAI
Par
le vendredi 07 juillet 2017 à 16:30
Sébastien Gavois

En plus d'être la capitale du Beaujolais, Villefranche-sur-Saône est désormais la ville « du Très Haut Débit Mobile avec des débits jamais atteints sur le réseau mobile », selon Orange. L'opérateur y a déployé un réseau 4G+ avec un maximum théorique de 680 Mb/s en téléchargement, et plus de 500 Mb/s dans la pratique.

La 5G promet d'apporter des révolutions dans de nombreux domaines (voir cette actualité) : des débits toujours plus importants, une latence en baisse, la prise en charge des flottes d'objets connectés, etc. Et bien que des briques technologiques soient déjà là, avec une surenchère au niveau des taux de transferts en téléchargement, il faudra attendre 2020 pour l'ouverture des premiers réseaux commerciaux.

En attendant, les opérateurs ne restent pas les bras croisés et misent sur la 4G+ pour faire parler d'eux.

De la 4G+ à plus de 500 Mb/s, en conditions réelles

Si 2015 et 2016 étaient l'occasion de s'approcher des 500 Mb/s (avec plus de 400 Mb/s en novembre 2015 chez Bouygues Telecom par exemple), cette année la barre symbolique du Gb/s en 4G+ semble être prise pour cible, du moins en théorie.

Orange vient en effet d'annoncer un maximum de 680 Mb/s en 4G+ à Villefranche-sur-Saône. De plus, « pour la première fois à l’échelle d’une ville dans les conditions réelles, des débits de plus de 500 Mbit/s descendants en 4G+ » ont été mesurés affirme l'opérateur... laissant donc de côté l'annonce de SFR du mois de mai avec plus de 500 Mb/s, mais dans un quartier de Clermont-Ferrand seulement.

Les détails techniques : 50 MHz, trois bandes de fréquences, MIMO 4x4 et 256QAM

Lisez la suite : 71 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...