Avec la neutralité du Net, Netflix défend surtout ses propres intérêts

Neutralité et intérêts 29
image dediée
FAI
Par
le lundi 19 juin 2017 à 12:15
Guénaël Pépin

Après avoir déclaré que la neutralité n'est plus son principal combat, Netflix se voit contraint de réaffirmer son attachement à l'égalité des contenus en ligne. Cet engagement en demi-teinte symbolise le rapport concret de l'entreprise au principe, vu comme un levier de négociation face aux opérateurs Internet.

Depuis des années, Netflix s'affiche en héraut de la neutralité du Net. Au moment où le principe de non-discrimination est attaqué de toutes parts outre-Atlantique, le patron du service de vidéo à la demande a déclaré qu'il ne s'agit plus de sa « principale bataille aujourd'hui ». Dans cet entretien à la Code Conference, fin mai, il estimait que l'administration Trump trouverait un moyen « de revenir sur les règles quoiqu'on en dise ».

Le sujet « n'est plus aussi important pour nous parce que nous sommes assez grands pour obtenir les accords que nous voulons » avec les opérateurs, admettait sans fard Reed Hastings. Ce revers public pouvait sembler surprenant de la part d'une entreprise qui s'est beaucoup affichée en défense de la neutralité du Net. Pourtant, c'est bien elle-même qu'elle défendait, en s'appuyant sur ce principe de non-discrimination.

Face à un tollé public, l'entreprise est revenue sur ses propos quelques jours plus tard, rejoignant une journée d'action prévue le 12 juillet. Ce qui n'enlève rien à son rapport utilitaire à la neutralité.

Les petites entreprises à l'avant-garde

Lisez la suite : 75 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...