Aux États-Unis, course contre la montre pour sauver la neutralité du Net

Les guerres de la neutralité 21
image dediée
Crédits : gilaxia/iStock
FAI
Par
le mardi 09 mai 2017 à 15:01
Guénaël Pépin

Les défenseurs de la neutralité du Net aux États-Unis appellent les internautes à se mobiliser, alors que le régulateur (la FCC) s'apprête à abroger le principe de non-discrimination le 18 mai. L'appel semble avoir été entendu, la commission se plaignant d'une « cyberattaque » contre son formulaire de contact...

Sans surprise, la neutralité du Net subit un feu réglementaire nourri aux États-Unis. D'un côté, le régulateur des télécoms, la FCC, a annoncé son plan pour revenir sur le décret qui a institué ce principe en 2015. De l'autre, le Congrès américain commence à analyser une proposition de loi empêchant ladite FCC d'assimiler les opérateurs Internet à un service d'intérêt public ; le biais utilisé pour introduire la neutralité.

Cet assaut en règle vient des républicains, qui ont la majorité à la FCC et au Congrès depuis fin janvier. Pour les associations de défense des internautes, l'heure est à la mobilisation. L'appel le plus retentissant a été celui de John Oliver, l'animateur de Last Week Tonight sur HBO. Il avait déjà pesé dans la balance en 2015 pour soutenir l'administration Obama, appuyant la légitimité de la FCC à s'imposer sur le sujet.

Dans son segment, Oliver attaque frontalement Ajit Pai, le nouveau président de la FCC, publiquement opposé à la neutralité, vécue comme une ingérence de l'État dans les affaires commerciales des opérateurs. Le présentateur critique l'hypocrisie de Pai, qui veut retirer les opérateurs Internet des services d'intérêt public, quand bien même il s'agit du seul moyen contraignant d'imposer la neutralité. L'occasion d'appeler les internautes à s'y opposer.

La contribution des internautes « entravée »

Lisez la suite : 72 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...