Le plan de la Fnac pour intégrer Deezer à sa chaine de magasins

Et Darty, aussi 11
Accès libre
image dediée
Société
Par
le mardi 14 mars 2017 à 16:00
Guénaël Pépin

À partir de la rentrée, la Fnac couplera ses ventes de matériel audio et de musique à Deezer, avec des remises temporaires. Pour la chaine de magasins, il s'agit d'introduire plus de numérique dans ses offres, alors que Deezer semble avoir besoin de nouveaux relais de croissance.

Deezer sera bientôt intégré un peu partout à la Fnac. C'est ce qu'ont annoncé les deux sociétés, alors que le distributeur dispose déjà de son propre service de musique, Jukebox. Il laissera place à Deezer, avec une offre de bienvenue pour les abonnés actuels, qui se comptent en dizaines de milliers, affirmait la société au Figaro. De son côté, Deezer revendique six millions d'abonnés payants, alors que la société est désormais sous le contrôle de The Access Industries (Warner Music).

Il faut dire que la Fnac est arrivée tard sur ce marché. En mars 2014, le secteur était déjà dominé par le suédois Spotify (qui compte désormais 50 millions d'abonnés payants) et Deezer, quand Apple Music a raflé 20 millions d'abonnés après son lancement en 2015. Cette expérience a donc surtout servi de ballon d'essai au groupe, récemment fusionné avec Darty. L'objectif : lier les achats physiques au service d'écoute en ligne.

Écoute en ligne, en magasin, promotions et billetterie

« Cela nous permet de créer une offre attractive sur le segment des produits son. Les distributeurs vont vers de plus en plus d’inclusion numérique, notamment dans les programmes de fidélisation » nous détaille Alexandre Kreuz, responsable des offres numériques du groupe. En achetant un CD, un vinyle ou du matériel audio (comme un casque ou des enceintes), des offres spécifiques à Deezer seront fournies en complément. En France, la Fnac et Darty revendiquent deux millions de ventes de matériel audio par an.

« Nous avons conservé les mécaniques d'offres les plus efficaces de Deezer et Fnac Jukebox, avec des premiers mois offerts ou promotionnés » poursuit Alexandre Kreuz. D'importantes remises sur l'abonnement Deezer pour les adhérents Fnac ou Fnac+ sont aussi prévues, sur les premiers mois.

Deezer sera également intégré sur Fnac.com et en magasin, pour la préécoute de musique. Ses outils de retransmission d'événement, comme les Deezer Sessions, devront être utilisés sur ceux organisés par la chaine de distribution.

« La billetterie peut aussi devenir un outil éditorial pour Deezer, qui améliorerait la proximité avec ses clients. Cela fait partie des développements auxquels nous avions pensé sur Fnac Jukebox » nous détaille encore la Fnac, qui vante la taille et la capacité d'innovation du service musical, devenu spécialiste des intégrations avec d'autres entreprises.

La visibilité de la Fnac, un relais de croissance pour Deezer

Deezer y gagne un nouveau partenaire commercial, certainement un nouveau relai de croissance pour la plateforme de streaming en ligne. Pour rappel, jusqu'en octobre 2014, Deezer Premium était intégré dans certains forfaits Orange (ce qui déplaisait à Qobuz qui menaçait de saisir l'Autorité de la concurrence), mais ce n'est plus le cas. Aujourd'hui, l'opérateur ne propose plus qu'une offre promotionnelle : 1 euro par mois pendant trois mois.

Si le service de musique est présent dans de nombreux pays, sa notoriété devrait également en bénéficier dans d'autres pays, « y compris sur des territoires comme l'Espagne », avance la Fnac.

Un investissement probable dans les trois ans

Ces offres doivent être mises en place graduellement, à partir de la rentrée 2017. Les premières doivent concerner le matériel audio au-dessus d'un certain montant, encore indéterminé. L'entreprise nous confirme qu'elles seront étendues à Darty, le but étant d'utiliser autant que possible les volumes à disposition. Par la suite, un investissement du groupe Fnac est envisagé dans les trois années à venir, si le partenariat commercial atteint les objectifs du distributeur, encore non affichés.

Il reste tout de même à voir quels seront les effets concrets pour Deezer, qui peine à afficher la même croissance que ses concurrents, sur un marché mondialisé. Les partenariats avec les opérateurs ne semblent plus fournir une croissance suffisante, alors qu'il s'agissait jusqu'ici de l'un des principaux axes de développement commercial de la société. Dans le même temps, la concurrence s'intensifie, certains acteurs comme SoundCloud testant des offres pour trouver son public, alors que Qobuz, encore dépendant de la France, semble avoir des difficultés à s'extirper de la niche de la haute fidélité.


chargement
Chargement des commentaires...