Gestionnaires de liens : Instapaper, analyse d'un très sérieux concurrent de Pocket

Pas de découpage mesquin sur les fonctions 16
image dediée
Applications
Par
le vendredi 21 avril 2017 à 14:21
Vincent Hermann

Nous continuons sur le thème de la lecture différée avec Instapaper, l’autre grand service du genre avec Pocket. Interface, fonctionnalités et autre modèle commercial sont au programme. Malgré un tronc commun évident avec son concurrent, le service sait parfaitement se différencier.

La sauvegarde des liens est une activité à temps complet pour certains. On pourrait comparer ces services spécialisés à des gestionnaires de favoris très complets, avec la possibilité d’y lire les contenus sans ouvrir les pages proprement dites. Intégrés dans les navigateurs et disponibles en applications, ils permettent donc d’embarquer avec soi sa collection de liens et de pages à lire.

Notre premier article était consacré à Pocket, probablement la référence du secteur, tant il propose de fonctionnalités et un modèle Premium qui n’est guère limitant pour l’utilisateur classique. Est-ce à dire qu’il faut l’installer et faire fi de la concurrence ? Loin de là, comme nous allons le voir avec Instapaper. Car ce dernier a récemment beaucoup changé : conséquence de son rachat par Pinterest, l’abonnement payant a été abandonné, toutes les fonctionnalités spécifiques se déversant du même coup dans la version gratuite.

Pas de Premium : un seul lot de fonctionnalités

Lisez la suite : 88 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...