Abonnement Next INpact à 30 euros pour nous soutenir : après ce soir, il sera trop tard

Et notre amour pour le même prix
Abonnement Next INpact à 30 euros pour nous soutenir : après ce soir, il sera trop tard

Nous vous proposons, jusqu'à ce jeudi soir, un abonnement d'un an au tarif de 30 € au lieu de 50 €. Une occasion pour soutenir le travail de notre équipe de journalistes qui ne demande qu'à grandir.

Un nouveau cap en place sur Next INpact

Depuis 3 mois, je suis revenu sur le devant de la scène à travers les billets du blog pour vous tenir plus régulièrement informés des coulisses de Next INpact. Notre journal sur les nouvelles technologies est unique : une transparence totale, pas de traceurs, pas de publicité intrusive, un abonnement premium, mais aussi des actualités d'enquête et d'investigation payantes qui deviennent gratuites au bout d'une semaine à un mois.

Surtout, nous avons gardé le même ADN qu'à nos premiers jours. Assez pour que je me décarcasse. Jean-Marc Manach a donc rejoint notre équipe depuis peu, Pierre Januel rédigera quelques enquêtes chaque année, et d'autres journalistes vont faire leur entrée dans les prochains mois.

La team et la communauté dans un même bateau

Nous n'avons jamais eu autant besoin de votre soutien, qui est notre principal carburant. L'actualité du numérique est très riche, permettez-nous de vous informer toujours plus.

Bien entendu, ceux déjà abonnés depuis au moins un an profitent également de leur remise d'ancienneté. Toute l'équipe et la communauté de Next INpact vous remercient.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !