GandiCloud VPS (OpenStack) : une offre repensée, que faut-il en retenir ?

À la recherche du bon équilibre
GandiCloud VPS (OpenStack) : une offre repensée, que faut-il en retenir ?

Ces dernières années, Gandi a fait évoluer son interface de gestion v5, certains de ses outils, et vient de lancer un nouveau site avec une offre de VPS retravaillée. Nous l'avons décortiquée. 

Gandi est un hébergeur pas comme les autres. Fondé en 1999 par Pierre Beyssac, Laurent Chemla, Valentin Lacambre et David Nahmias, son nom signifie Gestion et Attribution des Noms de Domaine sur Internet.

Gandi : un bout d'histoire de l'Internet français

L'objectif à l'époque était d'en finir avec les pratiques jugées abusives du marché et de rendre accessible à tous l'achat de noms de domaines. Une partie des profits permettait de soutenir des initiatives défendant certains idéaux de l'Internet naissant. Un modèle qui n'a pas fait consensus, les associés décidant de se séparer.

Ils revendent leurs parts en 2005 à Stephan Ramoin (arrivé un an plus tôt) et ses partenaires. Ce dernier avait notamment été choisi pour faire perdurer les valeurs de l'entreprise au slogan évocateur : « no bullshit ». 14 ans plus tard, Ramoin fait un constat : le développement est en retrait face à ses concurrents. La stratégie consistant à ne pas se développer plus vite à travers de l'investissement ou des emprunts est jugée avec une pointe de regret :

« Aujourd’hui je regrette la fierté – mal placée sans doute – que nous avions de nous dire que nous gérions bien l’entreprise parce que nous réinvestissions tout ce que nous gagnions, que nous n’avions pas de dettes, pas d’emprunts, etc. Pourquoi ? Pour faire court, parce que ce n’est pas le monde dans lequel nous vivons et que s’extraire de son milieu a ses limites ».

Il annonce au passage la « prochaine étape » qui n'est autre que le rachat de l'hébergeur par le fonds Montefiore Investissements en remplacement de leur actionnaire historique, « un investisseur capable de nous accompagner dans notre croissance, notamment par le biais de croissances externes [et] la croissance organique, en investissant dans le recrutement de nouveaux talents, le renforcement de nos offres, et notamment au niveau de notre service Revendeurs et Corporate à destination de toutes les entreprises ».

Renforcer Gandi sans lui faire perdre ses valeurs

Depuis, Stephan Ramoin est Président de la société Gandi.net. L'hébergeur a continué de soutenir différentes causes, comme Opscidia, HUGO ou Zeste de savoir, s'associant par exemple à Framasoft. Arnaud Franquinet, son COO, a été élu au Conseil d’Administration de l'Afnic en tant que représentant des Bureaux d’enregistrement.

Son interface v5 a continué d'évoluer. On a aussi eu droit à des améliorations sur le service email comme nous l'avions évoqué dans le cadre de notre dossier sur les standards SPF, DKIM et (DM)ARC. Surtout, le site et l'offre de l'hébergeur ont eu droit à quelques retouches, montrant une première évolution de la stratégie commerciale.

Retour sur ces changements, et plus particulièrement le dernier en date : le lancement de Gandicloud VPS.

Une offre qui évolue, toujours assez classique

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !