Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Derrière le retour au web statique, la réappropriation d'un numérique pour tous

Portabilité by design
Derrière le retour au web statique, la réappropriation d'un numérique pour tous
Crédits : Biletskiy_Evgeniy/iStock

Désormais, on publie tous du contenu en ligne chaque jour, via des plateformes centralisées et autres formats plus ou moins ouverts. Mais lorsque l'on veut déplacer son blog, son CV ou ses données, c'est la galère. Le retour à un web « low tech » veut casser cette mécanique. Avec bien d'autres avantages.

Avec le web est apparue une faculté nouvelle : la possibilité pour chacun de faire porter sa voix. Tout internaute est ainsi libre de publier son propre site, une page personnelle, un blog, un album photo afin de partager avec le monde entier. Mais voilà, même en 2020, c'est souvent considéré comme compliqué.

En la matière, il y a ailleurs une forte fracture numérique : les premiers touchés sont ceux qui ne maîtrisent pas toutes les arcanes de la technique. Héberger son site, apprendre le langage HTML, choisir ses outils, etc. sont autant de choix qui rebutent et incitent à se tourner vers des solutions clé en main ou vers la facilité des réseaux sociaux.

Tant de plateformes qui troquent la facilité qu'elles apportent contre une limitation des libertés de leurs utilisateurs, d'une manière ou d'une autre. Il est donc opportun de s'intéresser aux alternatives. Surtout qu'il existe de nombreuses ressources gratuites, ouvertes et simples à prendre en main qui permettent à chacun de publier en ligne, sans connaissances particulières et sans concessions sur ses données. De participer à des projets communs.

Nous l'avons vu dans de premiers articles de ce dossier, où il a déjà été question de sites statiques, de PWA ou même de pull request pour les plus courageux. Tant d'actions qui peuvent paraître inaccessibles mais pourtant simples lorsque l'on y regarde de plus près. Comme la gestion de documents via Git, leur écriture via le format de balisage Markdown, leur conversion en un site ou en différents formats via Pandoc.

Une initiative qui s'inscrit dans une volonté, plus générale, de documenter et expliquer comment fonctionne Internet, les différentes solutions techniques de stockage, la gestion de vos données, les protocoles modernes et autres solutions pour disposer de mails sécurisés, complets mais ne vivant pas de vos données.

Tant d'articles qui sont progressivement rendus accessibles à tous, que vous pouvez partager ou simplement utiliser pour vous guider sur le long chemin de la réappropriation de l'outil informatique et du numérique. Autant de raisons de nous aider à poursuivre notre ilot d'information indépendant en ligne... en vous abonnant 😉.

Préserver votre liberté et la portabilité de vos publications

20 commentaires
Avatar de Sheepux Abonné
Avatar de SheepuxSheepux- 22/09/20 à 17:27:10

Je confirme que Jekyll est très pratique pour générer du statique. Il m'a permis sans trop me prendre la tête (vu que je connais Markdown) de monter un front sympa via github pages avec en plus un DNS perso (simple CNAME à créer).
Exemple : https://hakuneko.download (source : https://github.com/manga-download/manga-download.github.io ).
Le theme jekyll utilisé est https://mademistakes.com/work/minimal-mistakes-jekyll-theme/ qui a plusieurs couleurs et de nombreuses options.

Avatar de Cyber Sinh Abonné
Avatar de Cyber SinhCyber Sinh- 22/09/20 à 22:17:32

C'est surtout l'utilisation d'un CMS reposant sur un SGBD qui complique sérieusement la portabilité du contenu. Mais on peut conserver la simplicité du Markdown dans des fichiers avec le confort d'un CMS avec les CMS dit "flat file", comme Grav. Je l'utilise pour mon site perso : www.luminescence-software.org.
Je trouve que c'est un excellent compromis entre site statique et CMS usine à gaz.

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 23/09/20 à 04:04:39
Cyber Sinh

Le principe du headless, c'est justement de découpler les deux. De ne plus penser que back et front sont intrinsèquement liés. Tu peux très bien avoir un gestionnaire de contenus utilisant telle ou telle techno, et ensuite utiliser tes données pour générer un site statique en bout de chaîne. La portabilité vient du fait que tu récupères une liste de fichiers HTML (+CSS/images, etc.) posables n'importe où.

Le principe du flat-file c'est d'en rester aux fichiers tout au long du processus, avec ses avantages et ses limites, ce qui est un peu l'approche GitHub Pages d'une certaine manière (mais avec une interface d'édition dédiée dans les CMS FF). Grav est intéressant sans son approche, mais nécessite tout de même un serveur web avec PHP et ça reste une solution tout-en-un.

De toutes façons quand on plonge dans le sujet on voit qu'il existe des dizaines de solutions possibles chacune s'imbriquant potentiellement avec une autre. L'idéal est de trouver ce qui nous convient le mieux selon nos besoins et contraintes :chinois:

Avatar de fofo9012 Abonné
Avatar de fofo9012fofo9012- 23/09/20 à 07:00:40

Je ne connaissais pas vraiment les CMS, jusqu'à ce que ma sœur me demande pourquoi son site rame, après avoir farfouillé en vain dans les logs serveurs et l'interface d'admin, je lui ai proposé de lui installé sur un dédié pas cher.
Et bien malgré ma formation d'ingénieur réseau et système distribué, et une forte expérience (datée) sur PHP / JS, je n'ai pas réussi à migrer parfaitement son site Wordpress. C'est une usine à gaz sans nom, vu la complexité du bouzin, je suppose qu'il doit avoir une tonne de failles, on parle de green programming; Avec Wordress on a l'exemple parfait de tout ce qui ne faut jamais faire (bouffer une tonne de CPU pour quasi rien : afficher une page statique).

Franchement ces sites en markdown n'ont que des avantages :

  • Facile à sauvegarder / migrer, comme l'indique l'article,
  • écologique : quasiment 0 charge CPU côté serveur, un minimum de charge côté client (appliquer la CSS, et éventuellement quelques fonctions en javascript)
  • sécurisé : Pas d'interface d'admin ou de plugin +/- utile et/ou dangereux, pas de mise à jour ou montée de version à faire.
  • respectueux du visiteur : pas de cookies avec leur bandeau agressif de consentement

Il y'a du négatif :

  • Difficulté / impossibilité de gérer du dynamique (genre des commentaires, il faudra probablement intégré un service tiers irrespectueux de la vie privée)
  • selon le générateur ce n'est peut-être pas forcément très bien indexé, Par ex avec le rendu du tuto de NextInpact t'es certain de ne jamais apparaître dans Google :D
Avatar de jerome_d Abonné
Avatar de jerome_djerome_d- 23/09/20 à 07:33:16

Ca me fait vraiment plaisir de voir ces articles sur le web statique. Ca fait des années que j'essaye de pousser mon entourage à réfléchir à ces solutions au lieu de site très complexe, à la sécurité douteuse, et très consommateur de ressources, pour des blog dont les pages s'affichent en gros pareil pour tous les visiteurs.

Pour ma part, j'utilise Pelican.

Je pense que ce qui manque le plus, ce serait une interface un peu "wisiwig", et qui permette sans connaissances techniques de mettre à jour son site, et de pousser les modifications sur git.
C'est en tout cas le principal point négatif qui à motivé certains refus dans mon entourage : un CMS à beau être exagérément complexe dans la majorité des cas, l'interface d'administration qu'il présente est plus facile a ppréhender qu'un éditeur de text pour du markdown couplé à un client git.

Merci à la rédaction d'avoir mis en lumière cette solution !

Avatar de jbkauffmann Abonné
Avatar de jbkauffmannjbkauffmann- 23/09/20 à 07:36:44

parcourut non parcouru oui :)

Avatar de UtopY-Xte INpactien
Avatar de UtopY-XteUtopY-Xte- 23/09/20 à 08:10:43

Je ne savais pas qu'il y avait un retour en grace du web statique, ca a commencé quand?

jbkauffmann

Il y a un bouton/!\ Signaler une erreur
en bas de chaque article

Édité par UtopY-Xte le 23/09/2020 à 08:11
Avatar de le hollandais volant Abonné
Avatar de le hollandais volantle hollandais volant- 23/09/20 à 08:11:10

Perso je reste sur mon petit oText, un outil resté sur du code PHP de 2006, mis à jour et évolué depuis (mais resté en procédural, pas en POO), et tout en material design.

J’y ais mon blog, mes liens, mes fichiers, mon lecteur RSS, la liste de contact, mon agenda et mon propre bloc-note (comme des post-it).

Lowcost, lowtech, pas de lib tierces, juste PHP, SQLite et du JS côté client et une forte recherche de simplicité à l’usage. Ça marchait y a 15 ans, ça marchera encore dans 15 ans. Et ça me va, je n’ai pas de raisons de changer d’outil :-)

Par contre je ne me fais pas au Markdown, je reste au BBcode, qui entre moins en conflit avec certains partages de code/équations (#patapé).

Avatar de tazvld Abonné
Avatar de tazvldtazvld- 23/09/20 à 08:22:07

Vous n'avez pas cité Dreamwaeaver dans vos outils de page statique. :D

Le markdown, c'est assez limité niveau sémantique. C'est bien pour écrire une petite doc, mais aller au delà, c'est compliqué.

*ceci n'est pas de l'italique* **ceci n'est pas du gras**

Même si ces 2 textes seront généralement respectivement en italique et en gras, c'est une conséquence de ce que représente ces balise, c'est en effet respectivement une emphase (balise em) et une emphase forte (balise strong).

Même si je trouve que l'HTML5 se traine la lourdeur syntaxique du XML, il y au moins l'avantage d'avoir une liste de balise sémantique assez large. De plus, grace au système de classe, il est possible de l'étendre à l'infini (et avec JS, il est même possible de créer ses propre balise). Par exemple, en français, un terme étranger (tout particulièrement les termes en latin) devrait être typographié en italique. Ce n'est pas une emphase, donc on de devrait pas utiliser cette balise. En Markdown, on est donc bloqué. En HTML on peut s'en sortir.

Avatar de David_L Équipe
Avatar de David_LDavid_L- 23/09/20 à 08:26:26
fofo9012

Pour le tuto comme dit on avait fait un rendu côté client volontairement. Mais tu peux très bien le faire en amont, par exemple à la génération (ou même avec du server side via le framework de la PWA si tu en utilises.

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 2