Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Comment créer un nom de domaine personnalisé et votre propre adresse email

En quelques minutes, pour quelques euros
Comment créer un nom de domaine personnalisé et votre propre adresse email
Crédits : fizkes/iStock

Vous avez quelques minutes devant vous ? Vous en avez marre d'avoir une adresse email qui dépend d'une plateforme ou de votre FAI, parfois avec du pistage publicitaire ? Et si vous en profitiez pour acheter un nom de domaine personnalisé et créer vos propres adresses. Il vous en coûtera quelques euros à l’année.

Choisir une adresse email n’est pas anodin. C'est un moyen de contact qui reste courant, utilisé pour de nombreux services en ligne et autres démarches publiques. Qui nous représente dans un cadre privé mais aussi professionnel.

Les internautes ont souvent le réflexe d'adopter celui de leur fournisseur d'accès, ce qui peut être un problème lorsque l'on veut en changer. Car vous n’y aurez plus forcément accès passé un délai légal de six mois. Autre solution courante : opter pour le service d'une grande plateforme. Pratique, efficace... mais souvent financé avec vos données et la publicité.

Il existe néanmoins une troisième option, simple à mettre en œuvre et peu coûteuse : gérer soit même son compte email, avec un nom de domaine personnalisé. C'est assez simple, on vous explique comment faire en quelques étapes. 

Première étape : choisir son nom de domaine (disponible)

Il faut commencer... par trouver un nom de domaine (sauf si vous en avez déjà un). Il doit vous correspondre et vous représenter. Il peut avoir un rapport avec votre nom de famille, votre activité, un pseudonyme courant, etc. N'hésitez pas à vous lancer dans une petite séance de brainstorming pour déterminer celui qui vous convient.

Faites également attention à son extension, qui influe directement sur son prix. OVH propose par exemple la sienne à un tarif très modeste (2 euros par an), d'autres comme le .fr sont en général proposé pour 10/15 euros, le .me pour 20 euros. Cela variera également d'un gestionnaire de domaines (registrar) à un autre.

Il en existe plusieurs en France, notamment Gandi, OVH, Scaleway... Ils proposeront en général un service permettant de déterminer si un nom de domaine est disponible ou non. Vous pourrez ensuite le commander. Pensez à vérifier si le renouvellement est effectué de manière automatique ou non.

Un point important car en cas d'oubli, un tiers pourra récupérer votre domaine si vous oubliez de le renouveler et l'utiliser comme bon lui semble. Des protections et des rappels réguliers sont en général mis en place, mais soyez vigilants !

Chaque gestionnaire fournit un niveau de service de base différent. OVH intègre par exemple 1 boite email dans la limite de 5 Go avec un hébergement Web de 10 Mo. Gandi propose 2 boîtes email de 3 Go, mais depuis peu un accès à Cozy Cloud gratuit dans la limite de 5 Go. Scaleway propose d'acheter le domaine seul ou avec de l'hébergement/email.

Vous pouvez également effectuer votre choix sur des critères plus techniques comme le support de SPF, DKIM ou DMARC par exemple. Sachez enfin que vous pouvez changer de gestionnaire de nom de domaine à tout moment. Une procédure de transfert existe chez chacun d'entre eux. Elle sera par contre payante, le prix dépendant là aussi de l'extension choisie.

Et nous voici propriétaire de lejardinier.me

Pris d'une soudaine passion pour le jardinage, nous avons décidé d'acheter un domaine commençant par « lejardinier », en nous tournant vers Gandi. Une recherche nous a référencé 809 résultats, affichant la liste toutes les extensions disponibles et leurs tarifs. Nous avons opté pour lejardinier.me à 4,80 euros (19,20 euros passé la première année).

Notez que l’extension « .me » est l’extension géographique du Monténégro, mais elle est ouverte à tous depuis plus de 10 ans. Elle colle bien à notre idée d’en faire un email personnalisé, le « me » signifiant « moi » en anglais. Libre à vous de prendre ce que vous voulez comme nom et extension, dans la limite de ce qui est disponible.

Une fois ajouté dans le panier (pensez à vérifier qu’il n’y ai pas de faute d’orthographe), vous choisissez la durée, de 1 à 10 ans dans notre cas (le tarif est dégressif). Si vous n’avez pas de compte chez Gandi, il faut en créer un (aucune surprise particulière, laissez-vous guider le long de la procédure). Il faut accepter les conditions d’utilisation de l’extension de votre nom de domaine et de Gandi, puis payer. Quelques secondes plus tard, un email vient confirmer votre commande.

Le renouvellement automatique est désactivé par défaut. Pour l'activer, rendez-vous dans l'interface, onglet Nom de domaine, sélectionnez le vôtre puis sur Ajouter le renouvellement au panier. C’est fait :

créer son adresse email personnalisée

Créer un email sebastien@lejardinier.me…

L’air de rien, vous avez passé la plus grosse étape. Maintenant, il faut créer une adresse email. Depuis la page de gestion de votre nom de domaine, cliquez sur l’onglet Boites & redirections Mail ou bien sur Inactif dans la ligne commençant par Emails (les deux renvois au même endroit).

Comme nous pouvons créer deux adresses, nous allons le faire pour :

  • david@lejardinier.me
  • sebastien@lejardinier.me

Cliquez sur « Créer + », donner un nom à votre boîte email – david pour obtenir david@lejardinier.me – et un mot de passe associé au compte. Vous pouvez également mettre en place des alias avant de terminer la création de la boîte.

  • créer son adresse email personnalisée
  • créer son adresse email personnalisée
  • créer son adresse email personnalisée

… y ajouter des alias (pour les boulets, mais pas que)

« Les alias sont des noms alternatifs à votre boîte sur lesquels vous pouvez être joint. Les mails seront redirigés vers votre boîte. Mentionnez les comptes sans inclure le @. Vous pouvez également utiliser le caractère joker "*" » après deux caractères minimum, explique Gandi. Par exemple, « Seb* » renverra tous les emails commençant par « seb » envoyées sur @lejardinier.me.

Pratique pour recevoir des courriels de personnes écorchant votre prénom ou pour personnaliser selon les services où vous êtes inscrits. Mais vous pouvez aussi définir des alias complètement différents les uns des autres : nicolas, toto, b4, etc. Ils sont tous rattachés à votre compte : les messages arrivent directement dans votre boîte de réception. Il est évidemment possible d’ajouter, supprimer ou modifier des alias dans un second temps.

Par défaut, Gandi active une Protection anti-spam. « Néanmoins ce filtrage peut vous sembler trop restrictif c’est pourquoi nous avons mis en place une fonctionnalité vous permettant d’activer ou de désactiver cette protection », explique le entreprise (sa politique anti-spam se trouve par ici).

Elle permet de mettre en place des réponses automatiques (en cas de déplacement, vacances, hospitalisation, etc.). Vous définissez un message, sélectionnez des dates de début et de fin et c’est terminé. Mais aussi des redirections.

Accéder à ces emails via webmail...

Vous voilà donc avec une boîte utilisable dès à présent. Certes, mais comment accéder à mes emails ? Deux solutions s’offrent à vous : utiliser un des webmails de Gandi ou bien une application tierce (genre Courrier, Outlook, Thunderbird). Dans le premier cas, SOGo et Roundcube sont proposés. Vous pouvez utiliser l’un ou l’autre en fonction de vos affinités.

créer son adresse email personnaliséecréer son adresse email personnalisée
SOGo à gauche, Roundcube à droite

... ou depuis un client tiers

Dans les application tierces, les paramètres seront en général détectés automatiquement. Sinon, voici la configuration POP/IMAP (pour la gestion des emails entrants) :

  • nom du serveur entrant : mail.gandi.net
  • Port : Laissez le port par défaut (110 pour POP, 143 pour IMAP, 995 pour POP en SSL ou 993 pour IMAP en SSL).
  • TLS ou SSL : oui
  • identifiant : il s’agit de votre adresse email complète (nom@votredomaine.tld)
  • mot de passe : entrez le mot de passe que vous avez choisi lors de la création de la boîte mail.

La configuration SMTP (pour les emails sortants) :

  • Nom du serveur sortant (SMTP) : mail.gandi.net
  • Port : 25, 465 (avec SSL) ou 587 (avec STARTTLS)
  • TLS ou SSL : oui (sauf pour le port 25)
  • Authentification SMTP : oui, en utilisant les mêmes paramètres que pour le serveur entrant ou en utilisant votre adresse email complète et son mot de passe.

POP, IMAP et SMTP, c’est quoi ?

Si POP et IMAP sont tous les deux utilisés pour les emails entrants (du serveur de Gandi vers votre ordinateur), il y a une différence de taille : « Le compte POP vous permet de « télécharger » les messages du serveur mail sur votre ordinateur. C’est la configuration la plus répandue et la plus simple pour paramétrer un logiciel de messagerie ».

Le compte IMAP par contre « vous permet d’accéder à vos messages directement sur le serveur, comme si vous vous rendiez directement sur le serveur webmail.gandi.net. Les emails ne sont pas conservés localement (sur votre ordinateur) avec un compte IMAP ce qui le rend très pratique quand la boîte mail doit être synchronisée entre plusieurs clients mails (ordinateur, smartphone, etc.) ». Il est donc à privilégier.

En POP vous n’avez pas besoin de vous poser de questions sur la taille de votre boîte email (3 Go gratuits) puisque les messages sont transférés sur l’ordinateur. Il faudra par contre penser à faire des sauvegardes. En IMAP, ils restent sur le serveur et occupent donc de l’espace. Gandi permet de grimper à 50 Go pour 2,10 euros de plus par mois et par boîte.

L’hébergeur rappelle enfin que « vous pouvez aussi utiliser le serveur SMTP de votre Fournisseur d’Accès Internet à la place de celui de Gandi. Dans ce cas rappelez-vous de désactiver l’authentification SMTP, car votre FAI vous identifie automatiquement via l’adresse IP de votre connexion internet ».

Passons à la pratique

Dans Thunderbird, la configuration est simple. Une fois l’adresse et le mot de passe entrés, l’application récupère automatiquement les adresses des serveurs entrant et sortant de Gandi, en activant SSL. Il ne reste donc plus qu’à cliquer sur Terminé. La situation est la même sur l’application Courrier de Windows, avec autodétection des paramètres.

Dans le cas d’Outlook, ce n'est pas automatique. Il faudra vous rendre dans les Paramètres du compte et cliquer sur Nouveau. Saisissez votre adresse email, puis IMAP ou POP. Nous avons opté pour le premier. Il faut donc saisir l’adresse du serveur et activer la méthode de chiffrement SSL/TLS. Le port pour le courrier entrant est le 993 et le 465 en sortant.

Vous pouvez évidemment répéter cette opération autant de fois que nécessaire pour vos différents comptes email. Deux sont inclus dans le prix de l’abonnement, vous pouvez en acheter d’autres : 0,42 euro (3 Go) ou 2,10 euros par mois (50 Go).

créer son adresse email personnaliséecréer son adresse email personnalisée
La configuration sur Outlook à gauche, sur Thunderbird à droite

140 commentaires
Avatar de soupêtte Abonné
Avatar de soupêttesoupêtte- 12/06/20 à 11:46:26

Pour ceux qui voudraient  passer par gandi et ne pas avoir à rajouter des alias pour chaque adresse mail créée, j'ai  un petit fichier texte avec toutes les possibilités d'alias possibles (aa*, ab*, ac*, etc.), qui permet de ne pas avoir à trop se prendre la tête. je ne sais pas si j'ai été bien clair mais en gros on copie colle dans gandi ma petite liste et tout est redirigé automatiquement. Ça permet au passage de créer une adresse mail par site ce qui est pratique pour savoir d'où vient une fuite quand on se fait spammer. À me réclamer en mp

Avatar de Yach Abonné
Avatar de YachYach- 12/06/20 à 11:51:49

Pas mal ! Et du coup, quand tu identifies d'où vient la fuite, tu fais quoi ?

Avatar de glacasa Abonné
Avatar de glacasaglacasa- 12/06/20 à 11:53:46

soupêtte a écrit :

Pour ceux qui voudraient  passer par gandi et ne pas avoir à rajouter des alias pour chaque adresse mail créée, j'ai  un petit fichier texte avec toutes les possibilités d'alias possibles (aa*, ab*, ac*, etc.), qui permet de ne pas avoir à trop se prendre la tête. je ne sais pas si j'ai été bien clair mais en gros on copie colle dans gandi ma petite liste et tout est redirigé automatiquement. Ça permet au passage de créer une adresse mail par site ce qui est pratique pour savoir d'où vient une fuite quand on se fait spammer. À me réclamer en mp

J'ai fait exactement la même chose xD

Le problème étant que je migrais une boite wildcard vers gandi où j'avais déjà de nombreuses adresses utilisées.

Si je devais partir sur une nouveau domaine, je m'embêterais pas, et je ferais plutôt un alias du type : site*@mondomaine

Avatar de glacasa Abonné
Avatar de glacasaglacasa- 12/06/20 à 11:54:43

Yach a écrit :

Pas mal ! Et du coup, quand tu identifies d'où vient la fuite, tu fais quoi ?

Tu peux bloquer l'alias en question pour éviter les spams, et essayer de fermer ton compte sur le site

Avatar de Stéphane Bortzmeyer Abonné
Avatar de Stéphane BortzmeyerStéphane Bortzmeyer- 12/06/20 à 11:58:39

Pour les fanas de technique, notez que la découverte automatique des paramètres du serveur de messagerie (que Thunderbird fait très bien) se fait grâce à la méthode normalisée dans le RFC 6186, méthode qui consiste à ajouter dans le DNS des enregistrements de service. Regardez avec un client DNS (ici, le DNS looking glass) :https://dns.bortzmeyer.org/_imaps._tcp.lejardinier.me/SRV

Avatar de bandino Abonné
Avatar de bandinobandino- 12/06/20 à 11:58:40

Il n'y a pas un peu de placement de produit dans cet article ?

Avatar de millman42 Abonné
Avatar de millman42millman42- 12/06/20 à 11:59:31

Il y a encore mieux que le .me comme TLD pour les emails c'est le ".email".

Prochaine article comment héberger son propre service d'emails.

Avatar de krikazakk Abonné
Avatar de krikazakkkrikazakk- 12/06/20 à 12:01:38

Certains registrar (comme 1to1 / Ionos que j'utilise) proposent aussi de défini un catchall (toutes les adresses sur le domaine sont par défaut redirigées sur une seule adresse mail).
Ovh le faisait également il me semble mais a arrêté il y a qq années.

C'est le plus simple pour créer des adresses à la volée pour chaque compte et savoir d'où vient le tas de spam qui vous agressent.

Avatar de Funky Sam Abonné
Avatar de Funky SamFunky Sam- 12/06/20 à 12:02:38

Comment ça se passe pour un Whois ? C'est le nom du gestionnaire de domaine ou le nom privé qui apparaît ?

Avatar de ben5757 Abonné
Avatar de ben5757ben5757- 12/06/20 à 12:04:26

Pas mal ce petit article :) 

Question un peu plus pointu. Qu'est ce qui en est de SPF, DKIM et DMARC ? Sans ces items configurés  j'ai peur qu'il soit difficile d'être réceptionné par Gmail et surtout hotmail/outlook

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 14