Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

kDrive d'Infomaniak : 2 To de stockage en ligne dès 5,54 € par mois, avec OnlyOffice et WebDAV

Et WebDAV !
kDrive d'Infomaniak : 2 To de stockage en ligne dès 5,54 € par mois, avec OnlyOffice et WebDAV

L'hébergeur suisse Infomaniak se démarque par ses offres différentes de ce que l'on trouve ailleurs. Après avoir proposé des serveurs Synology en location, il a misé sur plusieurs outils maison pour attirer les utilisateurs ne voulant plus dépendre des grandes plateformes. Comme son kDrive au tarif attractif.

Infomaniak l'a bien compris : dans le monde de l'hébergement en ligne il faut savoir se démarquer et ne pas miser que sur les petits prix ou même sa « nationalité ». Le Suisse a donc depuis longtemps intégré le besoin de miser sur des services et ce qui fait en général défaut à ses concurrents : une interface client claire et pratique.

Lorsque nous faisions le point sur ses projets en 2017, c'était d'ailleurs l'un des grands travaux. Depuis, d'autres ont monopolisé les équipes de l'entreprise comme la mise en place de ses outils collaboratifs pour PME WorkSpace, ou des services de stockage plus spécialisés tels que SwissBackup et SwissTransfer.

Le principe est toujours le même : s'inspirer de ce qui fait le succès d'une offre ailleurs et le proposer sur l'infrastructure Infomaniak. Une tendance au mimétisme qui vise surtout à répondre à des besoins précis, avec la capacité à proposer des services plus innovants dans d'autres cas, comme lorsqu'il a été décidé de mettre en location des serveurs Synology.

kDrive se veut une sorte d'hybride entre ces deux approches : s'inspirant des solutions très intégrées et clé en main des grandes plateformes, sans se contenter de proposer l'installation d'un NextCloud ou ce que vient d'annoncer Gandi avec Cozy Cloud par exemple. L'offre est ainsi le fruit d'un partenariat avec OnlyOffice (nous y reviendrons).

Il s'agit donc d'un service de synchronisation de données, se positionnant face à Dropbox, Google One, OneDrive et autres. La société met en avant le fait que son service soit « développé et hébergé exclusivement en Suisse », et qu’il ne dépend donc pas des lois américaines comme le Cloud Act. Un argument important pour certains.

Mais le souci des solutions « maison », est souvent qu'elles sont incomplètes et pas toujours très suivies dans le temps. Nous avons donc attendu de voir l'évolution de kDrive et de savoir ce qu'il prépare pour l'avenir avant de nous prononcer.

Des tarifs bien placés et dégressifs, un essai gratuit sans carte bancaire

Commençons par l'offre pour les particuliers (Solo), dont les prix sont alléchants : 5,54 euros par mois pour un an pour 2 To de stockage (non extensibles). Une offre d’essai gratuite de 90 jours est proposée aux nouveaux clients.

Bonne nouvelle, il n’est pas nécessaire d’entrer un numéro de carte bancaire pour en profiter. Autre point appréciable, les tarifs sont dégressifs, selon l'engagement : 59,88 euros sur un an (-10 %), 113,04 euros sur deux ans (-15 %) et 159,48 euros sur trois ans (-20 %). Des offres professionnelles (Teams et Pro) sont proposées pour des tarifs supérieurs, avec plus de stockage, une gestion multi-utilisateurs et des services complémentaires

Tarif kDriveTarif kDrive
Les tarifs de kDrive pour un engagement d'un mois (à gauche) ou trois ans (à droite)

À titre de comparaison, Dropbox est à 9,99 euros par mois pour 2 To, Google One à 9,99 euros (99,99 euros sur un an) pour 2 To également, tandis que OneDrive de Microsoft est à 7 euros par mois (69 euros par an) avec 1 To. Ce dernier a par contre l’avantage non négligeable d’inclure une licence Office 365 Personnel.

De son côté, Infomaniak explique que kDrive intègre « une suite bureautique complète ». Il ne s'agit pas d'un outil propre à l'hébergeur, mais bien d'un accès à une instance clé en main à OnlyOffice, sans installation nécessaire. L'application open source peut ainsi être directement utilisée tant en ligne qu'avec le « client lourd » sur un ordinateur.

L'hébergeur s'emballe tout de même un peu en indiquant que l'on n'aurait ainsi « plus besoin d'Office 365 »… oubliant au passage que Microsoft y intègre ses versions Premium d’Outlook, One Note, Skype… qui n'ont ici pas d'équivalent. Mais c'est un bon début, surtout pour une solution où l'utilisateur n'a rien à faire.

Inscription et facturation : c'est transparent

La première étape est de choisir une offre parmi les trois disponible. Nous avons opté pour la formule Solo, pensée pour les particuliers. Lors de l’inscription, il vous sera d’abord demandé un nom pour votre kDrive, qui « apparaîtra dans votre console d’administration et les applications ». Cette information peut être utile, car un compte peut avoir plusieurs kDrive rattachés, les différencier par leurs noms sera alors bien pratique.

Il faudra ensuite préciser une adresse email, un mot de passe, votre nom, prénom, adresse, etc. Attention à deux subtilités. Tout d’abord, un nom de société est demandé par défaut, il faut utiliser le sélecteur pour passer sur le formulaire destiné aux particuliers. Ensuite, le pays de résidence par défaut est assez logiquement la Suisse. Vous pouvez entrer une adresse française (avec un numéro de téléphone commençant par +33) sans que le site ne trouve à y redire.

D'ailleurs il faut noter la gestion particulière de la TVA : « Les tarifs proposés par Infomaniak sont TTC (TVA incluse) pour les personnes ayant leur adresse de facturation en Suisse. Les personnes n'ayant pas leur adresse de facturation en Suisse ne sont pas assujetties à la TVA, à l'exception des Services qui ne nécessitent pas d'infogérance (ex.: Housing) ».

Lors de la finalisation de la commande, Infomaniak vous propose d’activer le renouvellement automatique de vos factures et paiements. On apprécie que ce ne soit pas le cas par défaut, pouvant être activé dans un second temps.

Une interface propre, des débits qui tiennent la route… en upload

Passons maintenant à l’interface de kDrive. Elle est à l'image de celles de l'hébergeur : propre, sans fioritures et agréable à utiliser. Par défaut, cinq fichiers (des images) ont été ajoutés afin d’éviter d’arriver sur une interface vide.

Vous pouvez évidemment les supprimer. Un bouton dédié permet d'uploader des données, mais vous pouvez aussi le faire d'un simple glisser/déposer. Ou encore créer des dossiers et fichiers, de quatre types : document, présentation, tableau ou texte. L'édition se fait directement en ligne, via la version web d'OnlyOffice affichée sous la marque Infomaniak.

De nombreux formats sont pris en compte, notamment pour ce qui est des images et des vidéos par exemple. Mais contrairement à des services concurrents, kDrive se casse les dents sur des fichiers ZIP ou RAR, dont il n’est pas capable d’afficher directement le contenu. Il faudra donc les télécharger au préalable.

Sur la gauche on trouve le nom du kDrive (NXi dans le cas présent) et la corbeille, la gestion des partages (nous y reviendrons) ainsi que le tableau de bord. Ce dernier regorge d’informations sur votre compte. Vous pouvez avoir des statistiques sur l’espace de stockage utilisé, les liens de téléchargement, les appareils actifs, l’historique des actions et même générer des rapports complets d’activité. À chaque fois, la période prise en compte peut-être personnalisée.

Cette page permet aussi de gérer les différents comptes pour les forfaits Team et Pro.

  • kDrive
  • kDrive
  • kDrive
  • kDrive
  • kDrive

Sur toutes les pages de kDrive, la roue crantée en haut à droite permet d’accéder aux paramètres, qui sont assez simples mais utiles : thème (clair, sombre ou médium), densité d’affichage (large, moyenne ou compacte), Drives pour ajouter des kDrive si vous en avez plusieurs, et enfin une liste de six raccourcis.

Afin de faciliter la migration vers kDrive, Infomaniak peut importer vos données depuis Dropbox, Google One et OneDrive. Il suffit de sélectionner un répertoire et d’autoriser la connexion au service pour que la récupération des données commence. Par contre, kDrive ne permet pas d’exporter l’ensemble de vos fichiers et répertoires en une seule fois depuis son interface web pour le moment, dommage. Il faudra passer par WebDAV (nous y reviendrons).

La fonction de partage d’un dossier ou d’un fichier est complète : vous pouvez laisser les droits d’accès en public, ou bien spécifier un mot de passe (avec les comptes Pro et Team vous pouvez aussi limiter le partage aux autres utilisateurs du Drive). D’autres options sont présentes, notamment pour ajouter une date d’expiration. C’est simple et complet, avec la liste de tous les liens de partages accessibles d’un clic dans le menu de gauche.

OnlyOffice pour se « débarrasser » d'Office 365

L’intégration d’OnlyOffice est un point fort de l'offre. Elle permet de gérer des documents texte (Docs), tableaux (Grids) et présentations (Points) dans les même formats qu'Office avec une compatibilité annoncée à «100% ».

Mais aussi les formats libres : « kDrive est compatible à 100% avec les documents Word, Excel et PowerPoint et tous les plans permettent de consulter et modifier des fichiers docx, odt, xlsx, ods, pptx et odp. Vous avez également la possibilité d'installer et utiliser gratuitement les applications OnlyOffice sur votre ordinateur et vos appareils mobiles ».

Le travail collaboratif est pris en charge : vous pouvez modifier un même document à plusieurs. Le partage peut se faire via des comptes multiples avec les abonnements Pro et Team, ou bien avec un lien de partage pour un utilisateur qui viendrait de l'extérieur, un mot de passe pouvant être ajouté.

Lors de nos essais, nous n’avons rencontré aucun problème, les modifications faites par l’un apparaissaient quasiment en temps réel chez l’autre, comme on peut l’avoir avec les outils collaboratifs en ligne de Google et Microsoft par exemple. 

  • kDrive OnlyOffice
  • kDrive OnlyOffice
  • kDrive OnlyOffice
  • kDrive OnlyOffice

Synchronisation et fonctionnalités en attente

Pour l'accès depuis votre PC, un client de synchronisation est disponible, pour Linux, macOS et Windows. Simple mais néanmoins complet, il « fait le job », sans proposer pour autant de fonctionnalité sortant du lot.

Il peut gérer plusieurs dossiers à synchroniser avec votre Drive et plusieurs Drive. L’onglet Activité permet de suivre les tâches effectuées  et les messages d’avertissements, avec des filtres et la possibilité d’envoyer les données de débogage aux équipes support en cas de souci.  Des fichiers sont exclus par défaut de la synchronisation, sans possibilité de changer.

Cela concerne des fichiers système ou temporaires, mais nous aurions préférés avoir une totale liberté de mouvement sur ce point. Vous pouvez en ajouter si besoin. Par défaut les fichiers masqués ne sont pas synchronisés, mais une case à cocher permet d’y remédier. Enfin, l’onglet réseau vous laisse ajouter un proxy et des limites de bande passante si besoin. 

On regrette qu’aucune compression ne soit réalisée, comme peuvent pourtant le faire d’autres clients comme OneDrive. Envoyer un fichier de 1 Go avec uniquement des 0 entraînera le transfert de… 1 Go de données. Aucune synchronisation différentielle n’est présente, pas plus qu’une synchronisation locale entre des machines d'un même réseau.

Infomaniak nous confirme ces absences, ajoutant que « c’est quelque chose qui viendra avec le temps » pour la compression et la synchronisation différentielle. Concernant la synchronisation locale, rien n’est prévu mais « cela pourra aussi venir avec le temps si la demande est là ».

Mais depuis plusieurs mois, de nouvelles fonctionnalités sont déjà promises par Infomaniak, se faisant toujours attendre. C’est notamment le cas du coffre-fort pour « chiffrer les dossiers de votre choix avec une clé privée », pourtant fortement demandés par les utilisateurs. Elle est « en cours de développement », nous affirme l’entreprise suisse.

« Afin de proposer quelque chose de bien intégré aux applications mobiles et de 100 % end-to-end, cela ne verra probablement pas le jour avant 2021 ». La société veut sans doute s'éviter de proposer une solution partielle à la manière de ce que Microsoft a mis en place sur OneDrive. Elle renvoie en attendant vers des applications tierces.

Pour les comptes Team et Pro, la boîte de dépôt – facilitant l'envoie de documents par des tiers – manque aussi à l'appel. Cette fois, Infomaniak nous précise que la sortie serait « imminente », sans plus de détails.

Des applications mobiles sont disponibles pour Android et iOS.

  • kDrive
  • kDrive
  • kDrive
  • kDrive

WebDAV supporté et documenté, mais sans garantie ni support 

Si l'API S3 d'Amazon n'est pas supportée, on peut compter sur le protocole WebDAV. Il permet d'utiliser votre kDrive sans l'application maison, mais plutôt des services tiers ou l'explorateur de fichiers de votre OS. Surtout, cela permet d'utiliser kDrive de pair avec votre NAS, que ce soit pour sa sauvegarde, l'accès à ses fichiers ou même de la synchronisation.

On regrette que cette fonctionnalité ne soit pas du tout mise en avant dans l'interface, par exemple avec un onglet « Autre » dans la liste des outils et applications. WebDAV est simplement mentionné dans la base de connaissance : 

« La plupart des logiciels récents supportant le protocole WebDAV sont compatibles avec le Drive d'Infomaniak. Nous ne pouvons pas garantir la compatibilité de notre service avec des applications externes et n'apportons pas de support sur ce protocole. Nous vous conseillons d'installer l'application kDrive pour éviter toute perte de fichier ».

Interrogée sur cette ambivalence, Infomaniak nous répond qu’il « serait délicat de faire le support d’applications que nous n’avons pas développées. Cette mention figure pour permettre à notre support de mettre une frontière si cela serait nécessaire ». Et donc de ne pas avoir à faire de dépannage lorsque ce sont les applications tierces qui sont en cause.

L’adresse du serveur est la suivante :

https://connect.drive.infomaniak.com/votre_drive

Pour vous connecter, il suffit simplement d'utiliser l'adresse email et le mot de passe de votre compte. Lors de nos tests, le transfert via WebDAV était un peu plus lent que via l’interface web ou le client de synchronisation, mais de peu.

Des débits corrects, une limite « théorique » à 200 Go par jour

Nous n’avons pas résisté à l’envie d'effectuer un test de débit. Nous avons ainsi transféré plusieurs gros fichiers via notre ligne en fibre optique (FTTH) avec 1 Gb/s en téléchargement et 500 Mb/s en upload. Nous avons relevé entre 30 et 40 Mo/s de débit, tant en téléchargement qu'en upload. Des résultats similaires aux offres payantes concurrentes.

Dans les conditions générales d’utilisation aucune limite n’est indiquée. Interrogé, Infomaniak nous affirme que « le débit n’est pas limité de [son] côté ». Nous avons tout de même découvert plusieurs restrictions. 

La bande passante ne doit ainsi pas dépasser 200 Go par jour et par utilisateur (1 000 Go avec Team). Questionnée sur le sujet, l'entreprise nous rétorque que « cette limite est théorique et figure uniquement pour nous permettre de réagir en cas d’abus sévère ». Elle est néanmoins écrite noire sur blanc, il faudra donc la prendre en compte.

Sachez également qu'un fichier ne doit pas dépasser 50 Go, chaque compte ne pouvant contenir au maximum 500 000 fichiers (50 000 par dossier, 1 000 sous-dossiers). Enfin, un utilisateur ne pourra pas partager plus de 200 fichiers et dossiers. Des limites assez élevées, qui laissent de la marge. Elles semblent là encore présentes pour éviter tout abus.

Faut-il craquer pour kDrive ?

C’est maintenant la question à laquelle il faut répondre... et ce n’est pas facile. Infomaniak a évidemment le prix pour lui, presque deux fois inférieur à Dropbox et Google One. Par contre, on regrette l’absence de certaines options, annoncées ou non par l'hébergeur comme la compression lors du transfert et la longue attente du coffre-fort pour chiffrer les données avec une clé personnelle… d’autant plus qu’il n’arrivera pas avant l’année prochaine. 

C’est d’autant plus dommage qu’Infomaniak vante à tour de bras la sécurité et la confidentialité des données : « L'emplacement de nos datacenters n'est pas divulgué et leur accès est protégé […] Infomaniak isole et chiffre systématiquement vos données sur ses serveurs […] Notre infrastructure est régulièrement soumise a des audits de sécurité externe et nous nous engageons à être réactifs dans les mises à jour de sécurité […] Vos données sont constamment répliquées sur au moins trois supports physiques et dans deux datacenters », etc.

Pour le reste, kDrive ne déçoit pas et fait ce qu’on attend de lui. Le versionning est évidemment géré, sur une période de 60 jours (jusqu'à 100 versions) sur les abonnements Solo et Team, contre 120 jours pour Pro. L’intégration d’OnlyOffice lui permet de lutter presque à armes égales face à Microsoft tout en étant plus complet que Dropbox ou Google sur ce point.

Les applications mobiles permettent d’accéder à vos fichiers/dossiers et de transférer automatiquement vos photos/vidéos. Une refonte graphique et des optimisations des applications (et du client desktop) sont là aussi annoncées comme « imminentes », mais nous n’avons pas davantage d’information. « Avant la fin de l’année », la personnalisation de l’URL sera proposée (pour les clients Team/Pro seulement ?), par exemple avec nextinpact.infomaniak.com.

Quatre mois après son lancement, kDrive est donc largement utilisable au quotidien, mais on espère que la société va rapidement boucher les trous et réduire fortement les fonctionnalités prévues « prochainement ». Avec une offre d’essai gratuite de 90 jours, vous ne risquez dans tous les cas pas grand-chose : si le service ne vous plaît pas dans trois mois, changez de crémerie. Vos données étant facilement exportable via un ordinateur synchronisé, un NAS ou WebDAV.

59 commentaires
Avatar de boogieplayer Abonné
Avatar de boogieplayerboogieplayer- 11/06/20 à 12:22:21

Très intéressant. Merci

Avatar de Lyaume Abonné
Avatar de LyaumeLyaume- 11/06/20 à 12:24:31

L'hébergement web+mail de mon entreprise a été migré chez eux depuis 2 ans maintenant et je ne regrette pas. Leur support est très réactif, j'ai même proposé une extension qu'ils ont pris en compte et qui est en développement pour Thunderbird et le transfert de gros fichier.
J'ai pu tester kdrive en beta et je l'ai trouvé bien fait, mais malheureusement notre internet ne permet pas de tout décentralisé pour les documents/fichiers usuels. L'interface chez eux est vraiment claire je trouve, comparée à d'autres.

ils ont sortis kmeet pendant le confinement qui était gratuit et basé sur Jitsi.

 Bref, très bonne boîte que je recommande.

Avatar de vexal Abonné
Avatar de vexalvexal- 11/06/20 à 12:42:44

Infomaniak est un très bon hébergeur, pas trop cher. L'hébergement mutualisé est très bon et les emails avec stockage illimités c'est juste excellent.
Ils sortent régulièrement des solutions développées en interne (et/ou basé sur de l'opensource) et à chaque fois c'est du très bon travail à tous les niveaux (stabilité, sécurité, vie privée, ergonomie...).
 

Édité par vexal le 11/06/2020 à 12:43
Avatar de brice.wernet Abonné
Avatar de brice.wernetbrice.wernet- 11/06/20 à 12:46:09

Pour ceux qui rétorquent que les suites office alternatives ne sont pas compatibles avec les macros et les fonctionnalités avancées de Ms Office, sachez que Office 365 ne l'est pas non plus. Sous 365, on s'assied sur:

  • les macros
  • le publipostage
  • les grands tableaux croisés dynamiques
  • les mises à jour/recalcul instatanés
  • la mise en page Wysiwig sous Word
  • .... et plein d'autres bonnes surprises :-)
Avatar de coco74 Abonné
Avatar de coco74coco74- 11/06/20 à 12:55:22

j'aime ce qu'ils font aussi avec leur webmail, c'est bien géré et pas trop cher pour avoir des emails perso
 

Avatar de Burn2 Abonné
Avatar de Burn2Burn2- 11/06/20 à 12:56:03

J'aimerais bien que quelqu'un creuse plus sur ce sujet:
https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises/vosdroits/F33340
https://hebergement2site.com/aide/hebergement-de-site-et-tva/

Mais ça ne semble choquer personne, tout le monde semble trouver ça normal??

Parce que du coup si le problème est bien avéré, on comprend mieux pourquoi ils peuvent proposer des tarifs agressif, il manque 20% que l'on doit déclarer à l'état FR...

Édité par Burn2 le 11/06/2020 à 12:56
Avatar de Larsene_IT Abonné
Avatar de Larsene_ITLarsene_IT- 11/06/20 à 12:56:18

ça ressemble beaucoup à un Nextcloud "rhabillé". Mêmes fonctionnalités sur  les fichiers, copié-collé du client windows ....

Avatar de notarobot Abonné
Avatar de notarobotnotarobot- 11/06/20 à 13:01:49

C'est du Nextcloud non ? le client est le même. J'espère que c'est mentionné.

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 11/06/20 à 13:02:57

Idem, je suis chez eux pour les mails, c'est un très bon hébergeur.
Pour kDrive, je l'utilise depuis janvier. Et en webdav justement, j'ai eu pas mal de problèmes, car ça écrit sans arrêt des logs, je me suis retrouvé avec plus de 4 Go de log en une journée. Pas trouvé de solution, à part de démonter le lecteur (je le montais auto au démarrage jusqu'ici).

Par contre le client de kdrive est moisi. L'interface n'est pas intuitive, on ne peut pas gérer la priorité des sauvegardes, il met en erreur des transferts correctement effectués,... Bref je préfère m'en passer.

Et je regrette qu'on ne puisse pas augmenter l'espace sur le plan Solo. Ou même changer de plan, il faut souscrire à un plan supérieur et tout recommencer.

Édité par Jarodd le 11/06/2020 à 13:07
Avatar de SebGF Abonné
Avatar de SebGFSebGF- 11/06/20 à 13:37:00

Les clients de synchro sont des forks des repo de Nextcloud pour le mobile et Owncloud pour le Desktop
https://github.com/Infomaniak

L'écran "à propos" de l'appli desktop mentionne bien l'origine.

Édité par SebGF le 11/06/2020 à 13:37
Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 6
  • Introduction
  • Des tarifs bien placés et dégressifs, un essai gratuit sans carte bancaire
  • Inscription et facturation : c'est transparent
  • Une interface propre, des débits qui tiennent la route… en upload
  • OnlyOffice pour se « débarrasser » d'Office 365
  • Synchronisation et fonctionnalités en attente
  • WebDAV supporté et documenté, mais sans garantie ni support 
  • Des débits corrects, une limite « théorique » à 200 Go par jour
  • Faut-il craquer pour kDrive ?
S'abonner à partir de 3,75 €