Pour 2017, Gandi revoit sa plateforme et ferme certains services

Peu importe le Gandira-t-on
Internet 3 min
Pour 2017, Gandi revoit sa plateforme et ferme certains services

Ces dernières semaines, Gandi a détaillé ses plans pour l'année à venir. Le principal chantier est #gandiv5, une refonte de la plateforme qui amène l'évolution de services annexes, comme le webmail. Un nouveau point de présence parisien fait son arrivée, quand celui de Baltimore et des services ferment leurs portes.

L'heure est aux annonces pour les hébergeurs. Après la feuille de route du suisse Infomaniak, revenons sur celle du français Gandi, pour qui 2017 est celle de #gandiv5, sa nouvelle plateforme en préparation depuis deux ans. Lancée en bêta fin décembre, elle ne contient pour le moment qu'une partie des fonctions de la version stable, mais signe l'arrivée d'évolutions pour la société.

« Bien plus qu'une nouvelle version de notre site, c'est une nouvelle version de notre entreprise tout entière » affirme Gandi dans un billet de blog. Le mot d'ordre : simplifier la commande de noms de domaine et de serveurs, avec un ravalement visuel. Le site est d'ailleurs (enfin) adapté aux smartphones et tablettes.

Gestion des utilisateurs, webmail et DNS évoluent

Cette nouvelle version revoit aussi la gestion des comptes utilisateurs. Les handles actuels sont remplacés par un identifiant unique par utilisateur, qui peuvent être liés à des organisations (auxquelles sont rattachés tous les produits loués). L'idée est de proposer une gestion plus fine des droits, et de permettre de déléguer les produits d'une organisation à d'autres utilisateurs ; même si la fonction n'est pas encore présente.

Les suggestions d'extensions de nom de domaine à l'enregistrement seront, elles, complétées par des suggestions sur le nom de domaine lui-même. Le webmail évolue également, avec une nouvelle interface adaptée aux mobiles, calendrier intégré et de nouvelles fonctions, dont un répondeur automatique et des règles de filtrage. Des ajouts somme toute classiques.

Gandi proposera aussi un nouveau service DNS avec API dédiée et serveurs de nom, LiveDNS, aussi en bêta. Il doit aussi faciliter l'intégration des noms de domaine à d'autres services, l'entreprise citant pour le moment GitHub, Gmail et Squarespace. Des fonctions présentes précédemment doivent encore arriver, comme l'activation de DNSSEC en un clic, la création de zones DNS et celle d'instantanés des enregistrements DNS. Sont pour le moment absents la gestion des transferts entrants de noms de domaine et celle des offres mutualisées Simple Hosting, qui doit aussi être simplifiée.

Un nouveau point de présence à Paris

Du côté de l'infrastructure elle-même, Gandi a annoncé il y a quelques jours un nouveau point de présence à Paris, FR-SD3. Proposé en bêta au moins jusqu'au 1er mars, il affiche de meilleures performances et une efficacité énergétique en hausse par rapport aux autres centres de données de Gandi, déclare encore l'entreprise.

Pendant la phase bêta, les serveurs y opérant voient leurs ressources offertes, à part la bande passante. Il est possible de créer une nouvelle instance à partir de l'interface d'administration ou l'API ; même si Simple Hosting n'est pas encore disponible. Bien entendu, l'entreprise recommande de ne pas y faire tourner d'outil en production pour le moment.

Au rayon des renoncements, l'hébergeur a fermé son centre de données à Baltimore, « dont l'infrastructure ne pouvait supporter les interventions de rajeunissement ».

Des services font aussi les frais du « rajeunissement », n'étant « plus adaptés au marché actuel ». Le premier est Gandi AI, un assistant qui permettait de configurer simplement un serveur avec des outils web (comme LAMP ou un CMS). Les clients sont redirigés vers l'offre d'hébergement Simple Hosting et les instances existantes sont changées en serveurs web classiques depuis le 1er janvier. Le second est Gandi Flex, un service permettant de planifier à l'heure près l'allocation des ressources d'une offre IaaS.

De nouvelles annonces doivent apparaître dans les semaines à venir sur des points précis de la nouvelle plateforme, dont le prochain webmail.

Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil
Options d'affichage
Abonné
Actualités
Abonné
Des thèmes sont disponibles :
Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !