Vous n'avez pas encore de notification

Page d'accueil

Options d'affichage

Abonné

Actualités

Abonné

Des thèmes sont disponibles :

Thème de baseThème de baseThème sombreThème sombreThème yinyang clairThème yinyang clairThème yinyang sombreThème yinyang sombreThème orange mécanique clairThème orange mécanique clairThème orange mécanique sombreThème orange mécanique sombreThème rose clairThème rose clairThème rose sombreThème rose sombre

Vous n'êtes pas encore INpactien ?

Inscrivez-vous !

Pour Xavier Niel, SFR Presse « accélère la disparition de la presse »

Divergence sur la convergence
Internet 5 min
Pour Xavier Niel, SFR Presse « accélère la disparition de la presse »
Crédits : Clique Dimanche

Le fondateur de Free tacle l'offre de presse de SFR, ainsi que les exclusivités de contenus. Il estime par ailleurs que l'État devrait se désengager d'Orange, alors qu'on lui prête la volonté d'une nouvelle chaîne d'info en continu.

Dans un entretien à Clique Dimanche, Xavier Niel a taclé la convergence entre télécoms et médias, prônée par Altice (SFR), tout en défendant ses propres investissements dans la presse et l'audiovisuel. Selon lui, Le Monde ne sera jamais intégré à une offre Free Mobile. « Le Monde est le seul quotidien rentable dans ce pays » lance-t-il, vantant l'indépendance de la rédaction.

« Rendre la presse gratuite, c'est la détruire » estime-t-il, assimilant SFR Presse à « une magouille de TVA ». Pour mémoire, l'option est facturée avec une TVA de 2,1 % et remboursée à un taux de 20 %, amenant parfois à une taxe négative sur le forfait. « Ils ne s'intéressent pas à la presse. Je pense même qu'ils accélèrent sa disparition, plutôt que l'aider » appuie-t-il. Cette déclaration n'a pas plu à Alain Weill, le patron d'Altice Media, qui comprend notamment Libération, L'Express et BFM TV.

Une optimisation fiscale bientôt plus difficile

« On s'est inspiré du modèle de la télévision sur l'ADSL. Quand vous avez un certain nombre de chaînes de télé automatiquement avec votre abonnement à un opérateur télécoms, vous ne dites pas que ces chaînes ne valent rien ! » a-t-il répondu à l'occasion du Club audiovisuel de Paris.

Pour justifier son modèle, Alain Weill prédit une explosion de la consommation de la presse sur mobile, affirmant ne pas encore avoir « sauvé » le secteur. Pour le moment, les rédactions de Libération et de L'Express s'impatientent de voir le groupe investir dans l'éditorial. Côté fiscal, la situation est amenée à se compliquer.

Samedi 21 octobre, l'Assemblée nationale a adopté l'article 4 du Projet de loi de finances 2018, réduisant la capacité d'exploiter la presse pour réduire la TVA. « Ces taux sont applicables à la part de l’abonnement égale aux sommes payées par le fournisseur de service, par usager, pour l’acquisition de ces prestations » statue le texte, qui doit lever « une erreur d'interprétation possible » utilisée par Bouygues Telecom ou SFR.

Pour sa part, Xavier Niel a beau jeu de s'attaquer à l'optimisation de la TVA par la presse. Free et Orange intègrent un bouquet Canal+ via une remise couplée sur certains forfaits, réduisant la taxe payée de quelques pourcents. Si la réduction respecte bien le prorata, elle n'en reste pas moins effective pour les finances de l'opérateur.

Esquive sur les centres d'appel, critique de l'État chez Orange

Interrogé chez Clique, le fondateur de Free répond très brièvement aux enquêtes successives sur ses centres d'appel, de Politis à Cash Investigation en passant par Mediapart. Il rappelle ainsi qu'il conserve des centres en France, contrairement à la concurrence. Placés « dans des quartiers difficiles », ils seraient le symbole de la « responsabilité sociale » de l'entreprise. Qu'en est-il des conditions de travail ? « Je ne suis pas omnipotent » lance-t-il, bottant en touche.

Il répète tout de même le besoin de diversité dans l'entreprenariat, ce qu'encouragerait activement son incubateur Station F, avec 40 % de jeunes pousses fondées par des femmes pour le Founders Program. Il estime d'ailleurs qu'Emmanuel Macron « donne une image fantastique à la France au-delà de nos frontières, qui peut donner envie à des jeunes de venir habiter en France, de rester en France », hors de toute considération politique.

Sur ce plan, il est plus loquace sur les relations de l'État avec Orange. « Ce n'est pas le rôle de l'État d'être actionnaire de sociétés privées qui sont dans un monde de concurrence » pense le fondateur de Free. « C'est peut-être moins important que l'État ait 20 % d'Orange » que de régler le problème de logement du pays, souligne le milliardaire.

Contre les exclusivités dans les contenus

Il estime par ailleurs que le pays devrait mieux imposer les géants étrangers du numérique. « Aujourd'hui, ils utilisent des failles du système » pointe-t-il, avec l'Irlande en tête.

Le sujet n'est pas encore évident aujourd'hui. Il y a quelques jours, suite à une réunion à Washington, le secrétaire américain au Trésor (Steven Mnuchin) se disait opposé à une imposition du chiffre d'affaires par chaque pays, poussée par la France. Le ministre de l'Économie, Bruno Le Maire, se disait tout de même satisfait de l'avancée du débat. Pour lui, cet impôt sur les revenus est déjà une solution concrète en attendant une meilleure proposition. 

Niel est enfin revenu sur son fonds Mediawan, monté avec Mathieu Pigasse et Pierre-Antoine Capton. Après le rachat du Groupe AB en début d'année, il aurait d'autres acquisitions en vue. Il s'affiche d'ailleurs contre l'exclusivité des contenus qu'il produit. Elle constitue la base de certains groupes, comme Canal+ ou Netflix.

Pourtant, « le vrai problème, c'est comment on arrive à faire cotiser les gens qui diffusent ici leurs contenus à ces systèmes qui existent, qui sont de gros systèmes ». Autrement dit, il faut qu'un Amazon ou Netflix contribue au financement de la création via l'impôt, comme Canal+... Aujourd'hui en guerre avec des sociétés d'auteurs autour de dizaines de millions d'euros d'impayés.

Au Journal du dimanche, il affirme bien que ses productions sont aussi destinées aux services de SVOD américains. Il estime qu'une chaine d'info en continu « nous paraît être une extension naturelle et un passage obligé, même s'il est dur d'imaginer un pure player dans un paysage à quatre chaînes d'info existantes ». Ce mouvement pourrait donc passer par le développement numérique du Monde, l'un des médias les plus connus du pays.

41 commentaires
Avatar de crocodudule INpactien
Avatar de crocodudulecrocodudule- 24/10/17 à 13:51:07

Ca c'est parce qu'il a pas eu l'exclusivité d'Elise Lucet  :francais:

Avatar de Jarodd INpactien
Avatar de JaroddJarodd- 24/10/17 à 14:00:23

On l'appelle le Chevalier Blanc,
 Il va et vole au secours d'innocents
 Qu'en la campagne résonne la fibre
 Il va et vole plus vif en homme libre
   :musicos:

Édité par Jarodd le 24/10/2017 à 14:02
Avatar de WereWindle INpactien
Avatar de WereWindleWereWindle- 24/10/17 à 14:04:02

Ah, you're a man of culture as well :incline:

Avatar de Charly32 Abonné
Avatar de Charly32Charly32- 24/10/17 à 14:16:29

Et donc c'est pour ça que Xavier Niel assure qu'il va soutenir la presse libre ! Quoi ? C'est pas ça ?

Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien

Le Monde prochain journal entièrement numérisé... comme Libération quoi.

Avatar de darkbeast Abonné
Avatar de darkbeastdarkbeast- 24/10/17 à 15:15:14

Jarodd a écrit :

:musicos:

merci qu'on arrête de prendre ce mec pour un saint

Avatar de anonyme_d5bf0b9f87fd15affa58563db3b0ac5d INpactien

J'ai retrouvé la référence culturelle : Gérard Lanvin chantant, c'est épique :yoda:

Avatar de 127.0.0.1 INpactien
Avatar de 127.0.0.1127.0.0.1- 24/10/17 à 15:25:29

« Rendre la presse gratuite, c'est la détruire » estime-t-il, assimilant SFR Presse à « une magouille de TVA ». Pour mémoire, l'option est facturée avec une TVA de 2,1 % et remboursée à un taux de 20 %, amenant parfois à une taxe négative sur le forfait.

Le beurre et l'argent du beurre...

(Ceci expliquant surement la pénurie de beurre en France)

Avatar de jackjack2 Abonné
Avatar de jackjack2jackjack2- 24/10/17 à 15:25:45

darkbeast a écrit :

merci qu'on arrête de prendre ce mec pour un saint

Toi je te colle un :zero: en détection d'ironie

Avatar de SebGF Abonné
Avatar de SebGFSebGF- 24/10/17 à 15:33:56

Ils vont rétablir le poste de stagiaire photocopieuse pour numériser chaque édition ? :transpi:

Il n'est plus possible de commenter cette actualité.
Page 1 / 5