Mediawan entre en négociations exclusives pour racheter Groupe AB

L'AB sourit 18
En bref
image dediée
Crédits : maxsattana/iStock
Société
Kevin Hottot

Mediawan, le groupe de médias fondé par Pierre-Antoine Capton, Xavier Niel et Matthieu Pigasse vient d'entrer en négociations exclusives pour racheter Groupe AB. La transaction devrait s'élever à environ 270 millions d'euros, dont 130 millions de dettes.

En avril dernier, le trio Capton-Niel-Pigasse fondait Mediawan, une entreprise spécialisée dans les médias dotée d'un fonds de 250 millions d'euros. L'objectif était d'identifier des entreprises œuvrant dans le domaine des contenus, disposant d'une certaine notoriété en Europe et dont la rentabilité peut être améliorée via une restructuration, un repositionnement ou une réorganisation, pour les racheter. 

Groupe AB, une première cible de choix

Près d'un an plus tard, Mediawan a jeté son dévolu sur une première cible et pas des moindres : Groupe AB. En l'échange d'environ 270 millions d'euros, dont 130 millions seront réglés grâce à des dettes nouvellement souscrites, Mediawan mettra la main sur 100 % du capital de l'entreprise, actuellement détenu par son fondateur Claude Berda (53 %) TF1 (33,5 %) et son équipe de direction (13,5 %).

Pour Mediawan, Groupe AB doit être l'élément fondateur de la plateforme sur laquelle d'autres acquisitions vont venir se greffer au fil du temps. L'idée finale étant de parvenir à former un nouvel acteur européen de taille dans le secteur des médias, couvrant à la fois des chaînes de diffusion, des outils de production mais aussi de distribution. Un objectif également poursuivi par Vivendi, qui dernièrement essayait tant bien que mal de parvenir à un accord avec le géant italien Mediaset, en faisant appel à des méthodes plutôt musclées.

Mediawan Groupe ABMediawan Groupe AB

Il faut dire qu'AB a de nombreux atouts à faire valoir aux yeux du trio. La société dispose d'un large catalogue de contenus, avec plus de 12 000 heures de programmes, qui lui permettent de générer 64 % de son chiffre d'affaires. Les productions maison dégagent quant à elles 32 % des revenus de l'entreprise. Parmi elles, on retrouve des séries comme Alice Nevers ou Black Spot. AB s'occupe également de la production de certaines « créations originales » de Canal +, comme Kaboul Kitchen, Mafiosa ou Spiral.

AB dispose aussi d'un assez large bouquet de chaînes maison, telles que RTL9 ou AB1 du côté des généralistes, mais aussi de quelques pépites plus spécialisées. AB Moteurs, largement distribuée dans les bouquets des FAI revendique ainsi 13 millions d'abonnés, tandis que Mangas en compterait 5 millions. 

Un tarif plutôt bas

Mediawan fait également valoir que cette acquisition de Groupe AB se fait à un tarif plus qu'accessible. Dans le cadre de cette transaction, l'entreprise est valorisée à environ 8,5x son EBITDA, un taux bien plus bas que celui observé lors de rachats récents. Altice avait ainsi payé plus de 16x l'EBITDA de Next Radio TV pour mettre la main dessus, tandis que TF1 a payé 10 fois celui de Newen en 2016.

Mediawan Groupe ABMediawan Groupe AB

Mediawan a également déjà chiffré ses objectifs avec Groupe AB pour 2017. Sur 2016 l'entreprise avait généré un chiffre d'affaires de 158 millions d'euros, assortis d'un EBITDA de 36 millions d'euros. Pour l'an prochain, Mediawan attend au moins 163 millions de revenus tout en conservant une marge de 23 %. 

La suite dépendra des futures acquisitions de Mediawan. Si l'on se fie à la présentation du jour, les prochains rachats devraient se concentrer autour du renforcement du bouquet de chaînes de diffusion à l'étranger et des productions de contenus. De nouvelles annonces à ce sujet sont d'ailleurs attendues d'ici le 13 mars prochain, date de la prochaine assemblée générale de l'entreprise.


chargement
Chargement des commentaires...