La pression monte pour Canal+, accusé de ne plus rémunérer les auteurs depuis des mois

Tout est une question de vertu 87
image dediée
Cinéma
Par
le mercredi 05 juillet 2017 à 14:00
Guénaël Pépin

Mauvaise passe pour Canal+, qui affirme avoir perdu 500 000 abonnés du fait du piratage, malgré les bonnes performances des intégrations aux offres télécoms. De quoi justifier une révision (tant réclamée) de la chronologie des médias, alors que le groupe est assigné en justice par des sociétés d'auteurs pour des paiements qui tardent à venir.

L'été est chaud pour Canal+, pris entre ses baisses de revenus, une concurrence renouvelée et une nouvelle pression publique de sociétés d'auteurs, qui l'accusent d'avoir coupé les rémunérations depuis la fin 2016. Dans un entretien au Journal du dimanche, son président Maxime Saada liste les nombreuses doléances de la filiale de Vivendi.

Les relations sont de plus en plus tendues avec le secteur, comme nous l'explique Mathieu Debusschère de la Société civile des auteurs-réalisateurs producteurs (ARP). L'entreprise est accusée d'avoir coupé la rémunération de ces auteurs depuis le quatrième trimestre 2016, alors qu'elle voudrait revoir les accords signés avec leurs représentants.

Des sociétés d'auteurs s'attaquent à Canal+

Lisez la suite : 86 % de ce contenu reste à découvrir

Seuls nos abonnés peuvent lire l'intégralité de cet article.


chargement
Chargement des commentaires...